Posts in Category

chefs/restos

« J’ai la chance de travailler pour une entreprise qui privilégie les produits frais, locaux et de saison » En tant qu’entreprise de restauration collective, L’Alsacienne de Restauration est très attentive à l’impact de son activité sur l’environnement. Consciente du rôle éducatif qui lui incombe, l’entreprise prône une alimentation équilibrée et responsable auprès de ses jeunes convives, notamment à travers l’opération Bon pour ta planète, menée en partenariat avec la Ville de Strasbourg. Rencontre avec Thierry Beyer, Chef de la cuisine centrale, qui cuisine avec son équipe au quotidien pour près de

A l’heure où l’alimentation moderne est grandement questionnée, notamment face aux enjeux du réchauffement climatique, certaines entreprises prennent les devants en adoptant des pratiques plus respectueuses de l’environnement, plus éthiques et plus responsables. L’Alsacienne de Restauration en fait partie. Depuis quelques années, elle développe avec certains de ses fournisseurs, comme l’entreprise Thierry Schweitzer Sobovia, des partenariats forts qui lui permettent de bâtir une offre toujours plus qualitative en cohérence avec les défis de notre temps. Des produits 100 % Alsace dans les restaurants de L’Alsacienne de Restauration L’entreprise alsacienne, qui

Nelly Edel et Julien Ronneburg cuisinent pour 11 établissements clients de L’Alsacienne de Restauration au départ de la cuisine des écoles Saint-Jean à Colmar. Un binôme formé tout récemment et pourtant déjà très complice que j’ai rencontré juste avant la semaine du goût ! Elle est responsable des restaurants. Lui est chef de cuisine. Elle a en charge la gestion du site au quotidien, s’occupe des achats, de la comptabilité, des formalités administratives, gère les relations avec les clients… Lui supervise une équipe de 8 personnes qui cuisinent chaque jour près

Directeur des restaurants de la société Hager à Obernai pour le compte de L’Alsacienne de Restauration depuis 7 ans, Didier Schieber vit son métier avec passion, sans ménager ses efforts ni compter son temps. Le chef savoure au quotidien le bonheur d’aller au bout de ses initiatives et d’emmener ses équipes dans sa quête insatiable du bon goût et de l’excellence ! Exigence et dépassement de soi « Les personnes pleurent quand j’arrive, mais elles pleurent aussi quand je repars ». C’est ainsi que Didier Schieber résume l’impact de son management. A la

Asperge verte et carottes jaunes et oranges sont au menu du magnifique plat végétarien à l’honneur sur cette page du blog. Une recette raffinée, féminine et tout en délicatesse qui m’a été confiée par Marion Léorat, la dernière chef que j’ai eu le plaisir de cuisiner ! A 35 ans à peine, Marion Léorat, chef gérante pour L’Alsacienne de restauration au sein de l’établissement scolaire Sainte-Clotilde à Strasbourg, supervise une équipe de 8 personnes qui sustente jusqu’à 800 personnes par jour. Un défi que cette jeune maman relève avec le

Chef gérante pour L’Alsacienne de Restauration au sein de l’établissement Sainte-Clotilde à Strasbourg, Marion Léorat dirige une équipe de 8 personnes qui sustente jusqu’à 800 personnes par jour. Un défi quotidien que cette jeune maman de 35 ans relève avec brio ! Le travail ne lui fait pas peur. Bien au contraire ! Pour Marion, la cuisine est avant tout une passion. Son moteur ? Le plaisir de faire plaisir avec le sentiment d’avoir donné le meilleur. Et depuis qu’elle a pris en main la restauration scolaire en avril 2017 à Sainte-Clotilde, la jeune

La truite d’Alsace est à l’honneur sur le blog avec une délicieuse recette d’Alexandre Lopez, Chef gérant de la maison de santé Amreso Bethel à Oberhausbergen pour L’Alsacienne de Restauration. Après avoir longtemps voyagé et même navigué à travers le monde, en travaillant notamment en tant que chef sur des yachts privés, Alexandre Lopez a fini par rejoindre son Alsace natale en 2013. Il trouve un job (qu’il pense transitoire) à L’Alsacienne de Restauration. Mais c’est sans compter sur le fait qu’il va y prendre goût et finalement décider de rester bel

Chef gérant de la maison de santé Amreso Bethel à Oberhausbergen, Alexandre Lopez est devenu en quelques années un des piliers de L’Alsacienne de Restauration. Et pourtant, rien ne semblait le prédestiner à un tel ancrage. Avant de larguer les amarres en Alsace, Alexandre Lopez, épris de voyage et de liberté, a longtemps navigué au gré de ses rencontres et opportunités. Formé au lycée hôtelier d’Illkirch, le jeune homme, épris de cuisine depuis toujours, se lance sur le marché de l’emploi en 1998 avec CAP, un BEP et un Bac pro en

Chef gérant du restaurant de l’entreprise Mahle France à Rouffach pour le compte de L’Alsacienne de Restauration, Johann Grillot vit son métier avec engagement et passion. Pour lui qui a fait ses armes auprès de grands noms de la gastronomie alsacienne, la restauration collective est loin d’être le parent pauvre de la restauration traditionnelle. Le goût du travail bien fait et du dépassement de soi En rejoignant L’Alsacienne de Restauration il y a douze ans, le tout jeune homme âgé de 21 ans, titulaire d’un BEPC et un Bac pro

La restauration collective n’a pas toujours bonne presse… Pourtant, en rencontrant les acteurs de L‘Alsacienne de Restauration, j’ai découvert un univers très loin d’être sans saveur, ni couleur ! Bien au contraire, cette entreprise 100% alsacienne créée en 1978, dirigée par Eric Wolf et adossée au groupe Elior, réunit des professionnels passionnés et impliqués qui ont à coeur d’offrir à leurs convives, au quotidien, le goût des produits authentiques et le plaisir de se retrouver à table. Des valeurs qui engagent à dépasser les idées reçues pour découvrir et mieux connaître cet

1 2 Page 1 sur 2