Posts in Category

sans gluten

Asperge verte et carottes jaunes et oranges sont au menu du magnifique plat végétarien à l’honneur sur cette page du blog. Une recette raffinée, féminine et tout en délicatesse qui m’a été confiée par Marion Léorat, la dernière chef que j’ai eu le plaisir de cuisiner ! A 35 ans à peine, Marion Léorat, chef gérante pour L’Alsacienne de restauration au sein de l’établissement scolaire Sainte-Clotilde à Strasbourg, supervise une équipe de 8 personnes qui sustente jusqu’à 800 personnes par jour. Un défi que cette jeune maman relève avec le

Il y a un an, à une semaine près, je consacrai un article à Lionel Hunckler, chef de cuisine pour la fameuse maison de foie gras alsacienne Feyel, partenaire que je suis fière de promouvoir sur ce blog. Talentueux et créatif, Lionel Hunckler est à l’image de l’entreprise qui l’emploie, un chef capable d’allier à sa maîtrise pointue des techniques culinaires, la dose d’audace et de modernité qui interpelle et fait assurément la différence.   Il l’a une fois de plus démontré, lors d’une superbe soirée accords mets et vins

Je ne ferai jamais assez l’apologie de la choucroute. Ce produit cultivé et transformé sur le sol alsacien est bien plus précieux encore qu’on ne peut l’imaginer ! La choucroute, surtout quand elle est consommée crue, ne se contente pas, en effet, d’être diététiquement correcte ou bonne pour la ligne. Elle recèle des trésors nutritionnels qui en font une véritable alliée pour notre santé et lui valent d’ailleurs le statut très prisé de super-aliment ! Riche en minéraux, vitamines et anti-oxydants, la choucroute crue fait un bien fou à notre

Le tourbillon des fêtes s’est éclipsé et a emporté avec lui 2017 pour laisser place à une année toute neuve, toute belle, toute vierge, aussi immaculée qu’une page blanche à écrire. A ce stade, 2018 est l’année de tous les possibles ! Reste à savoir ce que nous en ferons mais aussi de découvrir ce que la vie nous réservera, car tout ne dépend pas évidemment que de nos intentions et de notre bonne volonté. Bien évidemment, le moment est propice aux fameuses bonnes résolutions, car tant qu’à écrire une

Je ne suis pas une grande fan de rillettes de poisson. Du moins, je ne l’étais pas… avant de goûter aux exquises rillettes au saumon de mon amie Réjane Candela, dont le blog Food for love regorge de pépites culinaires.  C’est donc une recette largement inspirée de la sienne que je vous propose aujourd’hui. Elle est d’une simplicité déconcertante et pourtant le résultat n’est absolument pas à l’aune de l’effort déployé. Comme quoi, inutile de chercher midi à quatorze heures ! Les choses les plus simples sont souvent les meilleures. Je

Je ne sais pas pour vous, mais avec le changement d’heure, les variations de températures et la luminosité en baisse, j’accuse une fatigue dont j’ai du mal à me défaire depuis quelques jours (semaines ?).  Bon il faut dire que j’ai aussi eu un emploi du temps assez chargé ces dernières semaines et que mon régime alimentaire n’a pas été des plus équilibrés. Aurais-je abusé de Käsekuchen aux pommes caramélisées  (J’en ai fait 3 en une semaine) ou de Käsestreuselkuchen à la mangue  ? A ma décharge, il faut bien que

La compote de pommes est un grand classique en Alsace, et même, aux côtés de l’indispensable potage, l’accompagnement incontournable de nombre de nos recettes traditionnelles. Au temps de nos parents et grands-parents, le dîner était souvent organisé autour de spécialités comme les Dampfnüdle (pain gonflés à la vapeur), les Grumbeerekiechle (galettes de pommes de terre) ou encore les Griesknepfle (gnocchi de semoule alsaciens). Des mets simples, consistants et bon marché qui, associés à la compote de pommes, réveillent aujourd’hui de délicieux souvenirs d’enfance pour bien des Alsaciens ! La compote

En Alsace, on aime manger ! Et on mange avec appétit des plats robustes et bien servis ! Plat le plus emblématique de la région, la choucroute garnie aussi dite royale est sans doute la spécialité qui résume au mieux notre appétence pour les nourritures riches et conséquentes. Avec son cortège de viandes et charcuteries – jambonneau, palette, lard et saucisses de différentes sortes dont les fameuses knacks – la choucroute doit davantage ses lettres de noblesse à son opulence qu’à ses atouts diététiques. Pourtant, l’ingrédient principal auquel elle doit son

Je crois que j’ai eu mon compte de tarte aux mirabelles cet été. Et même si je ne m’en lasse pas et que je pourrais objectivement m’en délecter tous les jours, un petit instrument tyrannique au verdict sans appel me lorgne depuis le plancher de la salle de bains. « Shame, shame, shame »… Son murmure sarcastique souffle un vent de panique dans mon esprit. Devrai-je expier pour mes péchés ? Eprouver le jeûne, vivre l’indigence alimentaire, subir la disgrâce de mon jean moulant préféré qui portera aux yeux et aux vues

La saison des prunes bat son plein en Alsace. Et mon coeur balance entre la blonde mirabelle et sa quetsche cousine à la peau plus foncée. Impossible de dire laquelle a davantage mes faveurs, je les aime toutes les deux. Et j’ai d’ores et déjà prouvé à chacune toute l’étendue de mon affection depuis le début de la saison. J’ai offert à chacune son moment de gloire, faisant de l’une ou de l’autre la vedette d’une tarte ou d’un gâteau, comme je le fais chaque été. Au point presque de

1 2 Page 1 sur 2

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology