Lämmele (agneau de Pâques) aux noisettes et aux pépites de chocolat

recette de Lämmele aux noisettes et aux pépites de chocolat

En Alsace, pas de fêtes de Pâques sans le traditionnel et délicieux Lämmele (aussi appelé Lamala, Lammele ou Osterlammele), un irrésistible et adorable agneau proposé, non pas dans les boucheries mais dans les pâtisseries alsaciennes. Ouf, voici une bête qu’on peut dévorer toute entière sans aucun état d’âme ! (A moins de suivre un régime vegan qui proscrit les oeufs…).

Réalisé à partir d’une pâte à génoise cuite dans un moule traditionnel en terre cuite, le Lämmele fait l’unanimité ravissant les papilles des petits comme des grands. La recette traditionnelle est sans artifice aucun, juste nature. Un délice de simplicité que mes enfants me réclament chaque année dès lors qu’oeufs en chocolat, cloches, lapins et autres gourmandises commencent à envahir les rayons des magasins ! Bien évidemment, je me fais une joie de leur préparer un joli Lämmele (et même plus d’un !) comme ils l’aiment, dans son plus simple appareil.

Mais, la gourmande que je suis est forcément tentée d’imaginer des variantes pour satisfaire son palais avide de nouvelles sensations. D’où, ce Lämmele aromatisé aux noisettes et aux pépites de chocolat noir. Un agneau tout aussi moelleux mais au caractère bien trempé pour faire le bonheur des amateurs de saveurs plus contrastées !

recette de Lämmele aux noisettes et aux pépites de chocolat

Lämmele aux noisettes et aux pépites de chocolat

  • Type de plat Dessert
  • Cuisine French
5 de 3 votes
Imprimer
  • Temps de préparation 10 min
  • Temps de cuisson 50 min
  • Temps total 1 heure

Ingrédients

  • 4 oeufs
  • 125 g de sucre
  • 60 g de farine
  • 50 g de poudre de noisettes torréfiées
  • 60 g de beurre
  • 75 g de pépites de chocolat noir ou de chocolat concassé
  • 1 pincée de sel

Pour la finition

  • un peu de sucre glace

Instructions

  1. Préchauffez le four à 170°C. Beurrez et farinez soigneusement votre moule. Faites fondre le beurre dans une petite casserole. Laissez-le refroidir. 

  2. Séparez les blancs des jaunes d’oeufs.

  3. Travaillez les jaunes d'oeufs avec le sucre au batteur jusqu’à ce que l'appareil double de volume et devienne blanc et bien mousseux.

  4. Battez les blancs en neige bien fermes avec une petite pincée de sel.

  5. Incorporez la farine mélangée à la poudre de noisettes à l’appareil jaunes d’oeufs/sucre et les pépites (ou petits morceaux de chocolat) en même temps que les blancs en neige. Veillez à ne pas casser les blancs en soulevant délicatement la pâte avec la spatule et en effectuant des mouvements circulaires en partant du centre et de bas en haut.

  6. Aussitôt la farine et les blancs incorporés, ajoutez le beurre fondu refroidi tout en continuant à mélanger délicatement. Versez immédiatement dans le moule en le remplissant aux trois quart (et arrêtez-vous bien au 3/4 même s'il vous reste un peu de pâte afin d'éviter un débordement à la cuisson ! ).

  7. Enfournez pour 50 minutes de cuisson environ. Pour vérifier la cuisson, plantez la lame d'un couteau au coeur du biscuit. Elle doit ressortir sèche.

  8. Laissez tiédir. Démoulez et déposez votre agneau sur une grille pour le laisser refroidir complètement. 

  9. Enfin, saupoudrez de sucre glace.

Notes

Petite astuce : pour éviter que les pépites de chocolat ne tombent au fond du moule, j'y ajoute 1 à 2 c. à café de farine et les mélange bien. Les pépites ainsi enrobées de farine accrochent à la pâte et restent à leur place.

15 Discussion to this post

  1. Béa dit :

    Bonjour,
    ajoutez vous les noisettes en même temps que la farine?
    Ce week-end end j’ai esssayé un laemmele version cake au pralin…
    Je valide la recette mais pour un cake… les flancs du pauvre
    Laemmele étaient retombés…

    • Leila dit :

      Bonjour, effectivement la poudre de noisettes est mélangée à la farine. J’ai oublié de le préciser mais c’est rectifié. Pour cette recette, vous n’aurez pas le même désagrément qu’avec la version cake au pralin : la base reste quasi-identique à la traditionnelle génoise avec une petite touche de gourmandise en plus. J’espère que cette version vous plaira si vous la testez !

  2. Nicoules dit :


    Bonjour, pouvez-vous me dire quelle grandeur de moule doit-on utiliser pour faire ce gâteau, merci

  3. Fanny dit :


    Bonjour

    Une tuerie lammele bien moelleux, on s est régalé…

  4. Babette dit :

    bonjour,
    pouvez-vous me dire si ce gâteau se mange rapidement ou s’il vaut mieux le faire attendre 1 ou 2 jours ? (si on résiste à la tentation!!)

    • Leila dit :

      Bonjour Babette, ce gâteau n’est jamais meilleur que lorsqu’il vient d’être cuit. Donc, pas besoin de s’infliger la torture de patienter avant de le dévorer 🙂

  5. Mattes Gisèle dit :


    Je faisais le Lamala pendant des années comme le faisait ma maman et l’année dernière une collègue à moi à partage sa recette après la dégustation du sien (que j’avais trouvé succulent). Je me permets de vous partager la recette car je la trouve intéressante même si sacrilège. ..il y a de la poudre de pudding dedans !
    Le Lamala d’Annick:
    7 oeufs
    7 cuillères à soupe d eau tiède
    300gr de sucre
    2 sachets de sucre vanillé
    2 sachets de pudding vanille
    200gr de farine
    Mélanger les jaunes avec l eau jusqu’à ce que ça devienne blanchâtre, ensuite ajouter les sucres battre jusqu’à ce que ça forme un ruban.Ajouter les pudding puis la farine .
    Monter les blancs en neige et les ajouter délicatement.
    Cuire 40 mn dans les moules en terre cuite et sinon un peu moins.
    Cette recette est évidement pour 3 a 4 moules (suivant la taille)
    Voilà Leila, si vous souhaitez tester…ou non.

    • Leila dit :

      Bonjour Gisèle, merci beaucoup pour le partage de cette recette. La seule contrainte que je vois est celle d’avoir 3 à 4 moules à sa disposition… Je la testerai dès que j’agrandirai ma famille de moules qui pour l’instant se limite à 2 sujets. Excellent week-end de Pâques !

  6. Marie dit :

    Bonjour

    J’ai déjà testé plusieurs recette de Lämmele et à chaque fois la pâte accroche au moule même après l’avoir beurré et fariné. Avez-vous un conseil?

    • Leila dit :

      Bonjour, peut-être beurrer encore un peu plus et surtout le démouler le plus vite possible après la sortie du four et ne pas attendre que le moule ait complètement refroidi. N”hésitez pas aussi à passer la lame d’un couteau entre le moule et le biscuit tout en faisant bien-sûr très attention de ne pas abîmer le biscuit ! En vous souhaitant bonne chance pour vos prochains démoulages et un délicieux week-end de Pâques !

  7. clementine dit :

    je me suis bagarrée pendant de longues années pour démouler les Lämmele qui ne sortaient jamais indemnes de l’opération et ai fini par jeter les moules, ce que je regrette aujourd’hui.

  8. Tinou dit :

    Bonjour , je viens de découvrir votre site et j’ai vu de délicieuses recettes ,pour Pâques j’ai fais le lämmeleaux noisettes et pépites de chocolat .Il était délicieux .Merci et bonne journée.

    • Leila dit :

      Merci beaucoup pour votre retour ! Je suis ravie que cette recette vous ait plu. Et j’espère que si vous en testez d’autres, elles seront tout autant à votre goût. Belle journée et à tout bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leila
Related Posts