Serais-je monomaniaque ? Quand je m'amourache d'un aliment, je deviens un brin obsessionnelle. Donc, la réponse est très certainement oui ! Est-ce grave docteur, si la choucroute crue nourrit très régulièrement mes pensées et alimente mes envies comme bon nombre de mes idées culinaires ? J'espère bien que cette obsession n'est pas le reflet d'une quelconque pathologie sous-jacente. Car si c'était le cas, il se pourrait bien que mon cas relève de la psychiatrie. Heureusement, si folie il y a, je me console en me disant qu'elle est douce. Car la choucroute crue est un super-aliment des plus sains qui nous veut...