Avec les pluies diluviennes des dernières semaines et les températures en berne, j'ai davantage eu des envies de raclette et de tartiflette, que de concombre et de pastèque. C'est fou comme la météo influe sur nos préférences alimentaires ! J'ai improvisé ce tian de courgettes alsacien alors que j'avais un grand besoin de chaleur et de réconfort. Je me suis grandement inspirée du roïgebrageldi ou roïgebradeldi, un plat marcaire super costaud à base de pommes de terre, lard et beurre servi dans les fermes auberges alsaciennes. Mais l'étaumne (cette saison qui n'est ni tout-à-fait un été ni tout à fait un...

La cuisine alsacienne est loin de se limiter aux plats les plus populaires comme la choucroute, le baeckeoffe et la tarte flambée. En explorant les traditions culinaires de ma région, je vais donc de découverte en découverte !  J'ai, entre autres, fait la connaissance il y a 3 ans du roïgebradeldi ou roïgebrageldi, un plat marcaire servi dans les fermes-auberges alsaciennes. L'authentique roïgebradeldi  ne contient évidemment ni courgettes et tomates...

Les amis sont une merveilleuse source d'inspiration en cuisine. Samedi dernier, nous étions invités mon mari, les enfants et moi chez Franck et Sophie qui nous ont régalés avec de multiples accompagnements autour d'un barbecue, dont un succulent Tian de légumes. J'ai adoré l'idée très gourmande de Franck d'y ajouter de la mozzarella et des olives noires. Je me suis donc empressée de la lui piquer, en aménageant la recette avec le contenu de mon réfrigérateur, soit une majorité de produits du terroir alsacien. Parmi eux, du Munster blanc ! Je suis fan de ce fromage qui ressemble beaucoup à la...

J'ai faim de tarte flambée. Mais je n'ai pas de terrasse. Je n'ai pas de jardin. Je n'ai pas de four à pain. Je suis pourtant tout feu tout flamme pour une bonne tarte flambée  ! Mais comment faire une flammekueche sans flamme ? Le risque n'est-il pas qu'elle y perde son âme ? Trop grande est la faim, irrépressible est l'envie, et cette fois je la rêve bien plus maxi que mini...

En mettant au point mon dernier schneckekueche à la frangipane - version idéale pour célébrer l'épiphanie-, mon esprit a été assailli de mille et une autre idées de variations (évidemment ceci est une figure de style et pas à prendre au pied de la lettre, j'ai  l'esprit plutôt vif mais pas puissant au point d'atteindre cette prouesse). Disons que j'ai imaginé le schneckekueche dans de nouvelles postures (quand il s'agit d'assouvir ma gourmandise, mon cerveau devient soudainement bien plus performant), sucrées mais aussi, plus inhabituelles, salées. On fait bien des kouglofs agrémentés de lardons, alors pourquoi pas un chinois salé...

Je vous propose aujourd'hui une recette délicieuse de simplicité que j'ai imaginée au moment de l'ouverture du Black & Wine en septembre 2014. Pour ceux qui suivent ce blog, vous n'êtes pas sans ignorer mon implication dans le bar à vins strasbourgeois. J'ai eu la chance d'y mettre en oeuvre un concept de tartes fines qui évoluent au gré des saisons. Et, bien qu'une jeune cuisinière talentueuse, soit désormais aux fourneaux, je continue à mettre mon grain de sel en tant que chef consultante. Cette tarte fine, que nous avons baptisée l'Alsacienne, reste à la carte tout au long de l'année. Elle est notamment très...

Dur dur d'être une maman ! Nos petits "Jordys" nous comblent bien évidemment de bonheur mais n'empêche qu'être mère n'a rien d'une sinécure. Entre le boulot, le foyer à entretenir,  les lessives, le repassage (perso ça fait bien longtemps que je me suis affranchie de cette corvée : je n'achète que des fringues qui peuvent se passer du fer à repasser et j'ai arrêté de loucher sur les plis), les visites chez le pédiatre, les séances d'épilation (là aussi j'avoue j'ai opté pour le rasoir, sans doute pas terrible mais moins contraignant), les nuits écourtées par les cauchemars ou les pipis...

Jeudi soir, j'organisais chez moi une soirée rien qu'entre nanas, comme un Noël avant l'heure, avec au menu des rencontres, des échanges, des partages de cadeaux (mais pas que !) et une ambiance chaleureuse et festive. Nous étions une bonne quinzaine, alors pas question pour moi de me lancer dans une réalisation trop complexe ! Rien de tel qu'un plat qui mijote quand le nombre de convives dépasse la huitaine !

...