Posts in Category

Dessert

Vous avez envie d’un dessert gourmand et néanmoins léger qui ne pèsera pas plus sur votre conscience que sur votre estomac ? Cette verrine fraise rhubarbe agrémentée de yaourt pourrait bien tomber à point nommé !  Je n’ai rien inventé en associant la rhubarbe à la fraise : la combinaison est gagnante à tous les coups ! Quant à l’ajout de yaourt, il n’est pas plus révolutionnaire. Mais la simplicité est souvent gage de délectation. Et si cette verrine fraise rhubarbe peut vous sembler sommaire, voire d’un ennui mortel, je

Les griesknepfle font partie de ces recettes de grand-mère dont ils suffit de prononcer le nom pour qu’une avalanche de réminiscences viennent assaillir les mémoires et les peupler d’images et de saveurs d’enfance. Du temps de nos mamama, ces galettes de semoule faisaient office de dîner accompagnées de soupe, de salade et ou de compote de pommes. Une spécialité simple, consistante et bon marché, un peu tombé aux oubliettes, il faut bien le dire, qui réveille immanquablement de jolis souvenirs et ne demande qu’à refaire surface ! Je vous propose

La rhubarbe est de retour en Alsace et, cette merveilleuse tige acidulée s’apprête à se faire régulièrement une place dans mon garde-manger ! Pour inaugurer la saison, j’ai fait ultra- simple : un gâteau streusel pomme et rhubarbe enrichi de poudre d’amandes et agrémenté de vanille. J’aurais pu me contenter de la rhubarbe mais les pommes de mon panier à fruit ont été délaissées par mes enfants ces derniers temps au point de devenir toutes fripées. Et pas question de les laisser flétrir jusqu’au point de non retour ! Je

J’ai un véritable penchant pour les desserts de grand-mère. Ils ont ce-ne-je-sais-quoi qui les rend bien plus attractifs à mes yeux que le plus raffiné et sophistiqué des desserts. A choisir entre une pâtisserie élaborée et un gâteau basique, c’est généralement pour moi le goût de la simplicité qui l’emporte. “Les choses simples sont souvent les meilleures”. Je souscris pleinement à cet adage populaire, si souvent vérifié. Et ce délicieux cake au citron n’est pas fait pour démentir le dicton. Bien au contraire ! On peut difficilement faire plus simple

Si vous venez régulièrement faire le plein d’idées gourmandes sur ce blog, le Gesundheitskuchen ou Gesundheitskueche n’a sans doute plus aucun secret pour vous. Et pour cause, quand je tiens une recette qui me plaît, je ne la lâche pas. J’ai une fâcheuse tendance à la triturer dans tous les sens et à la décliner en maintes et maintes versions. Cette spécialité alsacienne populaire, qui ressemble au cake anglais comme deux gouttes d’eau, a d’ores et déjà subi une petite flopée de métamorphoses.  De la version originale (nature) à une

J’ai le plaisir de vous proposer aujourd’hui la recette d’Apfelstrudel de Julien Ronneburg.  Chef pour le compte de L’Alsacienne de Restauration sur le site des écoles Saint-Jean à Colmar,  il supervise une équipe de 8 personnes. Chaque jour, ce sont 1700 repas, dont 735 livrés en liaison chaude qui sortent de sa cuisine pour régaler les enfants et adultes de 11 établissements. Un défi que le chef relève avec brio en étroite collaboration avec Nelly Edel, responsable des restaurants. La complicité du binôme est assurément leur principal atout. Tous deux animés par

Le carrot cake fait partie de mes péchés mignons ! Aussi, je n’ai pas pu m’empêcher de faire subir à mon Gesundheitskuchen une petite métamorphose pour le rendre plus aimable encore à mon goût ! La carotte détient ce pouvoir à ce que l’on dit. Et après avoir dégusté mon gâteau alsacien façon carrot cake, je ne peux que le confirmer. Vive la carotte ! Ceci dit, il me faut rendre justice aux autres protagonistes qui n’ont pas démérité et ont incontestablement joué leur rôle pour faire de mon Gesundheitskuchen

J’ai mordu dans une brioche de Rosheim ou Ropfkueche pour la première fois, il y a un peu plus de deux ans grâce à mon amie Tania, qui vit à Boersch, un village voisin.  Et quelle fabuleuse découverte ! De toutes les spécialités à base de pâte levée typiquement alsaciennes – et il y en a légions : kougelhopf, männele, streusel,  schneckekueche, schneckekueche, langhopf, zemetkueche, stollen, bienentisch, … – je crois que la brioche de Rosheim occupe désormais la toute première place dans mon coeur de gourmande. J’en suis tombée raide dingue amoureuse

La saison des mirabelles et des quetsches en Alsace est une source d’inspiration intarissable. Je ne saurais dire si je préfère la blondinette ou la brunette . Elles sont autant l’une que l’autre et tour à tour, le fruit de mes obsessions culinaires. Et l’idée de leur dire à nouveau adieu jusqu’à l’année prochaine n’est pas sans provoquer chez moi un petit pincement de coeur. Pour remédier à ce sentiment de nostalgie naissant, il y a fort heureusement quelques parades culinaires permettant de prolonger les retrouvailles, voire de les faire

Décidément, j’ai l’obsession du mélange des genres, la manie du deux voire du trois-en-un, le toc de l’hybridité. En témoigne ce gâteau aux mirabelles à mi-chemin entre le Gesundheitskuchen (cake alsacien) et le Käsekuchen (tarte au fromage blanc), qui vient compléter ma liste de spécialités hybrides pour l’instant composée de mes Crazy Streusel, mes Käsekuchen à mi-chemin entre la tarte aux fruits et la tarte au fromage blanc et mes Käsestreuselkuchen. Est-ce grave docteur ? Si je ne suis pas en mesure d’appréhender les conséquences de cette monomamie gourmande et de

1 2 3 12 Page 1 sur 12