Posts in Tag

Coriandre

Les fleischkiechle sont à l’Alsace, ce que les keftedes sont à la Grèce, les boles de Picolat à la Catalogne, les boulets à la Belgique, les kaftas au Moyen-Orient, les polpettes à l’Italie… Bref, chaque pays ou région a ses boulettes ! Et nous n’échappons pas en Alsace, à cette tradition culinaire universelle. Sauf que nos boulettes sont des galette, fleischkiechle signifiant littéralement galette de viande. Mais pourquoi donc un tel engouement pour les boulettes, partout dans le monde ? Sans doute, parce qu’avec la boulette, on peut faire tout

Voici des galettes de viande (fleischkiechle) que j’ai eu l’occasion de proposer tout récemment lors d’une soirée événementielle et qui ont remporté un vif succès auprès de mes dégustateurs ! Je suis d’autant plus heureuse de partager avec vous la recette aujourd’hui qu’elle figure dans mon tout premier livre de cuisine. Je saisis donc le prétexte de cette recette de galettes de viande alsaciennes aux saveurs orientales délicieusement accompagnées d’un bibeleskaes au citron confit et au safran pour vous présenter mon livre, dont la sortie est prévue le 18 octobre

Avez-vous déjà eu vent du Buddha bowl ? Ce plat tout-en-un bien connu des foodistas consiste à réunir dans un grand bol de quoi constituer un repas complet, sain, nutritif, équilibré et… gourmand. Très apprécié des vegans, il est généralement composé de céréales, légumes et oléagineux. Mais les omnivores y ajoutent volontiers une protéine animale et n’ont aucune raison de bouder leur plaisir de l’agrémenter d’un morceau de fromage, de viande ou de poisson. L’avantage avec le buddha bowl, c’est que chacun fait ce qui lui plaît ! Ce n’est

En Alsace, la patate a la cote ! On la retrouve en vedette des fameuses grumbeerekiechle (galettes), en star du roïgebrageldi, en fiancée indissociable du bibeleskaes, en protagoniste incontournable du traditionnel baeckeoffe, en invitée permanente de la choucroute. Et elle sert de base à nombre de spécialités comme les Grumbeereknepfle (sortes de gnocchis) ou les buwespätzle (sortes de quenelles). Et si pour changer un peu, on lui substituait de temps à autre la patate douce, qui combine à la fois les vertus d’un féculent au fort pouvoir rassasiant et les

Le tourbillon des fêtes s’est éclipsé et a emporté avec lui 2017 pour laisser place à une année toute neuve, toute belle, toute vierge, aussi immaculée qu’une page blanche à écrire. A ce stade, 2018 est l’année de tous les possibles ! Reste à savoir ce que nous en ferons mais aussi de découvrir ce que la vie nous réservera, car tout ne dépend pas évidemment que de nos intentions et de notre bonne volonté. Bien évidemment, le moment est propice aux fameuses bonnes résolutions, car tant qu’à écrire une

Je vous ai déjà vanté mille et une fois, sur ce blog, les vertus de la choucroute crue qui contient une foule nutriments excellents pour la santé. J’ai pris l’habitude de consommer ce super-aliment le plus souvent en salade. Mais, je me suis aussi amusée à en faire de jolis et délicieux amuse-bouches sous la forme de makis. Ma première tentative fut à base de saumon fumé.  Et aujourd’hui, je vous propose de réaliser des makis au canard séché ou fumé. J’ai mis au point cette recette pour ma première chronique culinaire

Les Alsaciens ne sont pas perçus comme des modèles de vertu culinaire, bien au contraire ! On nous prête un coup de fourchette bien trop franc, la main lourde sur le gras comme sur le sel, un goût excessif pour les nourritures riches et robustes et un manque total d’appétence pour les aliments sains et légers. Bref, pour certains mangeurs de l’intérieur,  l’Alsacien est “diététiquement” incorrect et mériterait de prendre quelques leçons de bien manger. Les Alsaciens, rois de la malbouffe ? Certes, notre registre culinaire contient quelques non-sens nutritionnels. Tenez, la salade alsacienne, par exemple. Avouons que le choix du terme salade

La Saint-Valentin approche et à Strasbourg, la fête des amoureux ne se cantonne pas au 14 février mais s’étend sur 10 jours avec l’opération “Strasbourg, mon amour”. Depuis quelques années, la ville propose en effet toutes sortes d’animations pour allumer ou raviver les feux de la passion : spectacles, concerts, sorties gourmandes, expositions, cinéma, soirées dansantes, shooting photo, visites guidées etc… Il y en a pour tous les goûts et pour ceux qui zapperaient le jour J (sans tomber dans le cliché, c’est quand même plutôt les hommes qui oublient), les occasions

Les fêtes approchent à grands pas. Et peut-être, n’avez-vous pas encore tout-à-fait tranché la question de votre menu de Noël ou de nouvel an ! Il y a bien-sûr l’option de la dinde ou du chapon pour un réveillon très traditionnel. Mais tout est bien évidemment permis et les agapes de fin d’année peuvent aussi être l’occasion de sortir des sentiers battus. Pourquoi pas vous régaler de cette savoureuse recette de magret de canard Rossini imaginée dans le cadre de mon partenariat avec la fameuse maison alsacienne Feyel ? Un plat idéal si vous prévoyez de n’être pas trop nombreux

Les légumes de printemps commencent à supplanter les courges et autres primeurs hivernaux sur les étals des marchés alsaciens. Adieu potiron, potimarron, courge muscade et cucurbitacées en tous genres. Au revoir, topinambours, panais et tous les oubliés rappelés à notre bon souvenir. Bonjour chou-fleur, radis, petits-pois, navets, épinards, asperge (plus que quelques jours à patienter pour cette tige adorée que je trépigne de retrouver dans mon assiette chaque année). J’adore le renouveau printanier ! Mais, même si je me réjouis de goûter à nouveau aux saveurs délaissées cet hiver, il y a

1 2 Page 1 sur 2