Mes parents m'ont amené, il y a quelques jours, des asperges de seconde catégorie achetées à très bon prix (aux alentours de 4€) dans une ferme alsacienne. Elles sont certes moins régulières et moins jolies que leurs consoeurs vendues à prix forts et ne sont pas idéales à déguster à la manière traditionnelle (cuites à l'eau ou à la vapeur et proposées avec différentes sauces). Mais, elles ne sont pas à bouder pour autant ! Pour peu qu'elles soient judicieusement apprêtées, elles n'ont même rien à envier aux modèles de beauté auxquels nous sommes généralement habitués. Cuisinées en gratin par exemple, ces asperges sont à même de révéler une esthétique...

Bon, pas de recette de bredele aujourd’hui. Parce que même si Noël approche et qu’en Alsace, tout ne tourne plus qu’autour du sapin, il faut aussi penser à se nourrir… D’autre chose que de biscuits et de chocolat… Je vous ai donc concocté une petite recette sympa, un brin festive tout de même, parce qu’il ne s’agit pas non plus d’avaler des plats fadasses, de se laisser mourir de faim ou de se serrer la ceinture sous prétexte que les agapes de fin d'année approchent et que nous allons sans doute manger plus que de raison...