Anis bredele, le petit biscuit alsacien de Noël à l’anis

biscuit de Noël à l'anis

Il est blanc, tout rond, tout mignon, a un petit air de famille avec la coque de macaron, sauf qu’il croque intensément sous la dent. Sa saveur anisée ne fait pas l’unanimité mais quand elle plaît ce n’est pas à moitié. Voici l’Anis bredele, le biscuit de Noël, qui détonne parmi ses compères avec son goût à part et sa texture singulière. Ce n’est pas mon favori mais mon mari ne jure quasiment que par lui. Alors, même si je me faisais tout un monde, de m’attaquer à ce bredele requérant de prime abord plus de technicité que les variétés auxquelles je suis habituée, j’ai fini par me jeter à l’eau. (Ah, l’amour, ce sentiment dont on ne sait pas au final s’il nous rend courageux ou inconscient, audacieux ou imprudent, aventureux ou insolent). J’ai cherché une recette sur Internet et retenu celle du blog Mes inspirations culinaires. Allez savoir pourquoi, je me suis précisément arrêtée sur le procédé le plus exigeant, nécessitant une cuisson ultra précise des œufs et du sucre avant l’incorporation de la farine et par conséquent l’usage d’un thermomètre (absent de mon artillerie culinaire).

Anis bredele
Anis bredele, biscuit de Noël alsacien à l'anis

Pas de thermomètre, pas d’anis bredele ! Tel eut pu être le dénouement de ma tentative alors menacée de tourner court. Mais c’était sans compter sur mon sens de l’improvisation ! Car en y réfléchissant, j’avais bien mieux qu’un thermomètre : un thermomix ! Du coup, je ne me suis pas embêtée, je l’ai mis à contribution pour la confection de mes anis bredele (en même temps, il est là pour ça et vu son coût, il manquerait plus qu’il se la coule douce faute d’être sollicité par sa maîtresse. Mais bon entre le Thermomix et moi la relation est un peu compliquée et oscille perpétuellement entre jalousie féroce et amour forcé… J’ai donc une tendance fâcheuse à l’oublier voire à le mettre délibérément sur la touche !) Au final, voilà qui a considérablement allégé et facilité ma tâche. Et je dois reconnaître que le résultat a dépassé toutes mes espérances. Je vous livre donc la recette en deux versions : avec ou sans thermomix !  

biscuit de Noël à l'anis

 Ingrédients

  • 3 oeufs
  • 250 g de sucre semoule
  • 250 g de farine
  • 15 g ou d’anis mélangé à un peu de farine

Marche à suivre

Beurrez et farinez vos plaques de cuisson allant au four, car il faut disposer les bredeles sur les plaques dès que la pâte est prête. N’utilisez surtout pas de papier sulfurisé : comme la pâte est collante, le papier risquerait de se soulever à chaque fois que vous former un tas avec votre poche à douille.

Avec Thermomix

(Petite veinarde : vous allez pouvoir vous faire les ongles pendant que Momo bosse !)

Insérez le fouet dans le bol de votre thermomix. Versez-y les œufs et le sucre. Faites chauffer jusqu’à 55°C, vitesse 3, pendant 3 minutes.

Enlevez la fonction chauffe, puis continuer à mélanger vitesse 3 pendant 20 minutes. (C’est le moment de vous lancer dans une manucure, de téléphoner à votre meilleure amie, de vous épiler les sourcils, ou de ne rien faire… Bref, Momo va s’y coller pour vous !)

Ajoutez les grains d’anis mélangés à un peu de farine. Mélangez vitesse 2 pendant 10 secondes.

Versez la farine en pluie et mélangez vitesse 2 pendant 30 secondes.

Sans thermomix

(Pas de panique rien de compliqué, mais il vous faut un thermomètre et un peu de patience ou un robot type kitchenaid)

Dans un grand bol, faites chauffer les oeufs et le sucre au bain-marie tout en mélangeant jusqu’à atteindre une température de 55°C.

Retirez le récipient du bain-marie et battez au batteur électrique (vitesse maximale) ou dans le bol de votre robot jusqu’à refroidissement total du mélange, soit une vingtaine de minutes environ

Ajoutez les grains d’anis mélangés à un peu de farine et battez vitesse minimale afin de les incorporer.

Versez la farine en pluie tout en mélangeant à la spatule. Vous devez obtenir une pâte bien ferme.

La suite c’est tout pareil, avec ou sans Thermomix

Garnissez une poche à douille lisse avec la pâte et dressez immédiatement des petits tas sur une plaque beurrée et farinée.

Laissez sécher toute une nuit (Pour ma part, je me suis limitée à 3 heures qui m’ont semblé tout-à-fait suffisantes)

Le lendemain, préchauffez le four à 180°C, placez votre plaque au milieu du four faites cuire durant 8 minutes environ (une plaque après l’autre pour une cuisson homogène).

Ces petits biscuits se conservent plusieurs semaines dans une boîte hermétique, si tant est que vous arriviez à les mettre à l’abri des assauts de vos petits et grands gourmands. Chez moi, ils n’ont pas survécu plus de 72h et pourtant j’ai préparé 3 fois la dose préconisée dans la recette !

3 Discussion to this post

  1. Pepsandsmyle dit :

    Merci pour ta recette ?
    J’ai testé, mais ils n’ont pas levé… ?
    Sûrement une erreur de ma part, Parcontre ils sont tout de même très bon !!!

  2. Anne dit :

    Bonjour, est-ce qu’il faut des grains d’anis vert ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Leïla Martin
Related Posts