En Alsace, on observe de près les fêtes calendaires… ou du moins met-on à l’honneur les coutumes culinaires qui y sont associées. En effet, si le sens premier d’une célébration religieuse peut parfois se perdre en cours de route, la tradition gourmande demeure, quant à elle, souvent intacte. A l’approche de Mardi-gras, on trouve ainsi des beignets un peu partout et sous toutes les formes en Alsace : boules de Berlin (les fameux beignets fourrés à la confiture), Roussettes de Strasbourg (sortes de bugnes), Apfelkiechle (recette ici )ou encore Schenkele (la recette que je vous propose aujourd’hui) ! Mais pourquoi donc cette

Les Alsaciens ne sont pas perçus comme des modèles de vertu culinaire, bien au contraire ! On nous prête un coup de fourchette bien trop franc, la main lourde sur le gras comme sur le sel, un goût excessif pour les nourritures riches et robustes et un manque total d’appétence pour les aliments sains et légers. Bref, pour certains mangeurs de l’intérieur,  l’Alsacien est « diététiquement » incorrect et mériterait de prendre quelques leçons de bien manger. Les Alsaciens, rois de la malbouffe ? Certes, notre registre culinaire contient quelques non-sens nutritionnels. Tenez, la salade alsacienne, par exemple. Avouons que le choix du terme salade

Après une recette salée de tartine de foie gras exotique, voici une douceur qui pourrait parfaitement clore un dîner de Saint-Valentin. Pour être honnête avec vous, je ne suis pas vraiment une adepte de cette fête. Je ne vois pas pourquoi le Dieu Commerce aurait voix au chapitre de ma relation amoureuse et me dicterait quel est le jour tout indiqué pour la mettre à l’honneur (et ruiner mon compte en banque pour couvrir d’attentions et de cadeaux mon bien-aimé). Ceci dit, je conçois aussi qu’on puisse se saisir du prétexte du calendrier pour casser

Un nouveau panier recette à retrouver à la Nouvelle Douane, le magasin de produits fermiers au coeur de Strasbourg Depuis janvier, j’ai le plaisir de réaliser un panier recette par mois pour la Nouvelle Douane, le magasin qui regroupe 22 producteurs alsaciens et dont je suis une adepte inconditionnelle. C’est tellement pratique de pouvoir retrouver en un seul et même endroit une gamme très large de produits de grande qualité exclusivement issus du terroir alsacien et d’avoir ainsi la garantie de consommer sain et local ! Après le tajine d’agneau aux légumes d’hiver, quetsches et safran

La Saint-Valentin approche et à Strasbourg, la fête des amoureux ne se cantonne pas au 14 février mais s’étend sur 10 jours avec l’opération « Strasbourg, mon amour ». Depuis quelques années, la ville propose en effet toutes sortes d’animations pour allumer ou raviver les feux de la passion : spectacles, concerts, sorties gourmandes, expositions, cinéma, soirées dansantes, shooting photo, visites guidées etc… Il y en a pour tous les goûts et pour ceux qui zapperaient le jour J (sans tomber dans le cliché, c’est quand même plutôt les hommes qui oublient), les occasions

Plus je cuisine et plus je me retrouve avec des restes ou des produits en fin de vie qu’il me faut recycler afin d’éviter le gaspillage. Il m’arrive aussi de sur-estimer la capacité des estomacs de mes convives et notamment de sur-évaluer la quantité de pain nécessaire pour la soirée. C’est ainsi que je me suis retrouvée récemment avec 500g de baguettes dures comme du béton à écouler. Hors de question de balancer tout ce pain rassis à la poubelle ! J’ai une sainte horreur du gaspillage alimentaire. Et quand il m’arrive

1 2 3 4 45 Page 2 sur 45
logo-jvvc-vide

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology

Mon apéro qui décoiffe

Mon apéro qui décoiffe

Remplissez le formulaire ci-dessous
pour télécharger mon livret de recettes apéritives qui fleurent bon l'Alsace !