Posts in Category

Non classé

J’ai vu circuler sur le web pas mal de recettes d’aubergines façon pizza. Et je trouve l’idée tout-à-fait excellente, idéale pour les personnes suivant un régime végétarien, cétogène ou sans gluten. Cela faisait une petite éternité que j »avais envie d’adapter une recette (avec des produits made in Alsace of course), mais j’ai eu d’autres impératifs et l’idée m’est un peu sortie de la tête… Jusqu’à ce que je découvre un bleu persillé d’Alsace à la boutique Mon oncle Malker de Munster à Strasbourg ! Quelle aubaine pour moi qui aime

Ah les gâteaux de grand-mère… Ils ont ce je-ne-sais-quoi qui les rend irrésistibles. Ils sont tout à la fois rustiques et intemporels, simples et généreux, exquis et réconfortants. Quelle que soit la recette et les ingrédients, ils ont invariablement la saveur de la tendresse et de l’enfance. Personnellement, je crois les aimer plus encore que les pâtisseries sophistiquées. Alors forcément, j’ai craqué pour ce savoureux cake aux épices de Mamie Brigitte, alias Mamie choucroute (versus mamie Couscous) la grand-mère alsacienne d’Oscar et Salomé. Un grand merci à ma belle maman

Dernière ligne droite avant l’arrivée du Père Noël… Les enfants trépignent d’impatience à l’idée de retrouver leurs cousins et d’ouvrir leurs cadeaux. Oscar s’est réveillé en nous annonçant très solennellement : « C’est le grand Jour aujourd’hui » ! Salomé, quant à elle, gémit toutes les 2 minutes,  « mais c’est quand ce soir » et me demande à un rythme tout aussi soutenu si on est déjà demain… Comment lui expliquer qu’hier nous lui avons effectivement annoncé que ce serait le réveillon de Noël demain, mais que ce demain est devenu aujourd’hui… Heureusement,

Depuis que j’ai fait entrer dans notre vie le Gesundheitskuchen (qui une fois traduit donne Gâteau de santé en Français), nous affichons tous une forme olympique ! Non, je plaisante… Ce gâteau dont les recettes varient au gré des familles et des envies n’est autre qu’un banal cake dont les vertus sanitaires n’ont encore jamais été prouvées, ni même énoncées d’ailleurs. Donc, je vous mentirais si je vous disais que le Gesunheitskuchen a eu un quelconque effet sur notre bien-être général. A vrai dire, un(e) nutritionniste digne de ce nom

Je vous ai déjà vanté mille et une fois, sur ce blog, les vertus de la choucroute crue qui contient une foule nutriments excellents pour la santé. J’ai pris l’habitude de consommer ce super-aliment le plus souvent en salade. Mais, je me suis aussi amusée à en faire de jolis et délicieux amuse-bouches sous la forme de makis. Ma première tentative fut à base de saumon fumé.  Et aujourd’hui, je vous propose de réaliser des makis au canard séché ou fumé. J’ai mis au point cette recette pour ma première chronique culinaire

Depuis quelques jours, la grisaille a laissé place à un ciel tout bleu en Alsace. Il y a comme un air de printemps qui roucoule et nous chante des promesses de beaux jours et de tenues plus légères. Bientôt délestés des oripeaux de l’hiver, nous aurons forcément envie d’alléger nos assiettes. Les magazines s’apprêtent d’ailleurs à faire chou gras de gros titres encourageant la perte de poids. A les croire, nous avons tous (enfin plutôt toutes car le diktat du bikini est principalement infligé aux femmes) 2 voire 3 kg à faire fondre avant

Les fêtes de fin 2016 sont bel et bien révolues mais n’empêche que chez nous c’est un peu Noël, tout au long de l’année. Il faut dire que les bredele ont comme un goût de reviens-y. Pas vrai ? Les enfants me réclament tout le temps ces petits biscuits au format bien pratique à glisser dans leur sac d’école pour le goûter de 16h. Mais je crois que leur motivation relève autant du plaisir qu’ils ont à les manger que de celui qu’ils éprouvent à mettre la main à la pâte. Dernièrement,

Petite trêve entre Noël et Nouvel an. Oublier les huîtres, le saumon, la truffe et le foie gras. Faire table rase de la pintade. Jeter la dinde aux oubliettes. Balancer la bûche au bûcher. Ne plus ouvrir les boîtes de bredele. Pas même caresser l’idée d’une papillote ou d’un marron glacé. Il faut croire que je suis arrivée à saturation. Les produits d’exception et les plats en sauce ne me font plus du tout rêver.  Mais alors plus du tout rêver ! Pouce ! Je ne joue plus. Je m’accorde une pause bien

Il faut que je fasse gaffe… A force de poster des recettes à base de courge, je vais finir par passer pour une reine en la matière ! Ceci dit, tant pis, j’assume ! J’adore les courges. D’ailleurs, ce sont plutôt elles qui me gouvernent, me mènent par le bout du nez, me poussent à enchaîner les délits culinaires sous leur autorité. Mais je crois que le pire spécimen d’entre elles est le potimarron. Il est machiavélique le potimarron. Il ne me laisse même pas le temps de souffler. A peine en ai-je fini avec lui qu’il

Lors de ma visite du site de production de la Maison de foie gras alsacienne Feyel, relatée ici, j’ai découvert les Apérissimes, la toute nouvelle gamme tendance de mousses de foie gras de canard déclinée en 3 saveurs, nature, au poivre de Sichuan et à l’orange. Une alternative gourmande et moins onéreuse que le traditionnel foie gras pour égayer tous les apéros, des plus sophistiqués aux plus frugaux ! J’ai eu la chance de ne pas repartir les mains vides au terme de la visite et de pouvoir tester ces Apérissimes chez

1 2 Page 1 sur 2