Posts in Tag

Fromage blanc

Décidément, j’ai l’obsession du mélange des genres, la manie du deux voire du trois-en-un, le toc de l’hybridité. En témoigne ce gâteau aux mirabelles à mi-chemin entre le Gesundheitskuchen (cake alsacien) et le Käsekuchen (tarte au fromage blanc), qui vient compléter ma liste de spécialités hybrides pour l’instant composée de mes Crazy Streusel, mes Käsekuchen à mi-chemin entre la tarte aux fruits et la tarte au fromage blanc et mes Käsestreuselkuchen. Est-ce grave docteur ? Si je ne suis pas en mesure d’appréhender les conséquences de cette monomamie gourmande et de

Voilà maintenant deux ans passés que j’ai dédié ce blog à l’Alsace gourmande et je n’avais toujours pas publié de recette de Flammekueche ( à l’exception de cette version miniature pour l’apéro). Il était grand temps de remédier à cette lacune ! Car la Flammekueche ou tarte flambée en Français, est sans doute la spécialité culinaire la plus populaire en Alsace. Bon marché et conviviale, elle fait le bonheur des petits comme des grands.  Tout le monde ou presque l’adore ! D’autant qu’on peut faire varier les garnitures à l’infini.

Ceux qui suivent un peu ce blog ne sont pas sans l’ignorer, je suis complètement tarte ! J’adore toutes les tartes mais j’ai un faible particulier (qui vire presque à l’obsession) pour la tarte au fromage blanc. Depuis quelques temps, je m’amuse à la décliner en variantes toutes plus gourmandes les unes que les autres. Tout a commencé le 27 mai 2017 quand hésitant longuement entre une tarte à la rhubarbe et une tarte au fromage blanc, j’ai finir par choisir… de ne pas choisir. Ainsi est née ma première

En mettant au point mon dernier schneckekueche à la frangipane – version idéale pour célébrer l’épiphanie-, mon esprit a été assailli de mille et une autre idées de variations (évidemment ceci est une figure de style et pas à prendre au pied de la lettre, j’ai  l’esprit plutôt vif mais pas puissant au point d’atteindre cette prouesse). Disons que j’ai imaginé le schneckekueche dans de nouvelles postures (quand il s’agit d’assouvir ma gourmandise, mon cerveau devient soudainement bien plus performant), sucrées mais aussi, plus inhabituelles, salées. On fait bien des

C’est un des plats mythiques de la gastronomie alsacienne, d’une simplicité presque déconcertante, mais tellement exquis ! On l’aime parce qu’il est facile, gourmand et sans chichi. C’est le genre de bonheur rustique, un brin régressif qui réveille de savoureux souvenirs d’enfance et dont une seule bouchée suffit à vous transporter dans un monde qui n’est que délice, douceur et réconfort. Sa recette a beau être rudimentaire – un simple mélange de fromage blanc et de crème additionné de condiments et accompagné de pommes de terre cuites à l’eau, sautées

Un gâteau poire chocolat ? Quel manque cruel d’originalité me direz-vous ! Ce à quoi je répondrai que vous avez entièrement raison ! Mais pourquoi réinventer le fil à couper le beurre quand celui-ci a déjà fait mille fois ses preuves ? Je revendique donc  aujourd’hui mon goût banal à pleurer pour les saveurs consensuelles et plus particulièrement mon penchant d’une platitude déconcertante pour le duo poire/chocolat. Ceci dit, le gâteau poire chocolat que je vous propose aujourd’hui n’est pas tout-à-fait ordinaire, ce qui excusera peut-être mon absence totale d’ambition

Vous aimez le cake, vous êtes fan de tarte au fromage blanc et vous ne résistez pas à un bon streusel ? Alors, vous allez à coup sûr raffoler de ma dernière création : le Käsestreuselkuchen, un gâteau hybride qui combine chacune de ces trois gourmandises. Après une toute première mouture à la pomme, j’ai eu envie d’une version un peu plus exotique à la mangue. Et oui, quand un gâteau me plaît, il finit par obséder toutes mes pensées. Je deviens un brin mono-maniaque ! Je ne peux m’empêcher

Käsestreuselkuchen… Mais qu’est-ce donc encore que cette appellation tarabiscotée ? Prononcez Kaise-chtreuillesseul-kouren…  Après le Crazy Streusel, me voici récidivant avec une douceur tout aussi folle, sortie une nouvelle fois de mon imagination (débordante dès lors qu’il s’agit d’assouvir mon insatiable gourmandise). Le Käsestreuselkuchen est un extravagant et délicieux compromis entre le cake, le streusel et le gâteau au fromage blanc (käsekuchen). A vrai dire, j’étais tout-à-fait persuadée d’avoir inventé le nom comme le concept de mélange des genres pour me rendre compte grâce à des commentaires postés sur ma page Facebook qu’un gâteau assez similaire

Les pâtes ont une place de choix dans la tradition culinaire alsacienne. Si notre région ne peut sans doute pas prétendre rivaliser avec l’Italie, elle a de quoi se revendiquer spécialiste en la matière. Nous avons en Alsace un florilège assez impressionnant de variétés, qui ont un dénominateur commun : l’oeuf. En Alsace, les pâtes sont forcément enrichies d’oeufs frais, ce qui leur donne un aspect et une saveur caractéristiques, bien de chez nous. Il y a bien-sûr les fameuses spätzle dont la réputation a largement dépassé les frontières alsaciennes,

Mon père m’a offert dans les années 80, un magnifique et très sérieux livre de pâtisserie qui contenait des desserts cultes dont la tarte au fromage blanc. Je me souviens de ce bouquin et plus précisément de cette recette, car le titre était, du goût de la jeune adolescente que j’étais, aussi alléchant que tendancieux, du genre « Le dessert qui fera de vous une fille bonne à marier »…
En quoi, cette pâtisserie plus qu’une autre, mettrait un homme aux pieds de celle qui la maîtrise ? Allez savoir ! En tout cas, j’espère bien qu’en 2014, les critères masculins ont quelque peu évolué et qu’on nous épouse moins pour nos talents de ménagère que pour notre personnalité et nos valeurs intrinsèques…