Posts in Category

végétarien

Il n’y a pas que le riz ou les pâtes pour tenir compagnie à vos pièces de viande, poissons et mijotés. Il y a les légumes aussi ! Oui mais les légumes, c’est un peu plus fastidieux à préparer. Il ne suffit pas de les jeter à l’eau bouillante et de les en ressortir 10 minutes plus tard pour espérer en tirer le meilleur parti. Les légumes sont un peu plus exigeants. Ils demandent à être épluchés (quoique s’ils sont « bio », un coup de brosse sous l’eau courante peut suffire),

Vous avez bien envie de vous lancer dans la confection de beignets maison pour mardi-gras mais vous n’avez ni le temps, ni la motivation pour vous aventurer dans la réalisation d’une pâte levée ? J’ai déniché dans un livre de Suzanne Roth la recette de beignets alsaciens qu’il vous faut : pas de temps de repos au réfrigérateur, ni de temps de pousse. La pâte est prête en deux temps trois mouvements. Elle est aussitôt étalée et découpée à l’emporte-pièce. Puis les formes sont plongées dans un bain de friture et

Il suffit parfois d’un infime détail pour sublimer un plat banal du quotidien. Tout comme un accessoire original associée à une tenue maintes et maintes fois portées vous la fera regarder sous un angle nouveau et lui rendra son attrait des débuts. Vous connaissez la soupe de butternut par coeur tant vous l’avez mise au menu de vos repas cet hiver ? Celle que vous adorez pourtant en vient presque à devenir fade à vos yeux ? J’ai imaginé pour vous, enfin pour elle (la soupe de butternut) le petit

Je ne ferai jamais assez l’apologie de la choucroute. Ce produit cultivé et transformé sur le sol alsacien est bien plus précieux encore qu’on ne peut l’imaginer ! La choucroute, surtout quand elle est consommée crue, ne se contente pas, en effet, d’être diététiquement correcte ou bonne pour la ligne. Elle recèle des trésors nutritionnels qui en font une véritable alliée pour notre santé et lui valent d’ailleurs le statut très prisé de super-aliment ! Riche en minéraux, vitamines et anti-oxydants, la choucroute crue fait un bien fou à notre

C’est un des plats mythiques de la gastronomie alsacienne, d’une simplicité presque déconcertante, mais tellement exquis ! On l’aime parce qu’il est facile, gourmand et sans chichi. C’est le genre de bonheur rustique, un brin régressif qui réveille de savoureux souvenirs d’enfance et dont une seule bouchée suffit à vous transporter dans un monde qui n’est que délice, douceur et réconfort. Sa recette a beau être rudimentaire – un simple mélange de fromage blanc et de crème additionné de condiments et accompagné de pommes de terre cuites à l’eau, sautées

J’ai découvert, il y a peu, grâce à un lecteur du blog, qu’il y avait en Alsace une tradition gourmande liée au premier jour de l’an : le Neijohrsbretschdell, une brioche façonnée en forme de bretzel.  Cadeau rituel de la Saint-Sylvestre, le Neijohrsbretschdell était offert, enrubanné de rouge (je n’avais pas de ruban rouge, donc j’ai fait avec les moyens du bord pour ma part) par les parrains à leurs filleuls en échange de leurs bons voeux.  A la différence des spécimens usuels,  le bretzel de nouvel an était sucré et

  Le plat de Fleischschnacka aux champignons et saveurs orientales que je vous propose aujourd’hui me tient tout particulièrement à coeur. Et pour cause, je l’ai imaginé dans le cadre d’un magnifique projet de dîner à 6 mains avec Joël Philipps, chef (1 étoile au guide Michelin) du restaurant le Cerf à Marlenheim et Elisabeth Biscarrat, fondatrice de Macarons et Inspirations et gagnante de Masterchef saison 2. Tout est parti de notre participation en tant que jury à l’émission Chefs à bord Junior diffusée sur Alsace 20 cet automne. Cette

En Alsace, la période de l’Avent est une période bénie des Dieux pour tous les fins gourmets. Un prétexte inouï, formidable, grandiose (celui ou celle qui est à l’origine de ce concept devrait être canonisé !!! ) pour craquer en toute légitimité et sans culpabiliser… Et ce, 24 jours durant !  Car entre autres délices dont on se pourlèche les babines (vin chaud, Männele, Christollen, berrawecka etc…), il y a les incontournables et fameux bredele, ces petits gâteaux de Noël aux formes et aux saveurs variées dont il existe des

Le problème avec les biscuits de Noël alsaciens, communément appelés ici en Alsace, Bredele, bredala ou bredle, c’est qu’on n’en a jamais fait le tour ! Il en existe des centaines de variétés et leur nombre, tel l’univers en perpétuelle expansion, est exponentiel. Chacun y va de sa petite variante, s’amuse à imaginer une nouvelle saveur ou une forme originale, colporte sa recette à qui veut bien l’entendre. La dite recette finit par être dupliquée puis plébiscitée et c’est ainsi que la famille des bredele n’en finit pas de s’agrandir.

Noël est précédé en Alsace d’un florilège de traditions et gourmandises qui font durer les fêtes tout le long du mois de décembre. Parmi les spécialités gourmandes indissociables de cette période faste en saveurs, il y a bien-sûr les incontournables Mannele (ou Mannala). Ce bonhomme en brioche préparé à l’occasion de la fête de la Saint-Nicolas porte également le nom de Jean Bonhomme en Lorraine et en Franche-Comté. Au moins, la prononciation ne laisse aucune place au doute ou au malententendu chez nos voisins. Alors qu’en Alsace, un débat fait rage

1 2 3 5 Page 1 sur 5

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology