Griesknepfle ou Griespflutta (galettes de semoule alsaciennes)

recette alsacienne de Griesknepfle al

Depuis que j’ai lancé ce blog dédié à l’Alsace gourmande, je découvre au fur et à mesure des spécialités alsaciennes auxquelles je n’avais jamais goûté. Ce sont souvent des amis qui me branchent sur telle ou telle recette, me demandant si elle fait partie de mon répertoire. Récemment, c’est Denis Jully, fameux artiste peintre strasbourgeois, qui m’a parlé les yeux pétillants de gourmandise des fameuses galettes de semoule que lui préparait sa grand-maman. Après avoir fouillé dans les méandres reculés de sa mémoire, le nom a refait surface ! « Griespflutta, a-t-il claironné joyeusement. Il faut à tout prix que tu tentes cette recette ! ». A voir l’émotion qui a traversé le regard de Denis à la seule évocation de ce souvenir gourmand, je me suis dit qu’il fallait en effet à tout prix que je trouve la recette. J’ai ouvert mon livre fétiche « Les recettes de la table alsacienne » et suis tombée sur la recette des Griesknepfle.

Recette des Griesknepfle (gnocchi alsaciens)
recette des Griesknepfle

En la parcourant, j’ai vite compris qu’il s’agissait des fameuses Griespflutta de Denis. (J’imagine que les noms diffèrent selon qu’on soit de l’Alsace du Nord ou de l’Alsace du Sud). Deux procédés étaient proposés pour le façonnage des Griesknepfle (ou Griesplutta), soit à la cuillère pour obtenir des quenelles ou sortes de gnocchis (vous trouverez une autre variante de gnocchis alsacien ici)généralement servis en accompagnement de la viande au repas de midi, soit découpées à l’emporte-pièces ou au couteau pour obtenir des galettes. J’ai choisi l’option galettes traditionnellement dégustés accompagnés de salade verte et de compote de pommes. Et hier soir, nous les avons savourées accompagnées d’une délicieuse compote de pomme comme le veut la tradition alsacienne !

recette alsacienne de Griesknepfle al

Un pur régal que  mon fils Oscar a choisi de tremper dans du sucre semoule, un peu comme on le ferait des beignets. Il a tellement adoré qu’il s’est jeté sur moi et m’a enlacé très très fort :
– « Merci, merci, merci maman » a-t-il scandé joyeusement. On est quel jour aujourd’hui ? Jeudi ? J’aimerais qu’au moins un jeudi sur 2 tu mettes ça au menu. »
– Ça, ce sont des Griesknepfle, mon chéri. Tu dois apprendre le nom. Ainsi, tu pourras me les réclamer si tu en as envie.
– Gries…, Griesknepf, Griesknepfeu… s’est-il exercé non sans trébucher. Bon maman, si j’arrive pas à le prononcer, je te dirai les trucs qu’on trempe dans le sucre, d’accord ?

recette de Griesknepfle

Griesknepfle (galettes de semoule alsaciennes)

    5 de 8 votes
    Imprimer
    • Temps de préparation 20 minutes
    • Temps de cuisson 15 minutes
    • Portions 4 personnes

    Ingrédients

    • 500 ml de lait
    • 25 g de beurre
    • 100 g de semoule de blé (j'ai utilisé une semoule fine)
    • 1 jaune d'oeuf
    • sel

    Pour faire dorer les Griesknepfle

    • 1 noisette de beurre
    • 1 c à s d'huile neutre

    Instructions

    1. Faites bouillir le lait avec le beurre.

    2. Versez en pluie la semoule dans le lait en remuant avec un fouet. 

    3. Continuez la cuisson quelques minutes jusqu'à ce que la masse se décolle des bords de la casserole. Ajoutez le jaune d'oeuf et mélangez bien.

    4. Versez l'appareil sur une plaque préalablement huilée. Laissez refroidir et découpez des formes à l'emporte-pièce (demi-lunes par exemple) ou au couteau (carré ou losange).

    5. Faites chauffer l'huile et le beurre dans une poêle. Et faites-y cuire les Griesknepfle en prenant soin de bien les faire dorer des deux côtés.

    Notes

    En Alsace, les Griesknepfle se dégustent traditionnellement en accompagnement d'une viande le midi. Le soir, ils sont servis après le potage avec une salade verte et/ou de la compote de pommes, de poires ou de quetsches.

    Vous aimez les spécialités alsaciennes ? Ne passez pas à côté de la recette des bretzels ?

    22 Discussion to this post

    1. Claire dit :

      Ma si chère Leïla, me voilà émue !!!! NOTRE recette fétiche à ma fille et moi (faite différemment, mais que de plaisir de la découvrir sur votre magnifique blog). Vous me renvoyez une fois de plus à ma chère mamama qui les réalisait à merveille avec… du beurre noir. Elle y trempait la cuillère à soupe pour façonner ses quenelles… A se taper le popotin par terre ! Heureusement, bien rembourré grâce à ce si délicieux gras 🙂 Merci merci merci
      (aujourd’hui je triche pour les rendre plus diététiques en les nappant de sauce tomate maison, ben imaginez-vous que semoule + tomate, c’est juste troooooooop bon !)

      • Oh merci Claire ! A mon tour d’être émue maintenant. Je suis tellement ravie de pouvoir faire remonter de si jolis souvenirs à la surface. Et merci aussi pour la suggestion diététique qu’il me tarde d’essayer !

    2. Cathy dit :

      Bonjour Leïla,
      Je confirme: les enfants raffolent de ce plat…tout comme leurs parents ????
      Merci de nous faire aimer ces recettes simples et succulentes ????

    3. Harry dit :

      Ce plat (délicieux) se fait aussi avec du lait sucré et vanillé, après cuisson de la semoule légèrement coulante mais sans plus, avec des quarts de pommes cuites à l’étouffée mais non sucrées, le tout servi tiède … réputé plat du soir du  »pauvre ». Quel bonheur d’être  »pauvre »  »arm » de temps à autre !

    4. Harry dit :

      Lorsque j’aurais un peu plus de temps, je vous livrerai une recette originale de tarte/gâteau aux quetsches, des plus faciles à réaliser, photos à l’appui.
      Merci pour vos très bonnes recettes traditionnelles par excellence, pur bonheur !

    5. Marie-Thérèse dit :

      Cela se magnat aussi les jours « maigres »c’est à dire le vendredi par exemple

    6. Schneider dit :

      Oui, recette d’enfance par excellence.
      Pour la gourmandise, on peut y ajouter du jambon blanc en fines lamelles, remplacer la compote de pomme/cannelle par de la sauce tomate, Ou encore ajouter du gruyère rapé ou de petits morceaux de raclette, ou tout simplement de la noix de muscade. Et pour surprendre les amis, les servir en petites bouchees chaudes à l’apéritif.
      Bon, quoiqu’il en soit, on ne s’en lasse pas.

    7. vandenbergen dit :

      jamais goûté aussi je vais essayer merci

    8. Carl dit :

      La grand mère de mon mari, suivait cette recette, mais les mettaient dans le four avec une sauce tomate, un délice

    9. Girard dit :

      La semoule fine c’est la même que pour la polenta merci

    10. Ces galettes de semoule me plaisent bien…

    11. Miesch dit :

      Depuis mon enfance je prépare les griespfuttas de la même manière que vous mais je leurs donne une autre forme. Je fais fondre du beurre dans une casserole et je trempe une cuillère à soupe pour bien la napper de beurre. Ensuite je remplis ma cuillère de semoule et je lui donne la forme d une boule ( pfutta). Je roule la pfutta dans de l’oeuf battu et je la fais frire dans une poêle avec de l’huile.
      Je sers mes griespfuttas avec des rognons de porc au vin rouge. Un régal.

    12. Zoggia dit :

      Recette sucrée de ma maman qui régalait petits et grands. Rajouter des raisins secs, (facultatif pour les adultes un petit peu de schnaps). Mettre le tout dans un moule à flan, pour lui donner une jolie forme au démoulage et servir avec une sauce au chocolat.

    13. Christiane dit :

      Et à Noel je les découpe avec les formes des Bredala et les fais frire au beurre pour accompagner le chapon et les marrons…

    14. Christelle dit :

      Un grand merci de m’avoir rappelé ce savoureux souvenir d’enfance que je m’empresse de faire découvrir à mes enfants

    15. Didier dit :

      Bonjour Leila
      Je viens de vous voir ce matin dans « échappées belles » sur la 5 (à revoir en Replay, c’est un super documentaire sur l’Alsace).
      Bravo pour votre site dont je viens de transmettre le lien à mes 3 belles-filles !
      J’ai résolu mon pb de repas de soir, ce seront des « flutt’z » de semoule pour accompagner la compote faite hier avec les pommes du jardin… un retour 50 ans en arrière…
      Cordialement

    16. Nadine dit :

      Ah les Griesknepfles de pépé et mémé (soupir)! L’émotion me gagne !! Merci Leïla pour votre blog et vos recettes qui rappellent à bon nombre d’entre nous nos délicieux souvenirs d’enfance.

      • Leila dit :

        Merci beaucoup Nadine ! C’est très émouvant de savoir que mes recettes parlent, au-delà des ingrédients et de la marche à suivre, avant tout d’amour et de précieux moments de partage. L’idée de contribuer à raviver de si délicieux souvenirs me comble !

    17. di marco dit :

      quelle retour en arrière j’avais entre 13 et 15 ans petit séjour à Strasbourg dans de la famille et j’ai découvert cette recette et j’ai adoré servie avec de la salade verte de la charcuterie ou du sucré au choix. Ma grand-mère le faisait avec de la polenta elle et au four avec de la sauce tomate et gratinée. Merci pour ses souvenirs de jeunesse.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Related Posts

    Ne manquez pas une miette du site, abonnez-vous à ma newsletter ! (confidentialité garantie)

    Merci et à bientôt.

    Powered byRapidology