Posts in Tag

Biscuits

Au menu du blog aujourd’hui, j’ai prévu des bonnets de moine. Et oui, c’est le bon moment pour sortir les bonnets ! Pas ceux qu’on enfonce sur la tête pour avoir moins froid aux oreilles, mais ceux qui rappellent à nos papilles émoustillées que Noël n’est plus bien loin.  Et oui, en Alsace les festivités démarrent bien avant le 25 décembre. Dès la mi-novembre, l’échéance est dans tous les esprits, et pas seulement, dans celui des enfants obnubilés par la perspective des cadeaux. C’est qu’en Alsace, la période de l’Avent

Cette année, mes boîtes à bredele se sont remplies de biscuits d’un nouveau genre ! En lieu et place des traditionnels leckerlis, spritz, anisbredele, Zimsterne, butterbredele et autres sablés de Noël, on y trouve des bredele salés. L’idée n’est pas la mienne – je la trouve tellement brillante que j’aurais vraiment aimé en revendiquer la paternité – mais celle du fameux pâtissier strasbourgeois Thierry Mulhaupt ! Il est l’auteur d’un magnifique petit ouvrage intitulé “bredeles et autres petits apéritifs salés” qui se dévore d’abord des yeux tant les images sont

Encore une recette de bredele aujourd’hui ! Mais attention, si vous essayez de restreindre les calories et de limiter les dégâts des fêtes de fin d’année, ne vous attardez pas sur cette page ! Je vous recommanderais même de bannir ces Vanille Kipferl de votre environnement. Ces biscuits sont potentiellement dangereux. Très nocifs même ! Goûtez-en un seul et vos tentatives de bonne conduite alimentaire et sages résolutions s’éclipseront en un clin d’oeil. Mordre dans un Vanille Kipferl, c’est mettre le doigt dans un engrenage implacable dont vous serez ensuite incapable de vous dépêtrer. Ils vous en faudra un deuxième, puis un troisième et la

Quel bonheur de s’extirper ailleurs et de s’essayer à une autre existence le temps d’une parenthèse ! Cet enchantement-là s’appelle les vacances. On en rêve des mois durant, se raccrochant à cette perspective d’échappatoire, comme un naufragé à une bouée, la tête remplie d’images de farniente, de découverte et d’insouciance.