Isabelle et ses bricks de filets de Rouget

Rencontre avec le chef d’un Café à la Campagne

 

téléchargementtéléchargement (1)

Avant de rencontrer Isabelle Iseli Hausser, j’avais beaucoup entendu parler de son Café à la Campagne. Toujours dans des termes très flatteurs ! L’engouement suscité par cette adresse située à Mundolsheim était un motif de curiosité suffisant pour brûler de m’y attabler. Et quelle bien jolie découverte. J’ai d’emblée compris en poussant la porte de cet endroit plein de charme la frénésie de compliments qui avait déferlé jusqu’à mon oreille. Pour commencer, ce restaurant ne ressemble à aucun autre. On n’a d’ailleurs pas le sentiment d’être vraiment au restaurant. Pour cause, Isabelle reçoit ses hôtes chez elle depuis 4 ans, dans une jolie maison, qu’elle a entièrement pensée et aménagée pour pouvoir y mener de front sa vie privée et professionnelle. La cuisine et la salle de restaurant ont donc un double usage. Réservées aux clients tous les midis en semaine, elles reprennent leur vocation familiale en dehors des moments de préparation et de service.

UN RESTAURANT ATYPIQUE

Voilà sans doute qui insuffle au Café à la campagne un émoustillant petit air de jamais-vu, promesse alléchante de balade gourmande en dehors des sentiers battus. Et puis, l’accorte Isabelle, petit bout de femme douce et fluette, vous accueille tout sourire, manifestement heureuse de vous sustenter tout-à-l’heure du plat qu’elle s’est régalée à mitonner pour ses hôtes du jour. Enfin, il y a bien-sûr, le contenu de l’assiette, toute semblable au décor éclectique et joyeux de la salle peuplée d’objets chinés deci-delà, haute en couleur et en saveurs. Isabelle a incontestablement le talent inné du beau et du bon. Elle n’a pas plus fait d’école de cuisine qu’elle n’a pris de cours de déco mais elle sait pourtant marier à merveille les teintes et les arômes, jouer sur les textures et les contrastes, manier les nuances et les épices.

FAIT MAISON ET AVEC AMOUR

Chaque midi, elle concocte un plat généreux et gourmand qui flattera assurément les papilles de ses clients, tandis qu’Emmanuelle, sa collaboratrice se colle avec autant d’appétit à l’élaboration d’une belle panoplie de desserts. Au café à la Campagne, tout est fait maison – est-il utile de le préciser – et rien n’est entrepris sans amour. Alors forcément, le plaisir est au rendez-vous !

 

téléchargement (2)téléchargement (3)

Pour plus d’infos : www.uncafealacampagne.com

Un café à la Campagne
11 rue de la gare, 67 450 Mundolsheim
Tél. : 03 88 83 18 25

La recette d’Isabelle pour Je vais vous cuisiner

BRICKS DE FILETS DE ROUGET ET TAPENADE MAISON

Voici une recette à l’image de la cuisine proposée par Isabelle dans son Café à la Campagne, simple, pleine de saveurs et de contrastes. Je l’ai réalisée en respectant scrupuleusement toutes ses consignes. Et le résultat était juste sublime. Un délice de gourmandise !

 

téléchargement (4)téléchargement (5)

POUR 6 À 8 PERSONNES

16 petits filets de rouget de 30 g chacun 8 feuilles de bricks Huile d’olive ou beurre fondu Fleur de sel Poivre 5 baies Tapenade Coriandre

TAPENADE

  • 200 g d’olives noires dénoyautées
  • 5 filets d’anchois à l’huile
  • 8 petites câpres
  • 1 gousse d’ail
  • 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
    Mettre le tout dans un mixeur et mixer assez fin

PRÉPARATION DES BRICKS

Etalez une bonne cuillère à soupe de tapenade au centre de chaque feuille de brick et un peu de coriandre fraîche. Posez dessus 2 filets de rouget, salez et poivrez. Refermez la feuille de brick comme un portefeuille de sorte que la pliure soit en-dessous. Poser les croustillants sur une feuille de cuisson. A l’aide d’un pinceau, badigeonnez les avec de l’huile d’olive. Enfournez dans un four à 180°C pendant 10 minutes environ.

Vous pouvez servir les bricks accompagnés d’une belle salade de saison assaisonnée avec une vinaigrette au xérès par exemple.

téléchargement (6)

Leïla Martin
Related Posts