Posts in Tag

streusel

Asperge un jour, asperge toujours… Cette année, je m’en donne à coeur joie avec l’asperge. Aussi, me voici de retour avec une nouveauté très gourmande pour sublimer notre merveilleuse asperge alsacienne ! Après une version au saumon et à l’aneth et une autre aux olives et au parmesan, cette quiche asperges et streusel de chorizo a connu chez nous un succès des plus retentissants. Aussi, je m’empresse de partager la recette avec vous, en espérant que vous êtes, tout comme moi, fan de cette fameuse tige blanche à la saveur

La rhubarbe est de retour en Alsace et, cette merveilleuse tige acidulée s’apprête à se faire régulièrement une place dans mon garde-manger ! Pour inaugurer la saison, j’ai fait ultra- simple : un gâteau streusel pomme et rhubarbe enrichi de poudre d’amandes et agrémenté de vanille. J’aurais pu me contenter de la rhubarbe mais les pommes de mon panier à fruit ont été délaissées par mes enfants ces derniers temps au point de devenir toutes fripées. Et pas question de les laisser flétrir jusqu’au point de non retour ! Je

L’hiver tire à sa fin mais il est toujours temps de se faire plaisir avec une bonne soupe de légumes. Je dirais même qu’il est urgent et indispensable de se délecter d’une bonne soupe de légumes d’hiver avant que le printemps ne vienne sonner le glas des nourritures rassérénantes de la froide saison. Non, je ne trépigne pas encore d’impatience à l’idée de déguster des asperges, de la rhubarbe ou des fraises. Chaque chose en son temps. Et il s’agit de vivre chaque temps pleinement. Alors, je ne boude pas

Je vous propose aujourd’hui une recette anti-gaspi 100% végétale avec ce potimarron farci de verts de poireau et champignon et garni d’un streusel de noisettes et tempeh. Les légumes sont ma principale source d’inspiration en cuisine. Je les aime bien plus qu’un peu et même bien plus que beaucoup. Passionnément, peut-être même à la folie ! Les légumes offrent une étendue de possibles culinaires infinis : entre couleurs, textures, saveurs, mode de cuisson, etc…. On ne s’ennuie jamais avec eux. D’ailleurs, c’est à se demander pourquoi le terme légume a

J’ai un souvenir impérissable du gratin de chou-fleur de la cantine, noyé dans la béchamel et accompagné d’oeufs durs. Un trauma culinaire pour un nombre incalculable d’enfants qui, devenus adultes, entretiennent toujours et encore avec le chou-fleur une relation tumultueuse, entre réticence, affection teintée d’appréhension et phobie pure et dure. Pour ma part, j’avoue avoir toujours aimé, pour ne pas dire adoré le gratin de chou-fleur. Là où la plupart de mes camarades appréhendait le gratin de chou-fleur annoncé au menu du jour comme une punition sadique infligée à leurs

Que serait la vie sans gâteau ? Je n’ose même pas l’imaginer. Cette perspective suffit à me plonger dans la désolation. Le monde ne serait assurément plus le même. Il y manquerait une part immense de joie, de futilité et d’insouciance. Il manquerait des Pierre Hermé, des Christine Ferber, des Christophe Felder. Il manquerait Gat’ô la fabuleuse pâtisserie strasbourgeoise sans lactose de mon amie Sarah Abitan. Il manquerait des goûters joyeux, des bougies d’anniversaire, des étincelles de bonheur dans les yeux des gourmands. Il manquerait des parenthèses de douceur pour

Pour ceux qui suivent ce blog, vous avez peut-être remarqué que j’y suis un peu moins assidue ces derniers temps. Ce n’est pourtant pas faute d’élaborer de nouvelles recettes. Je me consacre en effet pleinement à la création de mon premier livre de cuisine qui devrait voir le jour mi-octobre. C’est un projet passionnant que j’ai l’immense plaisir de partager avec mon amie Francesca Gariti en charge des photographies. Pour l’instant, nous en sommes encore au stade de la réalisation des recettes et nous enchaînons les prises de vue. Un

Il suffit parfois d’un infime détail pour sublimer un plat banal du quotidien. Tout comme un accessoire original associée à une tenue maintes et maintes fois portées vous la fera regarder sous un angle nouveau et lui rendra son attrait des débuts. Vous connaissez la soupe de butternut par coeur tant vous l’avez mise au menu de vos repas cet hiver ? Celle que vous adorez pourtant en vient presque à devenir fade à vos yeux ? J’ai imaginé pour vous, enfin pour elle (la soupe de butternut) le petit

Käsestreuselkuchen… Mais qu’est-ce donc encore que cette appellation tarabiscotée ? Prononcez Kaise-chtreuillesseul-kouren…  Après le Crazy Streusel, me voici récidivant avec une douceur tout aussi folle, sortie une nouvelle fois de mon imagination (débordante dès lors qu’il s’agit d’assouvir mon insatiable gourmandise). Le Käsestreuselkuchen est un extravagant et délicieux compromis entre le cake, le streusel et le gâteau au fromage blanc (käsekuchen). A vrai dire, j’étais tout-à-fait persuadée d’avoir inventé le nom comme le concept de mélange des genres pour me rendre compte grâce à des commentaires postés sur ma page Facebook qu’un gâteau assez similaire

Insatiable de quetsche je suis ! Et complètement addict au sucre aussi ! Je le confesse : pas un jour ne passe sans que je ne craque pour une petite douceur. Le sucre pourtant longtemps adulé et même promu auprès de la population comme un carburant indispensable à la vie est aujourd’hui décrié. Inutile du point de vue nutritif et même clairement désigné comme le grand coupable, l’instigateur sournois des pires maladies de notre siècle dont le diabète et le cancer, le sucre raffiné est devenu un ennemi à combattre.

1 2 Page 1 sur 2