Posts in Category

Pour le goûter

Pour ceux qui ne connaissent pas l’Alsace, vous ne pouvez imaginer à quel point, il est difficile d’y vivre. Chaque jour est un combat à livrer contre la tentation de céder aux mille et un délices typiques de notre région. Franchement c’est un enfer ! Comment résister à un Kougelhopf tout frais, à une moelleuse bretzel, à une choucroute royalement garnie,  à un munster bien fait, à de savoureuses Fleischshnacka, aux spätzle,  knepfle et griespflutta, au croustillant du streusel, au bonheur de croquer dans une knack, à l’appel de la boîte

Depuis la rentrée, j’ai le privilège de participer à la matinale 9h50 sur France 3 Alsace aux côtés de l’animateur Hervé Aeschbacher et une équipe de joyeux lurons tous plus gourmands les uns que les autres. A chacun de mes passages (à raison de 2 fois par mois), je propose une recette traditionnelle le plus souvent revisitée par mes soins. Mercredi dernier, je me suis attaquée à ce que le présentateur Hervé a qualifié de monument de la gastronomie : la tarte au fromage blanc (Käsekuchen) ! C’est un de mes

Il y a des recettes qui me filent la banane. Pas forcément des recettes à la banane d’ailleurs. Dès lors qu’il y a abondance, opulence, voire exubérance, mon coeur se met en liesse et la vie me paraît irrémédiablement radieuse. Rien de plus galvanisant qu’un compteur calorique frisant l’indécence ! Il annonce un précieux instant de lâcher-prise, où plus rien ne compte que le plaisir extatique de céder à la gourmandise. Ce n’est pas raisonnable ? Tant mieux, la dégustation n’en sera que meilleure ! Et je prendrai un malin

Vous aimez le cake, vous êtes fan de tarte au fromage blanc et vous ne résistez pas à un bon streusel ? Alors, vous allez à coup sûr raffoler de ma dernière création : le Käsestreuselkuchen, un gâteau hybride qui combine chacune de ces trois gourmandises. Après une toute première mouture à la pomme, j’ai eu envie d’une version un peu plus exotique à la mangue. Et oui, quand un gâteau me plaît, il finit par obséder toutes mes pensées. Je deviens un brin mono-maniaque ! Je ne peux m’empêcher

Depuis que j’ai fait entrer dans notre vie le Gesundheitskuchen (qui une fois traduit donne Gâteau de santé en Français), nous affichons tous une forme olympique ! Non, je plaisante… Ce gâteau dont les recettes varient au gré des familles et des envies n’est autre qu’un banal cake dont les vertus sanitaires n’ont encore jamais été prouvées, ni même énoncées d’ailleurs. Donc, je vous mentirais si je vous disais que le Gesunheitskuchen a eu un quelconque effet sur notre bien-être général. A vrai dire, un(e) nutritionniste digne de ce nom

Voilà un moment que je rêvais d’un bon chinois à la crème pâtissière, brioche qui en Alsace porte le nom très imagé de Schneckekueche (gâteau en escargots), évocateur de sa forme en spirales juxtaposées. Pour réaliser cette spécialité alsacienne, il faut napper un rectangle de pâte à brioche de l’appareil de son choix (crème pâtissière, crème d’amandes etc..) et former un rouleau dans lequel on découpe des tranches disposées ensuite face visible dans un moule à manqué. Ainsi enrichi d’une délicieuse farce, le schneckekueche est d’une gourmandise extrême.  Il faut dire qu’en

La compote de pommes est un grand classique en Alsace, et même, aux côtés de l’indispensable potage, l’accompagnement incontournable de nombre de nos recettes traditionnelles. Au temps de nos parents et grands-parents, le dîner était souvent organisé autour de spécialités comme les Dampfnüdle (pain gonflés à la vapeur), les Grumbeerekiechle (galettes de pommes de terre) ou encore les Griesknepfle (gnocchi de semoule alsaciens). Des mets simples, consistants et bon marché qui, associés à la compote de pommes, réveillent aujourd’hui de délicieux souvenirs d’enfance pour bien des Alsaciens ! La compote

Oui, je sais, j’avais dit que j’irai mollo sur les tartes et les gâteaux… Mais que voulez-vous, je suis faible, sans résistance aucune à la tentation ! Il faut dire la saison de la quetsche n’est pas franchement la saison idéale pour ouvrir le chapitre des bonnes résolutions en matière de régime alimentaire. D’autant que les jolies prunes ont une durée de vie très éphémère et que c’est le moment ou jamais d’en profiter ! Autant laisser tomber les promesses solennelles faites à moi-même que je suis sûre et certaine

A chaque rentrée, Salomé, Oscar et moi avons notre petit rituel. Pas question pour moi ce jour-là de les récupérer après la garderie ou l’étude. Je suis bien trop impatiente de recueillir leurs premières impressions. Je les cherche donc dès la cloche sonnée et une fois rentrés à la maison, nous réalisons des gâteaux ensemble. Ou plutôt, ils font des gâteaux et je supervise les opérations. Certes, la cuisine finit un peu par ressembler à un champ de bataille, mais ce moment de partage privilégié vaut bien le petit sacrifice

Les enfants ont repris le chemin de l’école ce matin. Et comme à chaque rentrée, mon coeur s’est serré. Pourtant, il y a quelques jours encore, j’étais impatiente d’y être, de vivre ce jour qui sonne enfin le glas des solutions de garde et activités diverses que je me suis donné un mal fou à organiser cet été pour vivre ensuite le calvaire de devoir quasiment y traîner mes enfants de force, le sursis des chamailleries incessantes entre frère et soeur, la fin des parties de Uno, Tarot et Dooble

1 2 3 4 5 12 Page 3 sur 12