A propos de l’auteur

Passion cuisine


 

Je m’appelle Leïla, je vis à Strasbourg et je suis alsacienne ! D’adoption… Quoique, si mon père m’a donné le goût du Comté et du vin jaune et ma mère celui du couscous et du thé à la menthe, j’ai bel et bien du sang alsacien qui coule dans mes veines. Mon arrière grand-mère paternelle originaire de Hoenheim s’appelait Emilie Sieffritt. Si c’est pas alsacien ça ?

Alsacienne de coeur

Et quand bien même je ne serais pas en mesure de revendiquer cette filiation, je n’en serais pas moins alsacienne. Car je le suis avant tout de cœur ! J’ai débarqué à Strasbourg à l’âge de 15 ans, suivant ma famille venue s’établir dans une contrée alors inconnue pour moi. Et depuis, cette patrie, qui m’était totalement étrangère, avec ces drôles de patelins en « eim » et leurs sonorités imprononçables est devenue mienne. C’est là que j’ai grandi, trouvé la voie de mon épanouissement professionnel en tant que journaliste et rédactrice-conceptrice indépendante, mis au monde mes merveilleux enfants, Oscar et Salomé. C’est là également que j’ai tissé des liens d’amitié, fait de formidables rencontres, de celles qui bousculent l’ordre établi et font dévier les trajectoires.

Ma rencontre avec la gastronomie alsacienne

J’ai notamment croisé les talentueux chefs de la fameuse association Les Etoiles d’Alsace, des Patrick Fulgraff, Emile Jung, Fernand Mischler, Olivier Nasti, Michel Husser, Hubert Maetz, Sylvie Grucker, Marc Haeberlin Babette Lefèvre, Marco et Laurent Arbeit, Nadia Benaï et j’en oublie… Des pâtissiers légendaires aussi, des Christine Ferber, Pierre Zimmermann, Christophe Meyer, Pierre Naegel, Thierry Mulhaupt, Christophe Felder, Michel Gross, Jean-Pierre Oppé, Laurent Kieny et j’en oublie là aussi… Tous ces alsaciens que j’ai eu l’immense honneur d’interviewer, notamment pour le magazine les Saisons d’Alsace (et de côtoyer pour certains devenus des amis), m’ont donné plus encore le goût de cette région unique, riche de personnages doués et créatifs qui portent hautes les saveurs du terroir et en subliment à merveille les produits !

Ces rencontres ont aussi contribué à nourrir et faire grandir mon autre passion de toujours, celle de la cuisine. Une passion de plus en plus dévorante, qu’il m’est devenu au fil du temps impératif d’assouvir en dehors des quatre coins de ma cuisine. Je me rêvais en tenue professionnelle à éplucher, équeuter, peler, écaler, émincer, hacher, mixer, tailler, blanchir, rissoler, confire, saisir, dorer, frire, tamiser… à longueur de journée !

Concrétiser ma passion pour la cuisine

En avril 2014, incertaine quant à mon avenir professionnel et néanmoins convaincue de devoir situer mes prochains horizons autour d’un évier, d’un four et d’un piano, je lançais « je vais vous cuisiner ». L’idée était alors de partager ma passion pour la cuisine et de la faire vivre ainsi plus intensément. Quasiment au même moment, je répondais à l’appel à candidatures de Chef à bords, un concours culinaire régional diffusé sur la chaîne télévisé Alsace 20. Sans grande conviction, un peu comme on jette une bouteille à la mer, avec l’espoir secret sans doute que cette initiative ne contribue à faire tourner le vent du côté convoité et ne m’amène jusqu’à la bonne rive !

Contre toute attente, moi qui me pensais dépourvue de tout esprit de compétition, je suis allée au bout de l’aventure. Et portée par mon excellent et adorable coach, Mathieu Koenig, chef de l’Arbre vert à Berwiller, j’ai remporté cette 4ème édition fin octobre 2014. Un succès qui m’a donné des ailes et sans doute insufflé l’audace nécessaire pour prendre, en autodidacte et sans filet, les commandes d’une cuisine avec un concept de tartes fines créé pour le bar à vins strasbourgeois Black&Wine. Mon rêve a fini par devenir réalité !

Concilier mes deux passions

Forte désormais de cette expérience de chef (que je poursuis en qualité de consultante), me voilà des idées culinaires plein la tête et dans le cœur une gratitude immense envers l’Alsace, cette terre incroyablement riche de talents, de beaux produits, de traditions et d’innovations qui a tant inspiré mon parcours.

Ces deux dernières années, j’ai beaucoup appris sur moi, sur mes forces, mes faiblesses, mes atouts et limites. Mon cœur n’a cessé de balancer entre mes deux moyens d’expression, la cuisine et l’écriture. Et j’ai fini par choisir… de ne pas choisir ! Ces passions sont mes deux colonnes vertébrales : j’ai autant besoin de l’une que de l’autre pour tenir debout.

Une nouvelle ambition pour mon blog

C’est pourquoi aujourd’hui, plus que jamais animée par l’envie de valoriser les atouts culinaires de ma belle région, je fais le pari audacieux mais mûrement réfléchi et pleinement assumé de me consacrer totalement à mon blog avec pour objectif d’en faire un ambassadeur de choix dédié aux acteurs de la gastronomie alsacienne.

Je vais vous cuisiner entame ainsi un nouveau tournant, revendiquant désormais fièrement son appartenance régionale ! Un virage à 180°C qui, je l’espère, lui fera prendre son envol et lui offrira de devenir une vitrine attrayante et incontournable de l’Alsace gourmande. Je formule aussi et surtout le vœu que cette nouvelle mouture, avec des recettes traditionnelles typiques mais aussi des plats de saison plus exotiques ou créatifs pensés pour valoriser les produits du terroir soit pour ses lecteurs une source accrue de plaisir et d’inspiration !

 

Remerciements 

Une aventure, quelle qu’elle soit ne se vit jamais seul. J’aimerais donc remercier tous ceux qui de près ou de loin m’ont accompagnée dans ce projet ou encouragée.
Et tout particulièrement :

  • Mon mari Jérôme qui endure ma cuisine au quotidien (heureusement il ne s’en plaint pas) mais aussi mes questionnements, mes doutes comme mes petites victoires.
  • Mes enfants, Oscar et Salomé mes sources d’inspiration et mes juges les plus impitoyables… Merci à eux de me donner tant d’amour et de m’aider à progresser tant en cuisine que dans mon rôle de maman !
  • Mes parents qui m’apportent leur soutien inconditionnel et que j’aime de tout mon cœur.
  • Matthieu Koenig, chef de talent et homme au grand cœur qui m’a emmenée vers la victoire du concours Chefs à bord et désormais un ami qui continue à m’apporter son soutien !
  • Le CREDIR, qui m’a permis de réévaluer mes priorités et de définir un projet professionnel en adéquation avec mes aspirations lors d’un stage extraordinaire destiné aux professionnels en transition ! Un merci tout particulier à mon parrain du CREDIR Jean Ricard qui continue patiemment et avec bienveillance à veiller au grain !
  • Noémi Martinelli, la talentueuse auteure du fameux blog : un blog une fille  que j’ai eu la bonne idée de solliciter pour valider la pertinence de mon projet. Noémi un grand merci pour ton écoute sincère et bienveillante, ton professionnalisme et tes conseils aussi généreux que pertinents !
  • Réjane Candela, auteure strasbourgeoise du superbe blog Food for love qui m’a généreusement consacré du temps pour m’aider à améliorer la qualité de mes images. J’ai encore du chemin à faire, mais ses conseils m’ont été tout-à-fait précieux !
  • Michel Christen, mon ami photographe, qui m’a gentiment tiré le portrait pour la une de ce blog.
  • L’agence VO qui a mis en forme le nouveau logo du blog et m’a prodigué des conseils fort utiles.
  • Sébastien Stinus, qui m’a donné l’impulsion nécessaire pour me lancer dans l’aventure du blogging.
  • Jean-Christophe Anna, maître Jedi #rmstouch, le grand spécialiste du recrutement mobile et social (et accessoirement mon beau-frère) qui m’a fait profiter de sa propre expérience du blogging et de son expertise dans le domaine des réseaux sociaux.
  • Tania Aubry, mon excellente amie graphiste (aussi douée en amitié que dans son métier) qui a joliment mis en page le carnet de recettes apéritives proposé sur la une de ce blog et m’a donné un sacré coup de main pour venir à bout de la refonte de ce blog.
  • Enfin merci à Jean-Philippe, le webmaster qui m’a aidée à mettre la nouvelle version de Je vais vous cuisiner en musique !

6 Discussion to this page

  1. Liliane GRANAL dit :

    Bonjour, moi je dis tout simplement FELICITATIONS :) je viens de découvrir cette page et je l’ai partagée sur mon humble groupe de cuisine, merci à vous pour cette mine de bonnes choses !

    • Leïla Martin dit :

      Merci à vous. Vos encouragements me touchent beaucoup ! J’espère que mes découvertes et partages culinaires continueront à vous plaire. A tout bientôt

  2. PETIT-GAS Liliane dit :

    Je viens juste de découvrir votre blog et me suis inscrite. J’aime cuisiner et partager ces repas entre amis, ce sont des moments de convivialité et de bonheur. A travers votre histoire on lit tout cet amour pour la cuisine et l’envie de partager. Je vous admire et j’espère progresser encore en cuisine avec vos succulentes recettes. L’Alsace est une très belle région.Merci et bonne continuation

    • Leïla Martin dit :

      Bonjour Liliane, merci beaucoup pour votre message qui me touche beaucoup. La cuisine a le don de créer du lien et de la convivialité. C’est un vrai plaisir pour moi de partager cette passion. Et plus de bonheur encore, quand certaines personnes dont vous faites partie sont sensibles à ma démarche. Encore merci pour vos encouragements et à très bientôt au détour d’une recette.
      Leïla

  3. Jean-Michel 71 dit :

    Bonjour,

    J’ai découvert votre blog juste après le reportage que TF1 vous a consacré aujourd’hui 26 avril 2017, dans le journal de 13 heures.
    Il est d’ores et déjà inscrit dans mes favoris tant il m’apparaît intéressant.
    Je vais de suite « abusé » de votre connaissance de l’Alsace.
    J’aimerais connaitre la recette d’un « beignet » de pommes de terre. Par contre, je suis incapable de vous dire le nom : des aset ?????fluta.
    Si vous regardez, entre la 47ème et la 54ème secondes, la bande-annonce de l’émission « Mille pays en un », vous saurez sûrement me répondre. Adresse de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=Ka8LhViqW2E

    Un jour prochain, lors d’une escapade alsacienne, j’irai goûter cette spécialité. Si vous le pouvez, donnez-moi l’adresse de cet établissement qui apparait, dans l’épisode complet de l’émission, comme un lieu très bien fréquenté, y compris par Marc Veyrat.

    Au plaisir de vous lire,
    Respectueuses salutations.
    Jean-Michel 71

    • Leïla Martin dit :

      Bonjour Jean-Michel, merci beaucoup pour votre commentaire très encourageant. J’espère que vous trouverez sur ce blog de quoi satisfaire votre goût pour l’Alsace et ses spécialités. Je vous avoue que j’ai eu du mal à saisir le mot prononcé pour désigner le fameux beignet de pommes de terre que vous évoquez. Il faut dire qu’en Alsace, selon la région dans laquelle on se trouve les orthographes et les prononciations varient beaucoup. Mais en faisant quelques recherches sur Internet, je suis tombée sur une recette qui semble correspondre. Le monsieur prononce en fait à peu de choses près Hardapflelpfluta, à moins que ce ne soit Hardaepflelpflutta…. Voici le lien : http://www.metzgerstuwa.fr/les-hardapflelpflutte . Il faudrait que je fasse d’autres recherches et des essais de recettes pour en valider une et la publier sur le blog ou que je me mette en quête d’une mamie qui en a le secret. Donc un grand merci pour l’idée !
      Sinon pour ce qui est de l’établissement fréquenté par Marc Veyrat, j’ignore duquel il s’agit et je n’ai pas trouvé l’épisode complet de l’émission. Si vous pouvez m’aiguiller, je saurai peut-être vous renseigner !
      Au plaisir de vous relire 😉
      A tout bientôt
      Leïla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

logo-jvvc-vide

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology
4f95f8cd15e2282cff4c714bcbbe43dfSSSSSSSSSSSSSSSSS

Mon apéro qui décoiffe

Mon apéro qui décoiffe

Remplissez le formulaire ci-dessous
pour télécharger mon livret de recettes apéritives qui fleurent bon l'Alsace !