Au cœur de la Petite France à Strasbourg, petite rue des dentelles, l’Assiette du Poète, adresse quasi-secrète, voisine de la fameuse Cambuse, est aujourd’hui en pleine effervescence. Quatre doux rêveurs (avec des idées néanmoins fort bien ancrées dans la réalité), qui croient encore au bon produit, à une cuisine faite et servie avec le cœur, lui inventent une nouvelle vie, formulant des vœux de gourmandise et de tables comblées…

L’été semble déjà derrière nous, avec une météo capricieuse qui oscille entre grisaille, pluie et rayons de soleil bien trop timides pour réchauffer l’atmosphère. Et pourtant, le calendrier le fait courir jusqu’au 20 septembre. On aurait presque envie ces temps-ci de plats chauds et réconfortants, de pot-au-feu fumant, de bourguignon gourmand ou même de choucroute copieusement garnie. Mais pour ma part, je résiste.  Une forme de superstition sans doute… Qui sait si je ne précipiterais pas ainsi l’arrivée de l’hiver ! Alors, je triche. De la soupe oui, mais avec un légume typiquement estival…

Voilà quelques semaines que je délaisse les fourneaux et mon blog pour me consacrer pleinement au projet de bar à vins que j’évoquais dans un précédent post. Hier, j’ai toutefois réinvesti ma cuisine pour faire quelques essais de desserts dans l’optique de les proposer au Black&Wine. Au programme : coeur coulant au chocolat, panacotta et crumble… Des classiques faciles à concocter, mais terriblement efficaces, qui font rimer simplicité avec gourmandise ! 

On me demande souvent comment je fais pour avoir de nouvelles idées en cuisine. Eh bien la vérité, c’est que je n’en ai pas ! La plupart du temps, je fais avec les moyens du bord,  en mettant à contribution le contenu de mon réfrigérateur et en faisant appel à ma mémoire pour reproduire des recettes déjà expérimentées. Le plat que je partage avec vous aujourd’hui n’ a pas nécessité une mobilisation intensive de neurones, ni même le moindre creusage de méninges. Avec des tomates confites et du pesto sous la main, une recette de disques de polenta grillée, très récemment éprouvée et approuvée , la composition de cette assiette s’est pour ainsi dire imposée d’elle-même…

C’est fou comme les mets les plus simples peuvent parfois nous combler, autant si ce n’est plus, que des plats savamment élaborés qui ont requis des gestes techniques complexes et des heures de préparation… Sans doute, vous arrive-t-il de recevoir du monde après une journée de travail bien remplie et l’enchaînement qui s’ensuit : courir chercher les enfants chez mamie, à l’école ou à la garderie, rentrer chez vous à 19h15, recevoir un coup de fil de votre mari qui est coincé au boulot et ne vous sera donc d’aucun secours alors que vous comptiez tellement sur son aide…

J’adore l’été et son cortège de fruits aux saveurs contrastées. Abricots, pêches, framboises, cerises, mûres, groseilles, myrtilles etc… sont pour moi la promesse d’un plaisir infini. Il suffit d’un rien pour sublimer leurs parfums et exacerber leur gourmandise naturelle, comme dans cette recette de pêches farcies aux amandes que j’ai découverte sur le site de Elle à table. Des fruits, une farce aux amandes, quelques minutes au four… Et le tour est joué !

1 64 65 66 67 68 72 Page 66 sur 72