Si je ne me lasse pas de savourer les asperges telles qu'elles sont traditionnellement proposées dans nos restaurants alsaciens avec différentes sauces (mousseline, mayonnaise, vinaigrette), j'aime néanmoins le changement et la diversité. Je vote pour le droit de bousculer les habitudes et faire sauter les frontières.  Je milite en faveur de la rencontre des terroirs et de leur traditions. J'aspire à une identité culinaire forte et néanmoins ouverte sur le monde, à la fois riche de ses fondamentaux et de ses découvertes. Bref, la cuisine est, pour moi, tout sauf figée. Elle pousse à la curiosité, engage à s'inspirer d'autres cultures, invite à sortir des sentiers battus. On peut donc...

C'est la pleine saison des fraises et des asperges en Alsace. Et j'aime beaucoup marier ces deux végétaux qui s'accordent à merveille. Pour ceux qui suivent un peu mon blog, vous n'êtes pas sans savoir que j'ai une petite obsession pour la tarte fine. Depuis que j'en ai fait le produit vedette du Black&Wine (bar à vins strasbourgeois pour lequel je crée des recettes en qualité de chef consultante), j'imagine forcément les fruits et légumes allongés sur une tarte fine. C'est devenu une véritable déformation professionnelle ! Donc, voilà...

Vite encore une recette d'asperges avant que la saison ne s'achève ! J'ai imaginé cette fois les associer avec la fraise. Pour qui douterait que ces deux-là puissent convoler en juste noces, croyez-en mes papilles, le mariage est parfait !  Si vous êtes toujours sceptique et ne faites pas une confiance aveugle en mon palais (pourtant très affûté), sachez que cette idée ne m'est pas venue toute seule. Un chef étoilé, auquel j'ai demandé un jour comment il imaginait les associations de saveurs, m'a confié un de ses secrets...

Quand j’aime un produit, je ne me lasse pas de m’en délecter encore et encore au point même de friser le comportement obsessionnel. J’ai eu une période carottes râpées dans ma prime jeunesse. C’était mon péché mignon, allez savoir pourquoi ! L’étudiante fauchée que j’étais avait certainement du lire ou entendre que la carotte avait quelque vertu bénéfique pour la santé ou donnait une mine éclatante. Et comme, j’avais alors une aversion pour les pâtes, je me suis rabattue sur un substitut, qui ma foi, répondait de manière équivalente à tous les critères du plat fétiche de l’étudiant : vite fait,...