Posts in Tag

galettes

La galette de pomme de terre, c’est le plat simple, rustique, économique et gourmand par excellence, qui me sauve la mise quand les étagères de mon réfrigérateur sont désespérément désertiques et que mon inspiration culinaire est aussi fulgurante qu’un encéphalogramme plat. L’avantage avec la galette de pomme de terre, ou grumbeerekiechle, comme on dit par ici, c’est qu’elle se prête à toutes les envies et ré-interprétations. C’est aussi la recette idéale pour recycler des restes ou utiliser des produits en fin de vie (qui menacent de passer l’arme à gauche

L’année 2019 s’ouvre à nous comme une nouvelle page à écrire. C’est le moment des vœux et des bonnes résolutions. Aussi, je vous souhaite du fond du cœur une délicieuse année riche de tous les ingrédients qui participent au bonheur : la santé, l’amour, les joies du partage, de belles tablées, un plein épanouissement au travail, des rêves à concrétiser, un zeste de fantaisie et un brin d’audace pour oser oser, des découvertes et des apprentissages, le courage de tourner certaines pages, ce qu’il faut de sérénité pour vivre pleinement

Rentrée d’une balade en lisière de forêt, les mains fleurant l’ail des ours et les bras chargés de feuilles vertes odorantes, je me suis mise en cuisine. Que faire de cette exquise chlorophylle ?  J’en mixai une partie avec des amandes grillées, du parmesan et de l’huile d’olive. En deux temps, trois mouvement, j’avais sous la main un merveilleux pesto pour enrober mes Käseknepfle. Une recette qui ne me permit toutefois pas de venir au bout du fruit de ma cueillette. En quoi donc allais-je convertir le reste de mon

En Alsace, la patate a la cote ! On la retrouve en vedette des fameuses grumbeerekiechle (galettes), en star du roïgebrageldi, en fiancée indissociable du bibeleskaes, en protagoniste incontournable du traditionnel baeckeoffe, en invitée permanente de la choucroute. Et elle sert de base à nombre de spécialités comme les Grumbeereknepfle (sortes de gnocchis) ou les buwespätzle (sortes de quenelles). Et si pour changer un peu, on lui substituait de temps à autre la patate douce, qui combine à la fois les vertus d’un féculent au fort pouvoir rassasiant et les

Depuis que j’ai lancé ce blog dédié à l’Alsace gourmande, je découvre au fur et à mesure des spécialités alsaciennes auxquelles je n’avais jamais goûté. Ce sont souvent des amis qui me branchent sur telle ou telle recette, me demandant si elle fait partie de mon répertoire. Récemment, c’est Denis Jully, fameux artiste peintre strasbourgeois, qui m’a parlé les yeux pétillants de gourmandise des fameuses galettes de semoule que lui préparait sa grand-maman. Après avoir fouillé dans les méandres reculés de sa mémoire, le nom a refait surface ! “Griespflutta,

Si vous vivez en Alsace ou cultivez un lien ténu avec cette région, vous connaissez forcément les Grumbeerekiechle. Les quoi ? Les Groum-bé-reu-kich-leu… N’ayez crainte cette spécialité alsacienne est bien plus facile à faire qu’à prononcer. Il s’agit tout bêtement de galettes de pommes de terre ! L’avantage avec les plats rudimentaires, c’est qu’ils peuvent très facilement être adaptés ou déclinés selon l’envie ou la contrainte du moment. De même qu’on peut choisir de réaliser une purée basique, à base de pommes de terre, de lait et de beurre ou

Les grumbeerekiechle sont un peu à l’Alsace, ce que les crêpes sont à la Bretagne,  le plat simple et bon marché par excellence qui réveille de succulents souvenirs d’enfance !  On les consomme traditionnellement accompagnés de salade verte et de compote de pomme. Un délice de simplicité qui mérite d’être régulièrement mis à nos menus ! D’autant, qu’en détournant un peu la recette traditionnelle, on peut y intégrer des légumes. Un excellent moyen de faire consommer du végétal aux plus réfractaires ! J’en ai récemment préparé en remplaçant la moitié

Véritable madeleine de Proust, pour tout Alsacien dont l’enfance a été bercée par les saveurs régionales, les grumbeerekiechle font indiscutablement partie de notre patrimoine culinaire. C’est le plat incontournable auquel on devrait penser plus souvent. Super facile et rapide à faire, économique et vraiment délicieux ! J’admets, côté diététique, on peut certes un peu mieux faire. Patate + huile = calories + gras. Mais bon, on en mange pas tous les jours et ensuite, rien n’empêche de s’écarter un peu de la recette traditionnelle et d’y intégrer des légumes. C’est d’ailleurs

Le week-end approche. Et la météo n’est pas terrible ici à Strasbourg. C’est un temps à rester chez soi et à faire venir les potes.  (Autant que ce soit eux qui prennent la saucée !) Ceci dit, je vais vite leur faire oublier cet effort, en leur concoctant un petit réconfort made in Alsace dès l’apéro. Des grumbeerekiechle ! Prononcez “groum-béreu-kich-leu” ou dites justes “galettes de pommes de terre” si votre langue fourche avec le dialecte alsacien. Personne ne vous en voudra, ces galettes sont aussi délicieuses qu’imprononçables ! En Alsace, elles font traditionnellement