Voilà une éternité que je n’avais pas fait de madeleines. J’en avais presque oublié à quel point cette douceur est agréable, et cerise sur le gâteau, particulièrement simple et rapide à réaliser ! C’est mon fils, Oscar, pris d’une envie irrépressible de casser des oeufs – l’omelette du déjeuner n’avait manifestement pas suffi à assouvir totalement son appétit féroce d’éventrer des coquilles- qui a initié l’atelier pâtisserie…

Vous êtes en quête d’une délicieuse entrée qui fasse son effet pour épater vos invités. Ne cherchez plus vous venez de la trouver ! Rien de tel que de jolies ravioles pour débuter un repas placé sous le signe du raffinement. Et contrairement aux idées reçues, leur confection n’a rien de sorcier. Il vous faut juste les bons ingrédients, un laminoir ou, s’il n’a pas encore trouvé sa place dans vos placards, un bon rouleau à pâtisserie, des biceps et un peu d’huile de coude ! Une recette à la portée de tous, donc…

C’est d’une humeur joyeuse, que je partage avec vous cette recette toute simple de cabillaud en croûte de chorizo accompagné d’une purée de patates douces à la vanille et d’endives braisées à l’orange. Le trio fonctionne à merveille : la douceur de la vanille vient contrebalancer le piquant du chorizo, tandis que les endives apportent la petite note d’amertume qui donne tout son tonus au plat !  

Il fait beau, le soleil brille. Du moins ici à Marrakech, le temps est radieux ! Je profite d’un temps de farniente au bord de la piscine pour publier une de mes dernières recettes, justement inspirée des saveurs qui ont bercé mon enfance. J’ai vécu au Maroc mes premières années d’existence et sans doute mon goût a-t-il largement été forgé, ici, au pays du safran, des tajines, de la cannelle et des cornes de gazelle. Ce sont souvent ces saveurs auxquelles j’ai goûté toute petite qui me viennent à l’esprit quand il s’agit d’imaginer un plat très personnel…

Pour ses 5 ans, mon petit pirate a voulu un anniversaire digne de son imaginaire galopant, peuplé d’énergumènes aussi terribles et malfaisants que le très vilain capitaine Crochet. Seulement, mon bandit miniature, même s’il se défend, dur comme fer, d’être un marin d’eau douce (la honte suprême !), ne cache pas moins en son for intérieur, un coeur tendre, qui à la force du chocolat, préfère la douceur de saveurs plus délicates. 

Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, l’hiver finit toujours par me filer le bourdon et me vriller les nerfs . Non que je le déteste. J’adore toutes les saisons, y compris celle des arbres décharnés, des doudounes et des bonnets, des petits matins verglacés, des écharpes et des bottes fourrées. Malheureusement, c’est l’hiver qui ne m’aime pas et s’acharne à mettre mes batteries à plat.

1 65 66 67 68 69 78 Page 67 sur 78