Posts in Category

Spécialités alsaciennes

J’ai faim de tarte flambée. Mais je n’ai pas de terrasse. Je n’ai pas de jardin. Je n’ai pas de four à pain. Je suis pourtant tout feu tout flamme pour une bonne tarte flambée  ! Mais comment faire une flammekueche sans flamme ? Le risque n’est-il pas qu’elle y perde son âme ? Trop grande est la faim, irrépressible est l’envie, et cette fois je la rêve bien plus maxi que mini… Alors même s’il y a un hic, je dis tant pis pour les flammes. Je ferai croustiller ma

Voilà maintenant deux ans passés que j’ai dédié ce blog à l’Alsace gourmande et je n’avais toujours pas publié de recette de Flammekueche ( à l’exception de cette version miniature pour l’apéro). Il était grand temps de remédier à cette lacune ! Car la Flammekueche ou tarte flambée en Français, est sans doute la spécialité culinaire la plus populaire en Alsace. Bon marché et conviviale, elle fait le bonheur des petits comme des grands.  Tout le monde ou presque l’adore ! D’autant qu’on peut faire varier les garnitures à l’infini.

Pour ceux qui suivent ce blog, vous avez peut-être remarqué que j’y suis un peu moins assidue ces derniers temps. Ce n’est pourtant pas faute d’élaborer de nouvelles recettes. Je me consacre en effet pleinement à la création de mon premier livre de cuisine qui devrait voir le jour mi-octobre. C’est un projet passionnant que j’ai l’immense plaisir de partager avec mon amie Francesca Gariti en charge des photographies. Pour l’instant, nous en sommes encore au stade de la réalisation des recettes et nous enchaînons les prises de vue. Un

Dans chaque famille, il y a des recettes fétiche qui s’invitent très régulièrement à table et dont on ne se lasse pas. Leur compagnie est toujours attendue avec beaucoup d’enthousiasme. C’est une routine dont on ne prend pas ombrage mais dont on se réjouit car elle a la saveur d’une belle et heureuse promesse. On sait que le bonheur gustatif sera immanquablement au rendez-vous ! Et chaque nouvelle programmation au menu est une petite fête dont les papilles se délectent à l’avance ! Chez nous, les käseknepfle sont en passe

Rentrée d’une balade en lisière de forêt, les mains fleurant l’ail des ours et les bras chargés de feuilles vertes odorantes, je me suis mise en cuisine. Que faire de cette exquise chlorophylle ?  J’en mixai une partie avec des amandes grillées, du parmesan et de l’huile d’olive. En deux temps, trois mouvement, j’avais sous la main un merveilleux pesto pour enrober mes Käseknepfle. Une recette qui ne me permit toutefois pas de venir au bout du fruit de ma cueillette. En quoi donc allais-je convertir le reste de mon

Si vous vous êtes récemment baladé(e) en forêt, il est fort probable qu’ une odeur entêtante d’ail ait titillé vos narines. C’est le début de la saison de l’ail des ours. Particulièrement friand des endroits humides et ombragés, il pousse généralement en forêt et/ou à proximité des petits cours d’eau. Cette année, l’ail des ours est sorti en force. Je n’en ai pas cru mes mirettes en me balançant du côté du jardin de Pourtalès, au début de la forêt de la Wantzenau, tant il s’est déployé sur d’immenses étendues. C’est

Le printemps peine à s’installer en Alsace mais les beaux jours finiront forcément par venir. Ces derniers temps, mes songes sont peuplés de rayons de soleil et de déjeuners sur l’herbe, de boutons d’or et de rires d’enfants, de chants d’oiseaux et de papillons. Je rêve de pique-nique quoi !  Et dans ces rêveries figurent les plus merveilleux clichés : l’incontournable nappe à carreau, le soleil au zénith, les jolis couverts, la caresse d’une brise succulente, l’ombre exquise d’un grand chêne, les verres qui s’entrechoquent pour tinter l’amitié… Dans le

Il y a quelques temps, je vous proposais sur ce blog la recette traditionnelle des Griesknepfle, des galettes de semoule fabuleuses de simplicité que nos grands-mères alsaciennes servaient accompagnées de potage et de compote de pommes au moment du dîner. Un plat roboratif, économique et gourmand à remettre assurément au goût du jour ! Et pourquoi pas l’utiliser en support de délicieuses bouchées apéritives, un peu à la manière des blinis ? C’est ce que j’ai tenté avec ces griesknepfle agrémentés d’herbes fraîche, garnis d’une crème d’avocat et de saumon fumé

En Alsace, pas de fêtes de Pâques sans le traditionnel et délicieux Lämmele (aussi appelé Lamala, Lammele ou Osterlammele), un irrésistible et adorable agneau proposé, non pas dans les boucheries mais dans les pâtisseries alsaciennes. Ouf, voici une bête qu’on peut dévorer toute entière sans aucun état d’âme ! (A moins de suivre un régime vegan qui proscrit les oeufs…). Réalisé à partir d’une pâte à génoise cuite dans un moule traditionnel en terre cuite, le Lämmele fait l’unanimité ravissant les papilles des petits comme des grands. La recette traditionnelle

En Alsace, la patate a la cote ! On la retrouve en vedette des fameuses grumbeerekiechle (galettes), en star du roïgebrageldi, en fiancée indissociable du bibeleskaes, en protagoniste incontournable du traditionnel baeckeoffe, en invitée permanente de la choucroute. Et elle sert de base à nombre de spécialités comme les Grumbeereknepfle (sortes de gnocchis) ou les buwespätzle (sortes de quenelles). Et si pour changer un peu, on lui substituait de temps à autre la patate douce, qui combine à la fois les vertus d’un féculent au fort pouvoir rassasiant et les

1 2 3 11 Page 1 sur 11

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology