Posts in Category

Plat

Cette fois, c’est bel et bien la dernière recette d’asperges que je vous propose en 2019. Enfin, si je parviens à ne pas récidiver ce week-end, ce dont je doute fort car mon amie Ben m’a ramené hier soir une botte épluchée, prête à l’emploi que je vais forcément cuisiner sans tarder. Mais avec un peu de chance, je n’aurai pas le temps de faire la photo du plat et vous serez épargné(e) d’une énième recette à base d’asperges.  Ceci dit, si tout comme moi, vous avez du mal à

Asperge un jour, asperge toujours… Cette année, je m’en donne à coeur joie avec l’asperge. Aussi, me voici de retour avec une nouveauté très gourmande pour sublimer notre merveilleuse asperge alsacienne ! Après une version au saumon et à l’aneth et une autre aux olives et au parmesan, cette quiche asperges et streusel de chorizo a connu chez nous un succès des plus retentissants. Aussi, je m’empresse de partager la recette avec vous, en espérant que vous êtes, tout comme moi, fan de cette fameuse tige blanche à la saveur

Ce n’est plus un secret pour personne (du moins pour les lecteurs de ce blog), je suis une grande fan des asperges (d’où cette nouvelle recette d’asperges panées). Et je dois dire que cet engouement me questionne un peu. Je pourrais être raide dingue de la pomme de terre ou de la carotte, ce qui me permettrait d’assouvir mon penchant tout au long de l’année. Mais non, il a fallu que je m’amourache d’une drôle de tige qui ne daigne m’accorder ses faveurs que deux tout petits mois dans l’année

C’est la pleine saison des asperges et évidemment en fan inconditionnelle, je m’en donne à coeur joie. Ces fabuleuses tiges a la saveur si subtile sont au menu de mes repas quasiment au quotidien. Est-ce bien raisonnable ? Pour ma défense, les asperges sont riches en fibres, en anti-oxydants et très peu caloriques, donc excellentes pour la santé et pour la ligne ! Et puis, il faut bien que j’alimente ce blog de nouvelles recettes. Je vous propose aujourd’hui d’associer asperges et olives noires, un mariage auquel on ne pense

Plat emblématique de l’Alsace gourmande, le baeckeoffe peut se décliner en multiples versions. Loin d’être figée, la recette traditionnelle varie sensiblement d’une famille à une autre, comme toutes les recettes transmises oralement de génération en génération. Et pour peu qu’on ait envie de sortir des sentiers battus ou qu’on soit plus simplement tributaire du contenu du réfrigérateur, le baeckeoffe se prête tout particulièrement aux variations dictées par l’inspiration du moment. Après vous avoir proposé sur ce blog une variante au canard et une autre au poisson, mon baeckeoffe prend aujourd’hui

Me revoilà avec une recette de duo d’asperges ! Oui je sais, j’ai une fâcheuse tendance à devenir mono-maniaque pendant la saison des asperges. Et si je m’écoutais, je ne me nourrirais plus que de cette tige ô combien délicate dont la subtile saveur ensorcelle mes papilles, avides d’y regoûter encore et encore. En fait, je m’écoute. Un peu beaucoup. Pas au point d’en manger du matin au soir, mais suffisamment pour que l’asperge s’invite au moins à un de mes repas au quotidien. Oui, je vous le concède, c’est

Les produits en stock dans mon réfrigérateur sont une grande source d’inspiration. J’ai la hantise du gâchis alimentaire et il m’arrive souvent, comme beaucoup j’imagine, d’initier des recettes dont la vocation première est d’écouler des aliments qui menacent de passer l’arme à  gauche si je ne m’occupe pas urgemment de leur sort. C’est l’histoire banale de cette quiche aux verts de poireau agrémentée de truite fumée d’Alsace. Les verts de poireau sont trop souvent balancés à la poubelle, alors qu’ils sont tout aussi comestibles que la partie blanche considérée plus

L’hiver tire à sa fin mais il est toujours temps de se faire plaisir avec une bonne soupe de légumes. Je dirais même qu’il est urgent et indispensable de se délecter d’une bonne soupe de légumes d’hiver avant que le printemps ne vienne sonner le glas des nourritures rassérénantes de la froide saison. Non, je ne trépigne pas encore d’impatience à l’idée de déguster des asperges, de la rhubarbe ou des fraises. Chaque chose en son temps. Et il s’agit de vivre chaque temps pleinement. Alors, je ne boude pas

L’hiver est la saison des nourritures réconfortantes par excellence, donc des plats plutôt roboratifs et servis bien chauds. C’est le temps des mijotés, soupes, ragoûts, potées, fondues, raclettes et gratins bien plus que celui des salades, ceviche, carpaccios, tartares et sashimis. Pour autant, pas moyen pour moi de faire totalement l’impasse sur le cru ! D’où cette recette de tartare de truite et mangue au coeur de l’hiver… Je ne sais pas pourquoi le cru me plaît tant. Est-ce parce que le goût des aliments est brut, moins dénaturé. Ou

L’année 2019 s’ouvre à nous comme une nouvelle page à écrire. C’est le moment des vœux et des bonnes résolutions. Aussi, je vous souhaite du fond du cœur une délicieuse année riche de tous les ingrédients qui participent au bonheur : la santé, l’amour, les joies du partage, de belles tablées, un plein épanouissement au travail, des rêves à concrétiser, un zeste de fantaisie et un brin d’audace pour oser oser, des découvertes et des apprentissages, le courage de tourner certaines pages, ce qu’il faut de sérénité pour vivre pleinement

1 2 3 18 Page 1 sur 18