Posts in Tag

pommes

J’ai le plaisir de vous proposer aujourd’hui la recette d’Apfelstrudel de Julien Ronneburg.  Chef pour le compte de L’Alsacienne de Restauration sur le site des écoles Saint-Jean à Colmar,  il supervise une équipe de 8 personnes. Chaque jour, ce sont 1700 repas, dont 735 livrés en liaison chaude qui sortent de sa cuisine pour régaler les enfants et adultes de 11 établissements. Un défi que le chef relève avec brio en étroite collaboration avec Nelly Edel, responsable des restaurants. La complicité du binôme est assurément leur principal atout. Tous deux animés par

Je voue un culte à la salade d’endives, et à la salade tout court comme 99,99 % des filles ! J’écrirais bien une thèse sur le sujet mais je manque de temps et… d’arguments. Pourquoi donc ce goût inné des femmes pour le végétal ? Je n’ai toujours pas percé le mystère… Peut-être est-ce dû à la grande délicatesse, qui nous caractérise et nous distingue de nos congénères masculins à l’instinct plus carnassier ? Oh la la, je vois déjà grimacer au moins un métro-sexuel vegan à la mèche soigneusement

La tradition culinaire alsacienne est décidément très caractéristique ! Si un seul maître-mot pouvait se rattacher à toutes les spécialités gourmandes de notre belle région, j’opterais sans hésitation pour “générosité“. Et oui, en Alsace (sans vouloir alimenter les clichés), on n’a pas peur d’avoir la main lourde ni l’estomac trop petit. Les plats sont riches et les portions généreuses. Tenez les crêpes, par exemple ! En Alsace, la crêpe est tout sauf fine, plate, mince, svelte, menue, fluette, gracile, légère… Elle est épaisse, bombée, robuste, replète, dodue, corpulente… dimensionnée à

Le tourbillon des fêtes s’est éclipsé et a emporté avec lui 2017 pour laisser place à une année toute neuve, toute belle, toute vierge, aussi immaculée qu’une page blanche à écrire. A ce stade, 2018 est l’année de tous les possibles ! Reste à savoir ce que nous en ferons mais aussi de découvrir ce que la vie nous réservera, car tout ne dépend pas évidemment que de nos intentions et de notre bonne volonté. Bien évidemment, le moment est propice aux fameuses bonnes résolutions, car tant qu’à écrire une

Käsestreuselkuchen… Mais qu’est-ce donc encore que cette appellation tarabiscotée ? Prononcez Kaise-chtreuillesseul-kouren…  Après le Crazy Streusel, me voici récidivant avec une douceur tout aussi folle, sortie une nouvelle fois de mon imagination (débordante dès lors qu’il s’agit d’assouvir mon insatiable gourmandise). Le Käsestreuselkuchen est un extravagant et délicieux compromis entre le cake, le streusel et le gâteau au fromage blanc (käsekuchen). A vrai dire, j’étais tout-à-fait persuadée d’avoir inventé le nom comme le concept de mélange des genres pour me rendre compte grâce à des commentaires postés sur ma page Facebook qu’un gâteau assez similaire

La compote de pommes est un grand classique en Alsace, et même, aux côtés de l’indispensable potage, l’accompagnement incontournable de nombre de nos recettes traditionnelles. Au temps de nos parents et grands-parents, le dîner était souvent organisé autour de spécialités comme les Dampfnüdle (pain gonflés à la vapeur), les Grumbeerekiechle (galettes de pommes de terre) ou encore les Griesknepfle (gnocchi de semoule alsaciens). Des mets simples, consistants et bon marché qui, associés à la compote de pommes, réveillent aujourd’hui de délicieux souvenirs d’enfance pour bien des Alsaciens ! La compote

Le froid a gagné l’Alsace. Et quand les températures chutent, c’est bien connu, l’appétit grimpe ! On a faim, très faim. Et on a envie d’aliments revigorants et réconfortants qui tiennent au corps et réchauffent les papilles. On rêve de nourriture nourrissante, quoi ! Avec des féculents,  du gras, du sucre. Bref, tout ce qu’il faut pas. Enfin, tout ce dont normalement on ne doit pas abuser si on est un peu raisonnable. Sauf que quand on a froid, on pense même plus au régime, à faire attention, au mauvais cholestérol, au jean taille 36

Le Bettelmann, une recette anti-gaspi inventée par nos grands-mères Deux baguettes entamées mais délaissées au profit d’un bon pain tout frais, un Männele unijambiste et un autre décapité s’ennuyant ferme depuis 3 jours au fond d’un sachet, quelques pommes vieillissantes dont la peau commence à friper… Mais que faire de ce petit monde tout rassis ? Un Bettelmann pardi ! Un quoi ? Un bé-teul-man ! Bon, un mendiant si vous préférez… En Alsace, comme partout, nos grands-mères cuisinaient malin. La nourriture était trop précieuse pour terminer à la poubelle. Aussi,  on inventait une deuxième vie aux restes,

C’est sans doute la plus classique des tartes et pourtant on ne s’en lasse pas. La tarte aux pommes est incontestablement un des desserts culte des Français. Il y a mille et une manières de la préparer et chacun a sa vision de la tarte aux pommes idéale ou son secret pour la sublimer. D’aucuns l’aiment avec une pâte feuilletée, d’autres l’apprécient enrichie de compote. Certains l’aiment tiède, d’autres ne l’envisagent pas sans cannelle. D’aucuns préfèrent la version  renversée des soeurs Tatin, d’autres se satisfont de la plus grande sobriété : de

Voilà un moment que je rêve de mettre au point un gâteau d’inspiration alsacienne d’une gourmandise inouïe, dont chaque bouchée révèle une texture et une saveur plus irrésistible encore que la précédente. Ce gâteau ultra-gourmand tout en contrastes de textures et néanmoins facile à réaliser se déclinerait en mille et uns parfums, comme autant de nirvanas à explorer. Un gâteau follement gourmand Après nombres essais, plus ou moins fructueux, je crois toucher du bout du doigt ce rêve insensé de gâteau follement bon. Le principe ? Arroser le gâteau en cours de cuisson d’une

1 2 Page 1 sur 2