Posts in Tag

Gesundheitskuchen

Décidément, j’ai l’obsession du mélange des genres, la manie du deux voire du trois-en-un, le toc de l’hybridité. En témoigne ce gâteau aux mirabelles à mi-chemin entre le Gesundheitskuchen (cake alsacien) et le Käsekuchen (tarte au fromage blanc), qui vient compléter ma liste de spécialités hybrides pour l’instant composée de mes Crazy Streusel, mes Käsekuchen à mi-chemin entre la tarte aux fruits et la tarte au fromage blanc et mes Käsestreuselkuchen. Est-ce grave docteur ? Si je ne suis pas en mesure d’appréhender les conséquences de cette monomamie gourmande et de

Les recettes les plus simples sont souvent les meilleures ! J’ai toujours été convaincue des vertus de la simplicité en cuisine. Et ce gâteau aux myrtilles n’est pas pour me faire changer d’avis. J’ai repris la recette de base de mon Gesundheitskuchen (une simple pâte à cake), remplacé le lait par du yaourt nature, incorporé des myrtilles (enfin plutôt des myrtilles de culture produites en Alsace, donc des bleuets si on veut appeler un chat un chat). Et voilà !   Qu’ajouter de plus ? Pas grand chose… pas plus

Il y a des gâteaux dont je ne me lasse pas. Le Gesundheitskuchen fait partie de ces classiques rudimentaires dont la base neutre permet d’imaginer toutes sortes de déclinaisons. Avec ce gâteau alsacien, dit gâteau de santé, impossible donc de tomber dans la monotonie ou la monochromie ! Ma dernière version aux framboises et à la pistache avaient conquis les papilles de toute la famille (excepté celles de ma petite Salomé qui ne jure que par la version gâteau Savane). Et avec la pléthore de fruits que nous offre la

Depuis que j’ai fait mon premier Gesundheitskuchen façon marbré au chocolat, les enfants me le réclament en permanence. Quelle que soit la variante que je leur propose, la réponse est toujours la même : non, nous, on veut un gâteau Savane ! Du coup, ils m’infligent une véritable punition. Moi qui adore tripatouiller mes recettes dans tous les sens pour composer de nouvelles saveurs, me voilà contrainte à m’en tenir à une seule et unique et répétitive version. Alors cette fois-ci, je n’ ai pas attendu mes enfants pour qu’ils

Depuis que j’ai fait entrer dans notre vie le Gesundheitskuchen (qui une fois traduit donne Gâteau de santé en Français), nous affichons tous une forme olympique ! Non, je plaisante… Ce gâteau dont les recettes varient au gré des familles et des envies n’est autre qu’un banal cake dont les vertus sanitaires n’ont encore jamais été prouvées, ni même énoncées d’ailleurs. Donc, je vous mentirais si je vous disais que le Gesunheitskuchen a eu un quelconque effet sur notre bien-être général. A vrai dire, un(e) nutritionniste digne de ce nom

Les enfants ont repris le chemin de l’école ce matin. Et comme à chaque rentrée, mon coeur s’est serré. Pourtant, il y a quelques jours encore, j’étais impatiente d’y être, de vivre ce jour qui sonne enfin le glas des solutions de garde et activités diverses que je me suis donné un mal fou à organiser cet été pour vivre ensuite le calvaire de devoir quasiment y traîner mes enfants de force, le sursis des chamailleries incessantes entre frère et soeur, la fin des parties de Uno, Tarot et Dooble

Je vous propose aujourd’hui une recette d’une simplicité presque déconcertante. Des oeufs, du sucre, du beurre, de la farine, un peu de lait, l’un ou l’autre arôme de son choix… On mélange le tout … et le tour est joué. (on peut même pousser le bouchon jusqu’à laisser le mixeur s’en charger. Depuis que j’ai appris de la bouche d’un des plus grands chefs pâtissiers alsaciens, Thierry Mulhaupt himself qu’il n’y avait pas mieux pour les pâtes à cake, je ne me foule plus !). Mais M’dame, ce n’est ni plus