Posts in Category

végétarien

Voici une idée de salade tout en fraîcheur pour profiter des vertus de la choucroute crue, dont j’ai déjà fait à plusieurs reprises l’apologie sur ce blog ! La choucroute crue mériterait en effet d’être bien plus couramment consommée tant ses bienfaits pour la santé sont légions. Grâce au processus de lacto-fermentation mis en oeuvre pour transformer le chou en choucroute, la choucroute crue est notamment très riche en probiotiques, ces bactéries qui nous veulent du bien, connues pour régénérer et rééquilibrer notre flore intestinale. Si vous voulez en savoir plus sur

J’ai récemment dîné au restaurant Bistrot Coco, un établissement strasbourgeois tout-à-fait recommandable tant pour la qualité des plats servis que pour son atmosphère intimiste et chaleureuse. Je m’y suis notamment régalée de délicieuses pommes de terre et asperges sautées. Une bien belle idée d’accompagnement qui m’a tout de suite séduite et a refait surface dès que l’occasion s’est présentée !   Cette poêlée de pommes de terres et asperges s’est tout de suite imposée comme la compagne idéale des cordons bleus au munster que je m’apprêtais à réaliser pour alimenter ce site. Du coup, je vous

Mes parents m’ont amené, il y a quelques jours, des asperges de seconde catégorie achetées à très bon prix (aux alentours de 4€) dans une ferme alsacienne. Elles sont certes moins régulières et moins jolies que leurs consoeurs vendues à prix forts et ne sont pas idéales à déguster à la manière traditionnelle (cuites à l’eau ou à la vapeur et proposées avec différentes sauces). Mais, elles ne sont pas à bouder pour autant ! Pour peu qu’elles soient judicieusement apprêtées, elles n’ont même rien à envier aux modèles de beauté auxquels nous sommes généralement habitués. Cuisinées en

Quand j’étais petite, j’avais une aversion pour la betterave : la seule et unique que connaissent généralement les enfants, vendue cuite et sous-vide dans les supermarchés et proposée en cubes imprégnés de vinaigrette à la cantine. Et puis un jour, j’ai rencontré une betterave à l’état naturel. J’ai croqué un morceau cru et là, comme dans la pub pour un certain yaourt, mon visage qui exprimait auparavant une mine de répugnance à l’égard de ce légume, s’est soudain illuminé ! Depuis, j’aime le caractère bien trempé de la betterave et sa saveur à la

C’est la pleine saison des asperges en Alsace. Et les asperges, ça me botte ! Je pourrais en manger tous les jours. Bon j’avoue, j’en mange quasiment tous les jours. Cela en fait des bottes et des bottes et encore des bottes… mais aussi des épluchures, des épluchures, et encore des épluchures ! Et aussi des talons, des talons et encore des talons machinalement balancés à la poubelle ! Alors que non, le jeter d’épluchures n’est pas un sport homologué et devrait même être banni de notre gestuelle. Mais les habitudes ont la vie

A l’arrivée des beaux jours, notre estomac nous réclame des nourritures plus légères et colorées. Le printemps s’installe aussi dans nos assiettes, moment idéal pour faire le plein de vitamines et nutriments qui boostent l’énergie et le moral ! Depuis quelques temps, je suis devenue une adepte de la choucroute crue, vénérée par les diététiciens et nutritionnistes. Ce super-aliment, qui doit ses propriétés au process de lacto-fermentation qui permet de transformer le chou en choucroute est un véritable trésor nutritionnel.  La choucroute crue regorge de vitamine C, B et E, d’enzymes, de minéraux, de

Depuis quelques jours, la grisaille a laissé place à un ciel tout bleu en Alsace. Il y a comme un air de printemps qui roucoule et nous chante des promesses de beaux jours et de tenues plus légères. Bientôt délestés des oripeaux de l’hiver, nous aurons forcément envie d’alléger nos assiettes. Les magazines s’apprêtent d’ailleurs à faire chou gras de gros titres encourageant la perte de poids. A les croire, nous avons tous (enfin plutôt toutes car le diktat du bikini est principalement infligé aux femmes) 2 voire 3 kg à faire fondre avant

J’adore le Munster et pour moi un bon plateau de fromages doit forcément inclure cet odorant spécimen. Enfin, sa présence reste la bienvenue tant qu’il ne franchit pas un certain seuil de puissance olfactive.  S’il devient trop exubérant,  le Munster est privé de plateau… Mais pas forcément de sortie ! Quand il devient trop coulant et menace de se carapater, dépassant clairement les bornes, je le transforme en crème. Cette dernière a le don d’adoucir son fort tempérament sans pour autant le mettre en camisole. Dernièrement, j’ai intégré cette crème de Munster à une soupe de carottes

Il faut que je fasse gaffe… A force de poster des recettes à base de courge, je vais finir par passer pour une reine en la matière ! Ceci dit, tant pis, j’assume ! J’adore les courges. D’ailleurs, ce sont plutôt elles qui me gouvernent, me mènent par le bout du nez, me poussent à enchaîner les délits culinaires sous leur autorité. Mais je crois que le pire spécimen d’entre elles est le potimarron. Il est machiavélique le potimarron. Il ne me laisse même pas le temps de souffler. A peine en ai-je fini avec lui qu’il

La canicule est de retour à Strasbourg. Et ici, dès que le thermomètre grimpe au-delà de 30°C, on se sent aussi frais que des petits légumes à l’étuvée ! L’atmosphère est sensiblement la même que dans le panier d’une cocotte minute chauffée à bloc… Bref, on cuit à petit feu et on n’a plus qu’une idée en tête : se rafraîchir ! Ventilo, citronnade, repos, baignade… Toutes les parades sont bonnes éviter la surchauffe, y compris celle de n’absorber que du froid ! Je vous épargne donc mes recettes de baeckoffe ou de choucroute. Je

1 7 8 9 10 Page 9 sur 10