Un gâteau poire chocolat ? Quel manque cruel d’originalité me direz-vous ! Ce à quoi je répondrai que vous avez entièrement raison ! Mais pourquoi réinventer le fil à couper le beurre quand celui-ci a déjà fait mille fois ses preuves ? Je revendique donc  aujourd’hui mon goût banal à pleurer pour les saveurs consensuelles et plus particulièrement mon penchant d’une platitude déconcertante pour le duo poire/chocolat. Ceci dit, le gâteau poire chocolat que je vous propose aujourd’hui n’est pas tout-à-fait ordinaire, ce qui excusera peut-être mon absence totale d’ambition

Le tourbillon des fêtes s’est éclipsé et a emporté avec lui 2017 pour laisser place à une année toute neuve, toute belle, toute vierge, aussi immaculée qu’une page blanche à écrire. A ce stade, 2018 est l’année de tous les possibles ! Reste à savoir ce que nous en ferons mais aussi de découvrir ce que la vie nous réservera, car tout ne dépend pas évidemment que de nos intentions et de notre bonne volonté. Bien évidemment, le moment est propice aux fameuses bonnes résolutions, car tant qu’à écrire une

J’ai découvert, il y a peu, grâce à un lecteur du blog, qu’il y avait en Alsace une tradition gourmande liée au premier jour de l’an : le Neijohrsbretschdell, une brioche façonnée en forme de bretzel.  Cadeau rituel de la Saint-Sylvestre, le Neijohrsbretschdell était offert, enrubanné de rouge (je n’avais pas de ruban rouge, donc j’ai fait avec les moyens du bord pour ma part) par les parrains à leurs filleuls en échange de leurs bons voeux.  A la différence des spécimens usuels,  le bretzel de nouvel an était sucré et

La période de Noël est particulièrement faste. On se réunit en grandes tablées. Et pour sustenter ses nombreuses convives, on se lance dans des préparations culinaires prolifiques. Souvent, on a les yeux plus gros que le nombre d’estomacs à satisfaire vraiment, et les restes de nourriture pourraient presque permettre de remettre le couvert pour autant de personnes.  Pour ne pas s’infliger un menu de réveillon à l’identique pendant plusieurs jours d’affilée (Combien même il a été exquis, il finira par vous sortir par les yeux !!!), c’est le moment de

Dernière ligne droite avant l’arrivée du Père Noël… Les enfants trépignent d’impatience à l’idée de retrouver leurs cousins et d’ouvrir leurs cadeaux. Oscar s’est réveillé en nous annonçant très solennellement : « C’est le grand Jour aujourd’hui » ! Salomé, quant à elle, gémit toutes les 2 minutes,  « mais c’est quand ce soir » et me demande à un rythme tout aussi soutenu si on est déjà demain… Comment lui expliquer qu’hier nous lui avons effectivement annoncé que ce serait le réveillon de Noël demain, mais que ce demain est devenu aujourd’hui… Heureusement,

  Le plat de Fleischschnacka aux champignons et saveurs orientales que je vous propose aujourd’hui me tient tout particulièrement à coeur. Et pour cause, je l’ai imaginé dans le cadre d’un magnifique projet de dîner à 6 mains avec Joël Philipps, chef (1 étoile au guide Michelin) du restaurant le Cerf à Marlenheim et Elisabeth Biscarrat, fondatrice de Macarons et Inspirations et gagnante de Masterchef saison 2. Tout est parti de notre participation en tant que jury à l’émission Chefs à bord Junior diffusée sur Alsace 20 cet automne. Cette

1 2 3 4 5 63 Page 3 sur 63

Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

Merci et à bientôt.

Powered byRapidology