Avec ce drôle de printemps qui nous ferait presque croire qu’on est encore en hiver ou déjà en automne, il y a de quoi en perdre la boussole, son latin, la tête… mais sûrement pas la joie de vivre, ni l’appétit. Pour ma part, quand il fait tout gris et que je claque des dents tellement je grelotte, j’ai FAIM ! Malgré le démenti que tente de nous apporter cette coquine de météo, le printemps est pourtant bel et bien là. Si, si, il y a un signe qui ne

Ce n’est plus un secret pour personne (du moins pour les lecteurs de ce blog), je suis une grande fan des asperges (d’où cette nouvelle recette d’asperges panées). Et je dois dire que cet engouement me questionne un peu. Je pourrais être raide dingue de la pomme de terre ou de la carotte, ce qui me permettrait d’assouvir mon penchant tout au long de l’année. Mais non, il a fallu que je m’amourache d’une drôle de tige qui ne daigne m’accorder ses faveurs que deux tout petits mois dans l’année

Les griesknepfle font partie de ces recettes de grand-mère dont ils suffit de prononcer le nom pour qu’une avalanche de réminiscences viennent assaillir les mémoires et les peupler d’images et de saveurs d’enfance. Du temps de nos mamama, ces galettes de semoule faisaient office de dîner accompagnées de soupe, de salade et ou de compote de pommes. Une spécialité simple, consistante et bon marché, un peu tombé aux oubliettes, il faut bien le dire, qui réveille immanquablement de jolis souvenirs et ne demande qu’à refaire surface ! Je vous propose

C’est la pleine saison des asperges et évidemment en fan inconditionnelle, je m’en donne à coeur joie. Ces fabuleuses tiges a la saveur si subtile sont au menu de mes repas quasiment au quotidien. Est-ce bien raisonnable ? Pour ma défense, les asperges sont riches en fibres, en anti-oxydants et très peu caloriques, donc excellentes pour la santé et pour la ligne ! Et puis, il faut bien que j’alimente ce blog de nouvelles recettes. Je vous propose aujourd’hui d’associer asperges et olives noires, un mariage auquel on ne pense

Plat emblématique de l’Alsace gourmande, le baeckeoffe peut se décliner en multiples versions. Loin d’être figée, la recette traditionnelle varie sensiblement d’une famille à une autre, comme toutes les recettes transmises oralement de génération en génération. Et pour peu qu’on ait envie de sortir des sentiers battus ou qu’on soit plus simplement tributaire du contenu du réfrigérateur, le baeckeoffe se prête tout particulièrement aux variations dictées par l’inspiration du moment. Après vous avoir proposé sur ce blog une variante au canard et une autre au poisson, mon baeckeoffe prend aujourd’hui

Me revoilà avec une recette de duo d’asperges ! Oui je sais, j’ai une fâcheuse tendance à devenir mono-maniaque pendant la saison des asperges. Et si je m’écoutais, je ne me nourrirais plus que de cette tige ô combien délicate dont la subtile saveur ensorcelle mes papilles, avides d’y regoûter encore et encore. En fait, je m’écoute. Un peu beaucoup. Pas au point d’en manger du matin au soir, mais suffisamment pour que l’asperge s’invite au moins à un de mes repas au quotidien. Oui, je vous le concède, c’est

1 2 3 78 Page 1 sur 78