Posts in Tag

Mâche

Cette fois, c’est bel et bien la dernière recette d’asperges que je vous propose en 2019. Enfin, si je parviens à ne pas récidiver ce week-end, ce dont je doute fort car mon amie Ben m’a ramené hier soir une botte épluchée, prête à l’emploi que je vais forcément cuisiner sans tarder. Mais avec un peu de chance, je n’aurai pas le temps de faire la photo du plat et vous serez épargné(e) d’une énième recette à base d’asperges.  Ceci dit, si tout comme moi, vous avez du mal à

Le tourbillon des fêtes s’est éclipsé et a emporté avec lui 2017 pour laisser place à une année toute neuve, toute belle, toute vierge, aussi immaculée qu’une page blanche à écrire. A ce stade, 2018 est l’année de tous les possibles ! Reste à savoir ce que nous en ferons mais aussi de découvrir ce que la vie nous réservera, car tout ne dépend pas évidemment que de nos intentions et de notre bonne volonté. Bien évidemment, le moment est propice aux fameuses bonnes résolutions, car tant qu’à écrire une

Je suis une fan de salade, ce n’est plus un scoop. Je vénère les asperges, c’est quasiment de notoriété publique (notoriété, somme toute limitée, à l’audience de ce blog : je doute que mon addiction aux asperges ne fasse l’objet d’un sujet au 20h…). J’adore les fraises comme la majorité des gourmands.  Et le Roquefort est un de mes péchés mignons. Pour avoir déjà testé l’association fraises Roquefort, je la trouve extrêmement plaisante. Quant au duo fraises asperges – deux produits qui partagent la même saisonnalité en Alsace et de surcroît donc le même terroir -,

Le temps est loin d’être au beau fixe. C’est même plutôt la fête à la grenouille, aux escargots, à toutes les bestioles qui aiment l’eau ici à Strasbourg. Pourtant, j’ai envie de salades comme si le soleil cognait sans vergogne et que la canicule dictait à mon organisme accablé par la chaleur une alimentation fraîche et légère. Du coup, j’improvise en ce moment presque chaque midi une petite salade gourmande riche en couleurs, en saveurs et en vitamines, qui présente de plus l’avantage d’être prête en un rien de temps. Aurais-je besoin de me donner bonne conscience entre deux parts de galette ? Peut-être bien !

Après le marathon gastronomique des fêtes, rien de tel qu’un peu de repos bien mérité pour nos systèmes digestifs très certainement épuisés par autant de sollicitations. D’autant qu’à peine, le réveillon de nouvel an digéré, les rois viennent nous asséner le coup de grâce avec leur irrésistible galette. C’est terriblement bon la galette, surtout quand elle est faite avec une pâte feuilletée maison pur beurre et qu’il y a une bonne frangipane dedans. Mais ce n’est malheureusement pas la nourriture la plus digeste pour récupérer après les excès de fin d’année…

L’autre jour, Petra, m’appelle pour me suggérer un déjeuner improvisé avec les enfants. Petra est ma meilleure amie et c’est une amie formidable. Elle est douce, incroyablement belle, bienveillante, drôle, gentille, intelligente. Bref, elle est parfaite ! Enfin presque… Elle a tout de même un petit défaut : elle ne lit que rarement mon blog (elle est super occupée avec deux enfants encore petits et une activité de tapissière décoratrice indépendante qu’elle mène tambour battant avec un sacré talent…