La truite d’Alsace est à l’honneur sur le blog avec une délicieuse recette d’Alexandre Lopez, Chef gérant de la maison de santé Amreso Bethel à Oberhausbergen pour L’Alsacienne de Restauration. Après avoir longtemps voyagé et même navigué à travers le monde, en travaillant notamment en tant que chef sur des yachts privés, Alexandre Lopez a fini par rejoindre son Alsace natale en 2013. Il trouve un job (qu’il pense transitoire) à L’Alsacienne de Restauration. Mais c’est sans compter sur le fait qu’il va y prendre goût et finalement décider de rester bel et bien ancré dans sa région et dans son travail....

L’Alsace est le plus important producteur de vins blancs de France. Cette région viticole, avec sa fameuse et très touristique route des vins, est reconnue dans le monde pour ses vins qui se distinguent par leurs arômes fins et intenses de fruits, de fleurs, d’épices ou leurs nuances minérales. Le vignoble Alsacien s’étend sur plus de 15 000 hectares, de Strasbourg à Mulhouse. Du Sylvaner, vin léger, en passant par le goût fruité du Pinot Blanc, jusqu’au côté corsé et épicé du Gewurztraminer, vous disposez d’un large choix de vins d’Alsace pour accompagner vos plats. Mais comment accorder les vins d’Alsace à vos mets ?  Je...

J’ai longuement hésité. Tarte à la rhubarbe ou tarte au fromage blanc ? Mon coeur, pris en étau entre les deux options de ce choix cornélien, a balancé, tergiversé, dodeliné… Bon allez, tarte à la rhubarbe : autant profiter de cette délicieuse tige de saison avant qu’elle ne soit plus d’actualité ! Ceci dit, une bonne tarte au fromage blanc, ça met généralement tout le monde d’accord et la dernière fois que j’en ai faite une remonte à si loin, que je ne m’en souviens plus. Oui mais une bonne tarte à la rhubarbe, c’est tellement tentant… Ô rage ! Ô désespoir !...

Il est de coutume de mettre des crêpes au menu le jour de la Chandeleur. Une tradition à laquelle on ne déroge pas en Alsace. Sauf que chez nous, les crêpes qui portent le doux nom d’Eierkueche ou eierkuchen sont bien plus épaisses, très riches en oeuf (ce n’est pas pour rien qu’on leur fait porter le nom de gâteau d’oeuf) et ne sont pas cuites dans une crêpière mais dans une cocotte en fonte. Autre particularité tout-à-fait typique de notre région, elles se dégustent le plus souvent salées et telles quelles, juste accompagnées d’une salade verte. La pâte peut d’ailleurs...

Sans doute, avez-vous remarqué en faisant vos courses ces derniers jours, que les rayons des supermarchés font la part belle aux spécialités culinaires chinoises. Et pour cause, samedi 28 janvier, est le jour de la première nouvelle lune de l’année 2017, donc celui Nouvel an chinois. On fêtera la fin de l’année du singe et l’entrée dans l’année du Coq de feu. Voilà qui promet ! Placé sous l’énergie céleste du feu, 2017 (si l’on en croit les tabloïds féminins) pourrait bien s’annoncer quelque peu « incendiaire », allumer les étincelles de la discorde et attiser les feux de la colère. L’enjeu...

Voilà, c’est fait. Je me suis enfin attaquée à la réalisation des Fleischschnacka. Il était grand temps ! D’autant que mon mari pourtant ancré en Alsace depuis sa naissance n’en avait jamais goûté. Autant vous dire que si, tout comme lui, vos papilles n’ont pas encore rencontré cette spécialité alsacienne, vous êtes passé à côté de l’essentiel ! Oui, oui, c’est fort triste ! Vous rendez-vous compte : faire l’impasse sur le plus exquis et raffiné des plats alsaciens (à mon sens : je n’ai évidemment pas le monopole du bon goût mais mon palais de grande gourmande est plutôt bien affûté) !...

L’épiphanie, c’est fini. Mais l’envie de me régaler d’une bonne galette ne m’est pas passée pour autant. D’autant qu’il y a mille et une manières de la préparer et donc de la déguster. Le temps où il existait seulement trois types de galettes : feuilletée aux pommes, feuilletée à la frangipane et briochée est bel et bien révolu. La galette des rois est devenu un support de prédilection pour la créativité des pâtissiers qui ne se privent pas de la revisiter à de multiples sauces ! Et à la maison, les pâtissiers en herbe n’hésitent pas non plus à faire varier les parfums et les plaisirs. En Alsace, on...

Les fêtes approchent à grands pas. C’est le moment de feuilleter les magazines culinaires, d’aller à la pêche aux idées sur le web et de songer tout doucement à arrêter un menu pour les réveillons de Noël et Nouvel an. Pour ma part, impossible d’imaginer un repas festif sans la traditionnelle terrine de foie gras ! C’est d’ailleurs quasiment la seule période de l’année où je pense à me lancer dans cette préparation. Pourtant, c’est délicieux et franchement pas bien compliqué à faire, surtout quand on achète des foies déjà déveinés. [one_half padding= »0 4px 0 0″][/one_half][one_half_last padding= »0 0 0 4px »][/one_half_last] J’ai beau avoir...

L’alimentation est un sujet de préoccupation de notre temps. Un véritable casse-tête sur lequel nos aïeux n’avaient nul besoin de se triturer les méninges. Et oui, il est bel et bien révolu le temps où l’on mangeait ce que la nature voulait bien faire pousser (ou bondir) sur notre chemin. Si dans un passé pas si lointain l’enjeu primordial était de trouver de quoi se nourrir en quantité suffisante, il s’agit aujourd’hui de s’alimenter judicieusement en choisissant parmi une offre pléthorique de produits, pas toujours facile à décrypter (quand bien même les étiquettes sont sensées aider).

Il arbore le fameux col tricolore, gage absolu d'excellence. Son restaurant le Chambard à Kayserberg fait briller deux étoiles dans le ciel exigeant de la gastronomie française. Il est également à la tête d'un hôtel de charme, du concept Flamme and Co, ainsi que d'une brasserie et d'une boulangerie à Colmar. Le chef Olivier Nasti fait assurément partie des chefs de file de la cuisine française. Il n'en demeure pas moins un homme accessible et généreux, soucieux de partager son amour du bien-manger avec le plus grand nombre.