Une fois n'est pas coutume, je vous propose aujourd'hui une recette un brin sophistiquée  qui a le parfum d'une virée au coeur des souks marocains. Une bouchée de ce carré d'agneau élevé dans nos contrées alsaciennes et vous êtes transporté(e) dans un dédale de ruelles bondées d'échoppes et arpentées par une foule bigarrée de shorts, tongs, baskets, djellabas, ânes récalcitrants et mobylettes klaxonnantes. Vous voilà dans un joyeux brouhaha de senteurs, où domine un parfum entêtant d'épices, de cuir et de menthe fraîche. Vous êtes à Fez, à Mekness ou à Marrakech...