Posts in Tag

soupe

Si vous suivez ce blog, vous avez peut-être remarqué que j’y propose pas mal de recettes anti-gaspi. Et pour cause, si hier encore, le réchauffement climatique pouvait être perçu comme une vague alerte susceptible de menacer notre survie dans un avenir lointain, la pointe de cette épée de Damoclès est aujourd’hui posée sur nos cuirs chevelus ! Nous avons tous un rôle à jouer pour mettre un sérieux coup de frein à la surenchère de consommation qui épuise les ressources de notre planète. Mais par quoi commencer ? Stop au gaspillage

Il suffit parfois d’un infime détail pour sublimer un plat banal du quotidien. Tout comme un accessoire original associée à une tenue maintes et maintes fois portées vous la fera regarder sous un angle nouveau et lui rendra son attrait des débuts. Vous connaissez la soupe de butternut par coeur tant vous l’avez mise au menu de vos repas cet hiver ? Celle que vous adorez pourtant en vient presque à devenir fade à vos yeux ? J’ai imaginé pour vous, enfin pour elle (la soupe de butternut) le petit

Entre la blonde mirabelle et la brune quetsche, mon coeur balance. Je craque autant pour l’une que pour l’autre. Les deux prunes se volent tour à tour la vedette pour être en haut de l’affiche, faire la une de mes gourmandises. Je ne m’en plains pas mais c’est ma balance qui s’affole. Faut vraiment que j’y aille mollo sur les tartes et gâteaux.  J’arrête pas de lire des trucs sur la soupe, comme quoi c’est pas seulement bon pour les vitamines, les minéraux et tout ça, mais qu’en plus, c’est

C’est la pleine saison des asperges en Alsace. Et les asperges, ça me botte ! Je pourrais en manger tous les jours. Bon j’avoue, j’en mange quasiment tous les jours. Cela en fait des bottes et des bottes et encore des bottes… mais aussi des épluchures, des épluchures, et encore des épluchures ! Et aussi des talons, des talons et encore des talons machinalement balancés à la poubelle ! Alors que non, le jeter d’épluchures n’est pas un sport homologué et devrait même être banni de notre gestuelle. Mais les habitudes ont la vie

J’adore le Munster et pour moi un bon plateau de fromages doit forcément inclure cet odorant spécimen. Enfin, sa présence reste la bienvenue tant qu’il ne franchit pas un certain seuil de puissance olfactive.  S’il devient trop exubérant,  le Munster est privé de plateau… Mais pas forcément de sortie ! Quand il devient trop coulant et menace de se carapater, dépassant clairement les bornes, je le transforme en crème. Cette dernière a le don d’adoucir son fort tempérament sans pour autant le mettre en camisole. Dernièrement, j’ai intégré cette crème de Munster à une soupe de carottes

Soupe au potiron

Les jours de flemme ou de timing hyper tendu, la question du menu au dîner se solde vite par le choix d’un velouté de légumes vite fait, bien fait ! Un plateau de fromage, du bon pain de campagne pour l’accompagner et le tour est joué. Mes enfants apprécient particulièrement la saveur légèrement sucrée du potiron. Nul besoin de leur faire miroiter des promesses de croissance fulgurante, cette soupe passe comme une lettre à la poste. Et de toute façon, l’argument ne vaut pas un clou pour mes petits garnements qui me rétorqueraient à coup sûr…

Table rase sur 2015. La nouvelle année, c’est un peu comme l’absolution du prêtre après confesse, une bonne lessive qui vient à bout de toutes les tâches ou une cure detox qui vous nettoie de l’intérieur et vous débarrasse de toutes les toxines accumulées pendant les fêtes. On efface tout et on recommence ! C’est l’heure des bonnes résolutions qui augurent un changement salutaire dans nos vies…

Dès que doudounes, écharpes, gants et bonnets deviennent la panoplie indispensable pour mettre le nez dehors, la soupe prend chez nous, ses quartiers d’hiver et à tendance à s’inviter à nombre de nos dîners. L’avantage est qu’elle n’est pas hôte difficile : elle se satisfait d’un minimum d’attention, n’exige pas qu’on dépense pour elle des mille et des cents, s’accommode de toutes sortes de compagnies, s’épanouit dans la rusticité la plus simple comme dans le plus grand raffinement et n’est pas genre à monopoliser outre-mesure notre temps. Une convive idéale dont la chaleureuse et délicieuse compagnie nous réjouit toute la froide saison…