Posts in Tag

Persil

On n’y pense pas toujours mais le chou-fleur se mange tout aussi bien cru que cuit. Et passé au mixeur, il ressemble à s’y méprendre à de la semoule. C’est donc le légume parfait pour se régaler d’un taboulé tout en fraîcheur qui conviendra tout particulièrement à celles et ceux qui mangent sans gluten ou surveillent leurs apports glucidiques.  Je n’ai pas résisté à la tentation d’agrémenter ce taboulé de chou-fleur, de quelques asperges crues, histoire de profiter pleinement de la saveur et des vertus de cette merveilleuse tige à

Grumbeerekiechle au potimarron… Il y a des mots qui ont à eux seuls le pouvoir d’invoquer le bonheur. Dites Grumbeerekiechle et laissez la magie opérer ! Si, si, le nom alsacien a beau être imprononçable, il porte en lui des promesses de délectation qui contrebalancent à coup sûr la rudesse du son produit en le disant. De toute façon, grumbeerekiechle ça ne se dit pas, ça se mange ! A peine le mot formulé dans l’esprit, avant même que l’idée n’ait eu le temps de s’acheminer jusqu’à la bouche et

La salade de choucroute crue est devenue absolument incontournable à ma table. J’en consomme au moins deux fois par semaine, parfois même plus souvent. J’adore le goût du chou lacto-fermenté. Et depuis que je sais que la choucroute crue fait partie de la catégorie des super-aliments, je ne peux carrément plus m’en passer ! La choucroute crue présente en effet un nombre de qualités nutritionnelles incalculables. Elle est, entre autres, très riche en antioxydants ! Kesako ? Un antioxydant est une molécule naturellement présente dans de nombreux aliments, qui a une fonction de capteurs des radicaux libres,

Les Alsaciens ne sont pas perçus comme des modèles de vertu culinaire, bien au contraire ! On nous prête un coup de fourchette bien trop franc, la main lourde sur le gras comme sur le sel, un goût excessif pour les nourritures riches et robustes et un manque total d’appétence pour les aliments sains et légers. Bref, pour certains mangeurs de l’intérieur,  l’Alsacien est “diététiquement” incorrect et mériterait de prendre quelques leçons de bien manger. Les Alsaciens, rois de la malbouffe ? Certes, notre registre culinaire contient quelques non-sens nutritionnels. Tenez, la salade alsacienne, par exemple. Avouons que le choix du terme salade

Le printemps peine à s’installer en Alsace. Nous avons dû ressortir tout l’attirail vestimentaire hivernal (doudounes, écharpes et bonnets) que j’espérais pour ma part avoir remisé au placard pour de bon (au moins jusqu’à l’automne). Malgré le froid persistant et la grisaille, pas question pour autant de renoncer aux joies printanières ! Exit les soupes et les gratins d’hiver, je suis d’humeur à faire fleurir les couleurs de la saison du renouveau dans mes entrées, plats et desserts. Direction la Sapam (mon fournisseur de fruits et légumes pour les tartes fines que je propose au Black&Wine)

Je débute cette année 2015 en formulant le voeu pour tous d’une vie harmonieuse et sereine remplie d’amour et riche de projets, de découvertes, de rencontres, de partage et de rêves à concrétiser. J’ai eu la chance (ou plutôt j’ai saisi l’opportunité) de vivre en 2014 une très belle aventure en participant à mon tout premier concours culinaire télévisé diffusé par la chaîne régionale Alsace 20.