Le Kougelhopf de Caroline Boeglin

Cette jolie blonde au pétillant regard bleu et au sourire radieux, c’est Caroline Boeglin. Une journaliste télé qui a conquis les téléspectateurs alsaciens par la qualité de ses émissions mais aussi par sa grâce et sa gentillesse. Une ambassadrice de l’Alsace dynamique, ingénieuse et innovante. Une passionnée de déco, une femme de goût donc, que j’avais envie de mettre à l’honneur sur mon blog depuis un moment.

le kougelhopf de Caroline Boeglin

La passion des rencontres
Caroline est de ces gens qui semblent transformer en or tout ce qu’ils touchent. C’est un peu par hasard qu’elle croise le monde de l’audiovisuel. Etudiante en maîtrise d’histoire de l’art, elle fait un stage chez TV Campus. Elle y apprend à tourner et à monter… se prend au jeu au point d’envisager en faire son métier. On la retrouve ensuite sur la chaîne Télé Alsace, derrière les caméras pour commencer, puis sur le plateau où elle se découvre des talents d’animatrice qu’elle ne se connaissait pas. Caroline Boeglin a trouvé sa voie, le job parfait pour s’épanouir et concrétiser ses rêves. « J’avais envie de voyage et d’ailleurs, me confie-t-elle. En allant notamment à la rencontre des gens pour l’émission « Du côté d’ici » sur la chaîne Alsatic que j’ai intégrée en 2006, je me suis rendue compte que l’Alsace est un terreau incroyable de talents, d’initiatives et de créativité et qu’il n’est nul besoin de partir loin pour s’enrichir de jolies découvertes et faire de belles rencontres. »

L’experte déco en Alsace
Caroline a, plus encore que le goût des autres, la passion de mettre en images et en lumière, les gens qui l’inspirent et de les faire rayonner autour d’elle. En 2009, alors qu’elle travaille chez Alsace 20, elle se voit confier une émission de déco qui va marquer un tournant décisif dans sa carrière. Avec son compagnon Gabriel Meich à la caméra, elle va à la rencontre des Alsaciens et de leurs intérieurs. « Il ne s’agissait pas de faire une émission élitiste, en mettant en avant des chantiers de décorateur ou d’architecte, précise Caroline mais d’une incursion conviviale chez Monsieur et Madame tout le monde, pour partager des idées et des astuces déco à la portée de tous et présenter le travail des artisans de notre région ». Mine de rien, Caroline se familiarise ainsi avec l’univers de la déco et finit par en devenir une vraie spécialiste.

La fabuleuse aventure de la Maison de Caroline
En 2011, la naissance de sa fille Valentine coïncide avec l’envie pour Caroline de donner jour à de nouveaux projets, en marge d’Alsace 20. Aussi, la sollicitation du salon Maison Déco de Colmar qui fête ses 20 ans en 2013 tombe à point nommé. On lui confie plus de 300 m2 pour y tourner une émission destinée à valoriser le talent des artisans alsaciens. Caroline et son compagnon ont l’idée d’y implanter une maison, « la Maison de Caroline »,  avec tout ce qu’on peut y trouver en termes d’aménagement, matériaux, mobilier et déco. Un pari fou, presque insensé qui mobilise l’intervention d’une soixantaine d’artisans ! En collaboration avec la décoratrice Valérie Dellenbach-Haemmerlin, Caroline s’improvise architecte (c’est elle qui dessine le plan de la maison), maître d’oeuvre (elle sélectionne les différents corps d’état), chef de chantier (elle coordonne les interventions de tout ce petit monde) et relève le défi avec brio. Quand je vous disais qu’elle transforme tout ce qu’elle touche en or ! Le succès est tel que le salon Maison Déco tient à réitérer l’année suivante. Cette fois, Caroline s’attèle à la réalisation d’une maison qui se monte et remonte, un projet rendu possible grâce aux solutions mises en oeuvre par Colmar Charpente et Bâtibois Alsace. Depuis, la maison a déjà été montée quatre fois, dont 3 fois pour le salon de Colmar et une fois à Metz avec la reprise du même concept mais made in Lorraine (exclusivement avec des artisans lorrains).

Une vie riche d’envies et de projets
En 2013, Caroline Boeglin et son compagnon Gabriel (ils travaillent main dans la main depuis des années) créent une SARL pour gérer cette activité qui prend chaque année plus d’ampleur (près de 80 artisans réunis pour la dernière édition) et lancent leur site Internet en 2014, baptisé en toute logique, la Maison de Caroline. « L’idée est d’en faire un site web tv, un annuaire pour les particuliers qui cherchent des adresses de professionnels alsaciens qui ont un vrai savoir-faire et de lancer une boutique en ligne de déco made in Alsace », commente Caroline.
La vie sourit à la belle journaliste devenue chef d’entreprise. Elle publie un livre avec Valérie Dellenbach-Haemmerlin, « Déco, nos adresses secrètes en Alsace »  en avril 2015. A peine sa collaboration prend-elle fin avec Alsace 20 en mai 2015, que de nouveaux projets viennent frapper à sa porte. On la retrouvera en effet avec sa propre rubrique très prochainement sur France 3 Alsace. Elle est, en outre, à l’antenne de France Bleu Alsace tous les dimanche matin à 7h45 avec l’émission « Et l’Alsace dans tout ça », où elle présente ses artisans coups de coeur, et tient une rubrique de 4 pages dans le magazine trimestriel Mieux vivre en Alsace !

Une professionnelle mais aussi une maman accomplie
Et puis, je viens d’apprendre qu’une magnifique petite Apolline a pointé le bout de son nez il y a quelques jours. Caroline a tout pour être comblée, car si elle aime le travail et y consacre beaucoup de temps, c’est aussi une maman très attentionnée, qui n’apprécie rien tant que mitonner des bons petits plats maison pour réunir les siens autour d’un moment de convivialité. Merci à elle de partager avec « Je vais vous cuisiner » sa délicieuse recette de Kougelopf, qu’elle tient de belle-maman !

La Maison de Caroline
38, rue de l’Aubépine, 67000 Strasbourg
www.lamaisondecaroline.fr
0603621025
contact@lamaisondecaroline.fr


5 questions pour cuisiner… Caroline Boeglin

Envie d’en savoir un peu plus sur l’identité gourmande de Caroline Boeglin ? Je l’ai cuisinée en lui posant les 5 questions suivantes :

1/ Ton addiction ou ton péché alimentaire le plus inavouable ?
Une tartine de munster au goûter… ou pire encore : au lit devant un bon film !

2/Ta pire aversion alimentaire ?
Une soupe de pigeon en Chine.

3/Ton plat alsacien préféré ?
Les Fleischnacka de ma belle-mère.

4/ Ton resto alsacien préféré
La Taverne de l’Ackerland à Handschuheim et ses tartes flambées traditionnelles à l’ombre du marronnier en famille.

5/Tes bons plans shopping culinaire en Alsace ?
– Les légumes incroyables et les herbes oubliées de la ferme de Jean-Michel Obrecht à Handschuheim,
– Louer un cerisier à la belle saison dans le verger école de Westhoffen et cueillir soi-même ses cerises pour faire tartes, confitures et bocaux à volonté,
–  Les yaourts de la ferme du Climont quand on passe un week-end dans les Vosges,
– Les meilleures tablettes de chocolat de l’épicerie fine de Bistrot et Chocolat à Strasbourg,
– Des découvertes de saveurs incroyables dans la sélection très pointue de thés de chez Nana Ding à Strasbourg,
– Les Paniers de Mariette: mon abonnement hebdomadaire aux fruits et légumes de saison, bio et locaux que je choisis selon mes besoins.


La recette de Caroline (Le kougelhopf de mémé)

  • 1kg de farine
  • 150g de sucre semoule
  • 300g de beurre
  • 400ml de lait
  • 3 œufs entiers
  • 25g de levure fraîche
  • 15/20g de sel (1cuillère à café)En option :
  • 1 petit verre de kirsch
  • 1 poignée de raisins de Corinthe
  • quelques amandes entières

    Ustensiles
    :
  • Un moule traditionnel en terre cuite
  • Un robot

Dans le grand bol de votre robot, mélangez la farine+le sucre+moitié de cuillère à café de sel

Préparez le levain : dans un petit bol remplissez à moitié d’un mélange farine+sucre+sel prélevé dans le grand bol + émiettez la levure fraîche
Faites tiédir le lait et mélangez 1/3 de sa quantité au levain dans le petit bol, remuez bien pour obtenir un mélange homogène sans grumeaux et de la consistance d’un yaourt. Posez le petit bol avec le levain sur une source de chaleur et laissez monter sans couvrir.

Pendant que le levain monte, découpez en petits morceaux le beurre et mettez-le à ramollir dans le reste de lait tiède.

Dans le grand bol, rajoutez les 3 œufs et allumez votre robot. Incorporez ensuite le mélange lait+beurre ramolli et faites tourner à puissance moyenne pendant au moins 10 min jusqu’à ce que la pâte se détache des bords.

Avant qu’il ne déborde du petit bol rajoutez le levain à la pâte et faites encore tourner le robot pendant 10min.
Laissez ensuite la pâte monter pendant 1h/1h30 dans le bol de votre robot, couvert par un linge et près d’une source de chaleur comme un radiateur ou une cheminée.

Si vous souhaitez mettre des raisins de Corinthe, vous pouvez les faire masserer dans le verre de Kirsch.

Quand la pâte est bien montée, pétrissez-la quelques minutes à la main. Elle doit être élastique. Vous pouvez ensuite la remettre dans le bol du robot et rajouter les raisins et le reste du kirsch. Faites tourner le robot à vitesse moyenne pendant 10min.

Disposez au fond de votre moule quelques amandes, ensuite beurrez bien tous les côtés du moule et poser la pâte que vous laisserez monter sur une source de chaleur jusqu’au bord (environ 1h).

Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 50 min.

1 Comment

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Faites de la lutte contre le gaspillage alimentaireun régal au quotidien !

Faites de la lutte contre le gaspillage alimentaire
un régal au quotidien !

Avec quelques astuces, les bons gestes à adopter et des idées culinaires alléchantes, ce n'est pas si compliqué d'approcher le zéro déchet en cuisine.

Avec Ma cuisine créative et anti-gaspi et ses plus de 50 recettes exclusives, vous allez faire des heureux... et des économies, tout en savourant le bonheur de contribuer à un monde meilleur.

DECOUVRIR LE LIVRE MAINTENANT

You have Successfully Subscribed!