Posts in Category

Spécialités alsaciennes

Depuis que j’ai lancé ce blog dédié à l’Alsace gourmande, je découvre au fur et à mesure des spécialités alsaciennes auxquelles je n’avais jamais goûté. Ce sont souvent des amis qui me branchent sur telle ou telle recette, me demandant si elle fait partie de mon répertoire. Récemment, c’est Denis Jully, fameux artiste peintre strasbourgeois, qui m’a parlé les yeux pétillants de gourmandise des fameuses galettes de semoule que lui préparait sa grand-maman. Après avoir fouillé dans les méandres reculés de sa mémoire, le nom a refait surface ! « Griespflutta,

Oui, je sais, j’avais dit que j’irai mollo sur les tartes et les gâteaux… Mais que voulez-vous, je suis faible, sans résistance aucune à la tentation ! Il faut dire la saison de la quetsche n’est pas franchement la saison idéale pour ouvrir le chapitre des bonnes résolutions en matière de régime alimentaire. D’autant que les jolies prunes ont une durée de vie très éphémère et que c’est le moment ou jamais d’en profiter ! Autant laisser tomber les promesses solennelles faites à moi-même que je suis sûre et certaine

A chaque rentrée, Salomé, Oscar et moi avons notre petit rituel. Pas question pour moi ce jour-là de les récupérer après la garderie ou l’étude. Je suis bien trop impatiente de recueillir leurs premières impressions. Je les cherche donc dès la cloche sonnée et une fois rentrés à la maison, nous réalisons des gâteaux ensemble. Ou plutôt, ils font des gâteaux et je supervise les opérations. Certes, la cuisine finit un peu par ressembler à un champ de bataille, mais ce moment de partage privilégié vaut bien le petit sacrifice

Si vous vivez en Alsace ou cultivez un lien ténu avec cette région, vous connaissez forcément les Grumbeerekiechle. Les quoi ? Les Groum-bé-reu-kich-leu… N’ayez crainte cette spécialité alsacienne est bien plus facile à faire qu’à prononcer. Il s’agit tout bêtement de galettes de pommes de terre ! L’avantage avec les plats rudimentaires, c’est qu’ils peuvent très facilement être adaptés ou déclinés selon l’envie ou la contrainte du moment. De même qu’on peut choisir de réaliser une purée basique, à base de pommes de terre, de lait et de beurre ou

Les grumbeerekiechle sont un peu à l’Alsace, ce que les crêpes sont à la Bretagne,  le plat simple et bon marché par excellence qui réveille de succulents souvenirs d’enfance !  On les consomme traditionnellement accompagnés de salade verte et de compote de pomme. Un délice de simplicité qui mérite d’être régulièrement mis à nos menus ! D’autant, qu’en détournant un peu la recette traditionnelle, on peut y intégrer des légumes. Un excellent moyen de faire consommer du végétal aux plus réfractaires ! J’en ai récemment préparé en remplaçant la moitié

Véritable madeleine de Proust, pour tout Alsacien dont l’enfance a été bercée par les saveurs régionales, les grumbeerekiechle font indiscutablement partie de notre patrimoine culinaire. C’est le plat incontournable auquel on devrait penser plus souvent. Super facile et rapide à faire, économique et vraiment délicieux ! J’admets, côté diététique, on peut certes un peu mieux faire. Patate + huile = calories + gras. Mais bon, on en mange pas tous les jours et ensuite, rien n’empêche de s’écarter un peu de la recette traditionnelle et d’y intégrer des légumes. C’est d’ailleurs

J’ai connu Francesca Gariti, il y a deux ou trois ans, chez une amie commune. Nos atomes ont d’emblée accroché. Nous avions poursuivi la rencontre, rien que toutes les deux, quelques jours ou semaines plus tard, le temps de faire, défaire, et refaire le monde autour d’une tasse de thé. Un moment de complicité, de vérité et de douceur auquel j’ai souvent repensé. Nous n’avons cependant rien fait pour nous revoir. Allez savoir pourquoi ! La frénésie d’un quotidien qui nous happe, le manque de temps, la crainte de déranger… A

Vous cherchez une recette de biscuit apéritif maison qui déchire ? Bonne nouvelle, vous pouvez  abandonner de suite votre battue et cesser de traquer le spécimen de vos rêves ! Vous avez atterri pile poil au bon endroit ! L’idée n’est pas de moi (malheureusement, j’aurais vraiment, vraiment, vraiment aimé l’avoir) mais de Thierry Mulhaupt, le fameux pâtissier strasbourgeois. Il décline les traditionnels bredele (nos célèbres biscuits de Noël alsaciens) en multiples versions salées toutes plus affriolantes les unes que les autres dans son livre Bredeles et autres apéritifs salés paru aux éditions baobab. Une magnifique source d’inspiration

Les fruits qui colorent nos vergers et nos sols alsaciens sont une source d’inspiration intarissable. J’aime l’idée de me fier au calendrier et aux rythmes que nous dicte la nature, de patienter jusqu’à ce que le bon moment soit venu. L’attente crée le désir et le désir accroît le plaisir ! C’est la pleine saison des myrtilles en ce moment. L’occasion de faire le plein de cette petite baie ultra-vitaminée, qui contient notamment une concentration remarquable de substances flavonoïdes, connues pour leur action anti-oxydante (lutte contre le vieillissement cellulaire). Consommer la myrtille crue est

J’avais délaissé quelques temps ma lubie du Crazy streusel, ce gâteau démentiel (et caloriquement très incorrect), sorti tout droit de mon imaginaire galopant quand il s’agit de satisfaire ma gourmandise ! Et puis, tout récemment l’arrivée des abricots dans les vergers alsaciens a réveillé ma passion du Crazy streusel, m’incitant à commettre un spécimen aux abricots imbibé de ganache à la pistache en cours de cuisson et recouvert d’un streusel croustillant à la pistache. Un pur délice pour ne pas dire une tuerie qui a relancé pour de bon mon obsession du

1 2 3 8 Page 1 sur 8

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology

Mon apéro qui décoiffe

Mon apéro qui décoiffe

Remplissez le formulaire ci-dessous
pour télécharger mon livret de recettes apéritives qui fleurent bon l'Alsace !