Avec la drôle de météo que nous avons dégustée cet été, j'ai davantage eu envie de plats roboratifs et réconfortants que de saveurs rafraîchissantes. A croire qu'il y a un baromètre dans l'estomac directement relié au cerveau ou inversement. Dès que les températures grimpent, nos appétences alimentaires se modifient. Au point parfois de retourner leur veste du jour au lendemain ! Exit les rêves de tartiflette et de gratins, fraîcheur et légèreté sont devenues les impératifs de mon pain quotidien.  D'où sur le blog aujourd'hui, cette soupe froide de carottes à l'orange et à la vanille, surmontée d'une crème montée de...