Posts in Category

Recette

Oh un boeuf bourguignon sur un blog dédié à la cuisine alsacienne ? Mais Leïla où as-tu donc la tête ? Bon j’avoue mon esprit s’est quelque peu égaré au-delà des frontières de mon Alsace bien-aimée. L’envie de rendre hommage au boeuf Bourguignon, un de mes péchés mignons, a eu raison de mon exclusive dévolution aux gourmandises de ma région. Que voulez-vous ? Je suis absolument fan de ce plat mijoté, généreux et gourmand, plus appréciable encore au coeur de l’hiver, quand nos papilles sont en quête de saveurs réconfortantes.

Il n’y a pas que le riz ou les pâtes pour tenir compagnie à vos pièces de viande, poissons et mijotés. Il y a les légumes aussi ! Oui mais les légumes, c’est un peu plus fastidieux à préparer. Il ne suffit pas de les jeter à l’eau bouillante et de les en ressortir 10 minutes plus tard pour espérer en tirer le meilleur parti. Les légumes sont un peu plus exigeants. Ils demandent à être épluchés (quoique s’ils sont « bio », un coup de brosse sous l’eau courante peut suffire),

Vous avez bien envie de vous lancer dans la confection de beignets maison pour mardi-gras mais vous n’avez ni le temps, ni la motivation pour vous aventurer dans la réalisation d’une pâte levée ? J’ai déniché dans un livre de Suzanne Roth la recette de beignets alsaciens qu’il vous faut : pas de temps de repos au réfrigérateur, ni de temps de pousse. La pâte est prête en deux temps trois mouvements. Elle est aussitôt étalée et découpée à l’emporte-pièce. Puis les formes sont plongées dans un bain de friture et

La tradition culinaire alsacienne est décidément très caractéristique ! Si un seul maître-mot pouvait se rattacher à toutes les spécialités gourmandes de notre belle région, j’opterais sans hésitation pour « générosité« . Et oui, en Alsace (sans vouloir alimenter les clichés), on n’a pas peur d’avoir la main lourde ni l’estomac trop petit. Les plats sont riches et les portions généreuses. Tenez les crêpes, par exemple ! En Alsace, la crêpe est tout sauf fine, plate, mince, svelte, menue, fluette, gracile, légère… Elle est épaisse, bombée, robuste, replète, dodue, corpulente… dimensionnée à

Il suffit parfois d’un infime détail pour sublimer un plat banal du quotidien. Tout comme un accessoire original associée à une tenue maintes et maintes fois portées vous la fera regarder sous un angle nouveau et lui rendra son attrait des débuts. Vous connaissez la soupe de butternut par coeur tant vous l’avez mise au menu de vos repas cet hiver ? Celle que vous adorez pourtant en vient presque à devenir fade à vos yeux ? J’ai imaginé pour vous, enfin pour elle (la soupe de butternut) le petit

Bon, c’est clair et net : ma gourmandise me mène par le bout du nez ! Et ce n’est pas demain la veille que je reprendrai le contrôle sur elle. Pour ma défense, on ne peut pas être blogueuse culinaire et ne pas aimer manger. A moins de se spécialiser dans le jeûne, la monodiète, les jus détox ou les régimes restrictifs… J’ai choisi pour ma part la voie de la gourmandise alsacienne et Dieu sait ce qu’elle ait pléthorique, généreuse et… irrésistible. Normal que j’en paie les conséquences !

En mettant au point mon dernier schneckekueche à la frangipane – version idéale pour célébrer l’épiphanie-, mon esprit a été assailli de mille et une autre idées de variations (évidemment ceci est une figure de style et pas à prendre au pied de la lettre, j’ai  l’esprit plutôt vif mais pas puissant au point d’atteindre cette prouesse). Disons que j’ai imaginé le schneckekueche dans de nouvelles postures (quand il s’agit d’assouvir ma gourmandise, mon cerveau devient soudainement bien plus performant), sucrées mais aussi, plus inhabituelles, salées. On fait bien des

Je ne ferai jamais assez l’apologie de la choucroute. Ce produit cultivé et transformé sur le sol alsacien est bien plus précieux encore qu’on ne peut l’imaginer ! La choucroute, surtout quand elle est consommée crue, ne se contente pas, en effet, d’être diététiquement correcte ou bonne pour la ligne. Elle recèle des trésors nutritionnels qui en font une véritable alliée pour notre santé et lui valent d’ailleurs le statut très prisé de super-aliment ! Riche en minéraux, vitamines et anti-oxydants, la choucroute crue fait un bien fou à notre

C’est un des plats mythiques de la gastronomie alsacienne, d’une simplicité presque déconcertante, mais tellement exquis ! On l’aime parce qu’il est facile, gourmand et sans chichi. C’est le genre de bonheur rustique, un brin régressif qui réveille de savoureux souvenirs d’enfance et dont une seule bouchée suffit à vous transporter dans un monde qui n’est que délice, douceur et réconfort. Sa recette a beau être rudimentaire – un simple mélange de fromage blanc et de crème additionné de condiments et accompagné de pommes de terre cuites à l’eau, sautées

Notre rendez-vous avec la traditionnelle galette des rois a été quelque peu perturbé cette année… J’ai été assaillie par une grippe virulente qui m’a littéralement terrassée et m’a fait tenue malgré moi à distance des fourneaux. Du coup, je me suis collée à la préparation de la reine de l’épiphanie tardivement, seulement hier pour tout vous dire ! Mais mieux vaut tard que jamais et puis la galette des rois n’est pas encore périmée. On en mange quasiment tout au long du mois de janvier ! Comme chez nous, les

1 2 3 33 Page 1 sur 33

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology