Posts in Category

végétarien

Quand j’étais petite, j’avais une aversion pour la betterave : la seule et unique que connaissent généralement les enfants, vendue cuite et sous-vide dans les supermarchés et proposée en cubes imprégnés de vinaigrette à la cantine. Et puis un jour, j’ai rencontré une betterave à l’état naturel. J’ai croqué un morceau cru et là, comme dans la pub pour un certain yaourt, mon visage qui exprimait auparavant une mine de répugnance à l’égard de ce légume, s’est soudain illuminé ! Depuis, j’aime le caractère bien trempé de la betterave et sa saveur à la

C’est la pleine saison des asperges en Alsace. Et les asperges, ça me botte ! Je pourrais en manger tous les jours. Bon j’avoue, j’en mange quasiment tous les jours. Cela en fait des bottes et des bottes et encore des bottes… mais aussi des épluchures, des épluchures, et encore des épluchures ! Et aussi des talons, des talons et encore des talons machinalement balancés à la poubelle ! Alors que non, le jeter d’épluchures n’est pas un sport homologué et devrait même être banni de notre gestuelle. Mais les habitudes ont la vie

A l’arrivée des beaux jours, notre estomac nous réclame des nourritures plus légères et colorées. Le printemps s’installe aussi dans nos assiettes, moment idéal pour faire le plein de vitamines et nutriments qui boostent l’énergie et le moral ! Depuis quelques temps, je suis devenue une adepte de la choucroute crue, vénérée par les diététiciens et nutritionnistes. Ce super-aliment, qui doit ses propriétés au process de lacto-fermentation qui permet de transformer le chou en choucroute est un véritable trésor nutritionnel.  La choucroute crue regorge de vitamine C, B et E, d’enzymes, de minéraux, de

Depuis quelques jours, la grisaille a laissé place à un ciel tout bleu en Alsace. Il y a comme un air de printemps qui roucoule et nous chante des promesses de beaux jours et de tenues plus légères. Bientôt délestés des oripeaux de l’hiver, nous aurons forcément envie d’alléger nos assiettes. Les magazines s’apprêtent d’ailleurs à faire chou gras de gros titres encourageant la perte de poids. A les croire, nous avons tous (enfin plutôt toutes car le diktat du bikini est principalement infligé aux femmes) 2 voire 3 kg à faire fondre avant

J’adore le Munster et pour moi un bon plateau de fromages doit forcément inclure cet odorant spécimen. Enfin, sa présence reste la bienvenue tant qu’il ne franchit pas un certain seuil de puissance olfactive.  S’il devient trop exubérant,  le Munster est privé de plateau… Mais pas forcément de sortie ! Quand il devient trop coulant et menace de se carapater, dépassant clairement les bornes, je le transforme en crème. Cette dernière a le don d’adoucir son fort tempérament sans pour autant le mettre en camisole. Dernièrement, j’ai intégré cette crème de Munster à une soupe de carottes

Il faut que je fasse gaffe… A force de poster des recettes à base de courge, je vais finir par passer pour une reine en la matière ! Ceci dit, tant pis, j’assume ! J’adore les courges. D’ailleurs, ce sont plutôt elles qui me gouvernent, me mènent par le bout du nez, me poussent à enchaîner les délits culinaires sous leur autorité. Mais je crois que le pire spécimen d’entre elles est le potimarron. Il est machiavélique le potimarron. Il ne me laisse même pas le temps de souffler. A peine en ai-je fini avec lui qu’il

La canicule est de retour à Strasbourg. Et ici, dès que le thermomètre grimpe au-delà de 30°C, on se sent aussi frais que des petits légumes à l’étuvée ! L’atmosphère est sensiblement la même que dans le panier d’une cocotte minute chauffée à bloc… Bref, on cuit à petit feu et on n’a plus qu’une idée en tête : se rafraîchir ! Ventilo, citronnade, repos, baignade… Toutes les parades sont bonnes éviter la surchauffe, y compris celle de n’absorber que du froid ! Je vous épargne donc mes recettes de baeckoffe ou de choucroute. Je

Lundi, j’ai expérimenté ma première livraison de fruits et légumes d’Alsace proposée par Les paniers du petit Lucien. J’ai reçu un « panier plus » à 18 € richement garni de beaux produits, avec largement de quoi nourrir toute ma famille en fruits et légumes pour toute la semaine. Cette formule de livraison est encore plus économique que je l’imaginais et permet vraiment de varier les menus. Après le hachis parmentier que je vous proposais lundi accompagné d’une salade de mâche, chou rouge et radis noir, voici une recette extrêmement rapide à préparer et néanmoins savoureuse, idéale pour les jours où on a autant envie de se mettre aux fourneaux que de se lancer dans un triathlon…

Table rase sur 2015. La nouvelle année, c’est un peu comme l’absolution du prêtre après confesse, une bonne lessive qui vient à bout de toutes les tâches ou une cure detox qui vous nettoie de l’intérieur et vous débarrasse de toutes les toxines accumulées pendant les fêtes. On efface tout et on recommence ! C’est l’heure des bonnes résolutions qui augurent un changement salutaire dans nos vies…

1 6 7 8 Page 8 sur 8