Le froid a gagné l'Alsace. Et quand les températures chutent, c'est bien connu, l'appétit grimpe ! On a faim, très faim. Et on a envie d'aliments revigorants et réconfortants qui tiennent au corps et réchauffent les papilles. On rêve de nourriture nourrissante, quoi ! Avec des féculents,  du gras, du sucre. Bref, tout ce qu'il faut pas. Enfin, tout ce dont normalement on ne doit pas abuser si on est un peu raisonnable. Sauf que quand on a froid, on pense même plus au régime, à faire attention, au mauvais cholestérol, au jean taille 36 qui finira assurément rongé par les mites si on continue, au...

La magie de Noël est de retour en Alsace et avec elle, un florilège de traditions gourmandes dont le charme intemporel opère immanquablement. Dans tous les foyers alsaciens ou presque, on s'attèle à la préparation des Bredele, ces délicieux petits biscuits du Noël alsacien, qui font patienter petits et grands en douceur jusqu'au réveillon du 24 décembre. Chaque année, c'est le même rituel. On commence d'abord par s'interroger quant aux choix des variétés à produire, on fait les courses en conséquence puis on organise des ateliers pâtisserie. Dans certaines familles, on se bloque un week-end entier pour enchaîner les préparations et...

J'ai découvert les Dampfnüdle ou Dampfnudel, il y a quelques années, grâce à mon amie belge June. June : "Tu connais les Dampfnüdle ?" Moi avec des gros yeux tout ronds : "Des quoi ? " June : "Des Dampf-nu-deul ! Il faut absolument que tu goûtes ! C'est une spécialité alsacienne très ancienne, une sorte de boule de pain cuite à la vapeur toute gonflée, avec une texture ultra-moelleuse. C'est incroyablement bon ! Et puis...

Noël approche à grands pas et avec lui son cortège de douceurs et spécialités gourmandes. Dans tous les foyers alsaciens ou presque, il est de mise de confectionner, des bredele, les fameux petits biscuits qui, grignotés tout au long de la période de l'Avent, renforcent notre sentiment de vivre l'attente d'un jour exceptionnel. Mais la magie de Noël s'étend bien-sûr au-delà de toutes les traditions gourmandes qui l'entourent. Noël, c'est la fête de l'amour et du partage, un temps béni où tout-un-chacun est sensé se soucier de l'autre plus encore qu'à l'accoutumée, un moment propice pour se recentrer sur l'essentiel, pour renforcer les liens...

Je vous ai proposé sur le blog, il y a quelques semaines, une spécialité aux pommes et caramel au beurre salé, fruit de mon imagination - débordante quand il s'agit d'atteindre des sommets de délectation - qui présente la particularité d'être imbibée d'une sauce en cours de cuisson et coiffée d'un délicieux streusel croustillant. Crazy Streusel, c'est le petit nom que j'avais donné à ce gâteau pas loin d'être dément tant il est de gourmandise décadent ! J'étais cependant encore indécise et comme ce "bébé" n'avait pas besoin d'état civil et que je pouvais encore m'offrir le luxe d'en changer, j'ai demandé aux lecteurs de ce blog...

C'est sans doute la plus classique des tartes et pourtant on ne s'en lasse pas. La tarte aux pommes est incontestablement un des desserts culte des Français. Il y a mille et une manières de la préparer et chacun a sa vision de la tarte aux pommes idéale ou son secret pour la sublimer. D'aucuns l'aiment avec une pâte feuilletée, d'autres l'apprécient enrichie de compote. Certains l'aiment tiède, d'autres ne l'envisagent pas sans cannelle. D'aucuns préfèrent la version  renversée des soeurs Tatin, d'autres se satisfont de la plus grande sobriété : de la pâte, des pommes, un peu de sucre et c'est tout. En...

Pas de fête d'Halloween, sans être mort de trouille, ni citrouille ! Le fameux curcubitacé à la couleur orange est à Halloween ce que le sapin est à Noël, absolument incontournable. Mais d'où vient donc cette tradition ? Pourquoi la citrouille à Halloween ? Vite un petit tour sur la toile (pas d'araignée hein !) pour combler ma lacune (et mourir moins bête) ! L'ancêtre d'Halloween, la fête de Samain, perpétuée par les peuples Celtes depuis la nuit des temps chaque 31 octobre n'avait absolument pas la citrouille pour emblème...

Voilà un moment que je rêve de mettre au point un gâteau d'inspiration alsacienne d'une gourmandise inouïe, dont chaque bouchée révèle une texture et une saveur plus irrésistible encore que la précédente. Ce gâteau ultra-gourmand tout en contrastes de textures et néanmoins facile à réaliser se déclinerait en mille et uns parfums, comme autant de nirvanas à explorer. Un gâteau follement gourmand Après nombres essais, plus ou moins fructueux, je crois toucher du bout du doigt ce rêve insensé de gâteau follement bon. Le principe ? Arroser le gâteau en cours de cuisson d'une sauce ou ganache parfumée qui apporte non seulement de la saveur mais...

En Alsace, septembre est le mois des prunes, dont la durée de présence particulièrement éphémère sur les étals des marchés tend à me rendre un tantinet obsessionnelle, quelque peu mono-maniaque, voire un brin compulsive. La mirabelle et la quetsche d'Alsace s'immiscent dans toutes mes pensées culinaires et je finis par ne plus songer qu'en bichromie. Mes rêves sont bleus !  Non, ils sont jaunes ! Bleus puis jaunes, jaunes puis bleus. Ils oscillent entre doré et bleuté, passent de l'ocre au violet. Quand ce n'est pas en rond que je tourne c'est en ovale que je cavale. La mirabelle et la quetsche se tirent la bourre dans ma...