En Alsace, le hachoir fait partie du kit de cuisine indispensable de toute ménagère qui se respecte. En effet, les spécialités à base de viande hachée sont ici monnaie courante. Entre les Fleischschnaka (roulés de viande de pot-au-feu), les Fleischkiechle (galettes de viande de boeuf et porc), les Lewerkneple (quenelles de foie) ou encore les Fleischknepfle, recette que je vous propose aujourd’hui, le hachoir ne chôme pas dans les cuisines alsaciennes. On l’utilise même pour façonner les Spritz bredele, de délicieux biscuits de Noël. Pour revenir aux Fleischknepfle, il s’agit de boulettes de

Encore un plat aussi savoureux qu’imprononçable sur ce blog ! Et pour cause, ces pommes de terre rôties sont une authentique spécialité alsacienne servie dans les fermes auberges pour agrémenter le traditionnel jarret ou collet de porc fumé du repas marcaire. Dites « reuille-gueu-bra-quelti » ! Ou pas… Car ce plat, selon les régions en Alsace, se nomme aussi Roibrageldi, Roïgabrageldi, Roïgebradeldi, Roïgebraegeldi ou même Ràuibragelda. De quoi y perdre son latin alsacien. Au pire, vous pouvez toujours emprunter le nom de ce plat au vocabulaire vosgien et l’appeler « Tofailles », comme on le fait derrière la ligne bleue des Vosges. Je vous

Vous avez laissé tomber un Munster aux oubliettes ? Avant de vous rendre compte qu’il s’ennuyait ferme au fin fond de votre réfrigérateur, votre fromage bien-aimé a eu tout le loisir de développer sa légendaire puissance olfactive et il tire maintenant une tronche pas possible ? Pas de panique, il n’y a aucune raison pour qu’il termine ses jours tragiquement à la poubelle ! Voici une recette parfaite pour recycler un Munster trop fait, (mais qui fonctionne aussi avec un fromage encore digne de ce nom )! Un pur délice avec que des produits

Attention, si vous êtes au régime, si la simple énonciation du mot « calorie » suffit à vous filer des sueurs froides, si manger rime pour vous avec diète, si vous avez réussi l’exploit d’écarter définitivement le sucre de votre alimentation (si c’est le cas, vous êtes mon idole, je vous admire et vous envie à la fois, et surtout j’aimerais bien connaître votre secret), je vous déconseille formellement de vous arrêter trop longtemps sur cette page ! Si au contraire, la gourmandise fait partie des petits plaisirs de la vie auxquels vous refusez de renoncer, méfiez-vous

J’adore le Munster et pour moi un bon plateau de fromages doit forcément inclure cet odorant spécimen. Enfin, sa présence reste la bienvenue tant qu’il ne franchit pas un certain seuil de puissance olfactive.  S’il devient trop exubérant,  le Munster est privé de plateau… Mais pas forcément de sortie ! Quand il devient trop coulant et menace de se carapater, dépassant clairement les bornes, je le transforme en crème. Cette dernière a le don d’adoucir son fort tempérament sans pour autant le mettre en camisole. Dernièrement, j’ai intégré cette crème de Munster à une soupe de carottes

Pour ceux qui suivent un peu ce blog, vous n’ignorez sans doute pas mon aversion pour le gaspillage alimentaire et avez peut-être vu passer l’une ou l’autre recette anti-gaspi. Un des moyens de lutter à son niveau contre le gâchis est de recycler les restes. Plutôt que de manger plusieurs fois d’affilée le même plat, finir par se lasser et le jeter à la poubelle, rien de tel que de lui réinventer une seconde vie ! C’est non seulement chouette pour les papilles mais aussi pour les méninges. La contrainte induit souvent les conditions

1 2 3 45 Page 1 sur 45
logo-jvvc-vide

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology

Mon apéro qui décoiffe

Mon apéro qui décoiffe

Remplissez le formulaire ci-dessous
pour télécharger mon livret de recettes apéritives qui fleurent bon l'Alsace !