Aujourd'hui, revoilà mon schneckekueche sans fantaisie vestimentaire mais paré de nouvelles saveurs propres à émerveiller les papilles... Et en si belle compagnie !  Ses nouvelles saveurs autour de la truite fumée ont en effet été pensées pour un mariage parfait avec deux excellents vins de la cave Bestheim. En espérant que cet accords mets et vins seront une source d'inspiration pour vos prochains apéritifs. Et pourquoi pas pour démarrer en beauté votre menu de Pâques ?

Si vous venez régulièrement faire un tour sur ce blog, ma passion pour le schneckekueche (chinois en français) ne vous a sans doute pas échappé. Pour moi, cette brioche est un véritable enchantement pour les papilles. Il faut dire que les spécialités à base de pâte levée ont déjà toute mon affection. Mais si on leur attribue un petit complément de gourmandise, je ne réponds plus de rien ! Alors quand Mon Fournil m’a demandé de plancher sur un menu de Noël pour sublimer leur excellents produits, j’ai forcément pensé au schneckekueche. Car j’adore décliner cette spécialité alsacienne pour surprendre...

Quelle merveilleuse saison pour les cerises cette année en Alsace ! Je crois que je n’en ai jamais autant mangé de ma vie. Il faut dire que mes parents m’ont gâtée en m’en offrant des cagettes entières achetées directement auprès du producteur. A la vue de ce stock vertigineux, j’ai imaginé mettre en oeuvre tout plein de nouvelles recettes pour le blog. Mais jusqu’ici, ma production s’est limitée, faute de temps, à un succulent schneckekueche à la crème d’amande et aux cerises. Du coup, j’ai surtout profité de ces bonbons naturels sans leur faire subir de transformation. Et honnêtement, les...

Le baeckeoffe est un des plats alsaciens que j’affectionne le plus. J’ai un faible pour ces plats mijotés qui ont eu de longues heures pour parfaire leurs arômes. Il suffit de poser au milieu de la table au moment de la dégustation. Sans chichi. Ni tracas. Ni tralala. J’aime la magie du moment où la maîtresse de maison soulève le couvercle. Les effluves qui s’échappent du plat viennent chatouiller les narines des convives. Et leur curiosité est titillée. Quels trésors recèle donc ce plat à l’aspect de prime abord rudimentaire ? S’agit-il du traditionnel baeckeoffe aux trois viandes ? Ou...

Le mois de décembre n'est pas que celui de la course aux cadeaux, c'est aussi celui des préoccupations culinaires. Une question nous taraude : qu'allons-nous donc manger pendant les fêtes ? On pense foie gras, dinde, saumon, huître, bûche, morilles. On se met en quête d'idées originales et festives, histoire de ne pas faire un copier-coller du réveillon de l'an dernier. Et cette recherche peut vite virer au casse-tête ! Surtout, que s'y ajoute celui qui nous torture tout au long de l'année : mais que vais-je donc bien pouvoir préparer à manger aujourd'hui ?

La saison de la choucroute nouvelle a commencé en Alsace. C’est le moment rêvé pour profiter pleinement de ce précieux aliment lacto-fermenté aux mille et une vertus pour la santé. Sa saveur, plus douce en cette période de l’année, se prête tout particulièrement aux recettes qui ne nécessitent pas ou peu de cuisson. Pour bénéficier des nombreux atouts santé de ce super-aliment, l’idéal est en effet d’éviter les cuissons prolongées qui finissent par altérer vitamines et minéraux. [one_half][/one_half][one_half_last][/one_half_last] Dans le plat que je vous propose aujourd’hui, le chou fermenté est ajouté cru en toute fin de cuisson afin de préserver...

Ce n’est plus un secret pour personne (du moins pour les lecteurs de ce blog), je suis une grande fan des asperges (d’où cette nouvelle recette d’asperges panées). Et je dois dire que cet engouement me questionne un peu. Je pourrais être raide dingue de la pomme de terre ou de la carotte, ce qui me permettrait d’assouvir mon penchant tout au long de l’année. Mais non, il a fallu que je m’amourache d’une drôle de tige qui ne daigne m’accorder ses faveurs que deux tout petits mois dans l’année ! Je dois avoir un goût prononcé pour la frustration,...

Héritage du hamin, spécialité de la cuisine juive, le baeckeoffe fait partie des plats alsaciens populaires, dont on ne se lasse pas. Si la version traditionnelle privilégie un mélange de trois viandes (agneau, boeuf et porc), le baeckeoffe se prête à toutes sortes de variations. Récemment, je vous proposais ma recette festive à base de canard et épices de Noël. Et je suis enchantée aujourd’hui de vous dévoiler les secrets de mon baeckeoffe de poisson et gambas au safran d’Alsace, dont la recette est issue de mon livre L’Alsace enchantée de Leïla Martin. Personnellement, je crois bien que ce baeckeoffe...

Les fleischkiechle sont à l’Alsace, ce que les keftedes sont à la Grèce, les boles de Picolat à la Catalogne, les boulets à la Belgique, les kaftas au Moyen-Orient, les polpettes à l’Italie… Bref, chaque pays ou région a ses boulettes ! Et nous n’échappons pas en Alsace, à cette tradition culinaire universelle. Sauf que nos boulettes sont des galette, fleischkiechle signifiant littéralement galette de viande. Mais pourquoi donc un tel engouement pour les boulettes, partout dans le monde ? Sans doute, parce qu’avec la boulette, on peut faire tout ce qui nous passe par la tête.  Ecouler des restes...

J’ai mordu dans une brioche de Rosheim ou Ropfkueche pour la première fois, il y a un peu plus de deux ans grâce à mon amie Tania, qui vit à Boersch, un village voisin.  Et quelle fabuleuse découverte ! De toutes les spécialités à base de pâte levée typiquement alsaciennes – et il y en a légions : kougelhopf, männele, streusel,  schneckekueche, schneckekueche, langhopf, zemetkueche, stollen, bienentisch, … – je crois que la brioche de Rosheim occupe désormais la toute première place dans mon coeur de gourmande. J’en suis tombée raide dingue amoureuse dès la première bouchée. Et pour cause, le Ropfkueche est...